De bons moments

Mardi

J’ai versé une larme ce matin lorsque j’ai quitté mes parents. Je crois que ce départ représentait pour moi plus que ce qu’il en avait l’air. Si la vie se poursuit comme je l’ai imaginée, je ne reviendrai pas visiter mes parents l’an prochain en Floride, ni l’année suivante. Dans ce moment de tristesse, je disais en quelque sorte un au revoir à ces bons moments passés ensemble et à ceux que je ne vivrai pas si nous partons pour un petit bout de temps. Les enfants auraient bien aimé rester plus longtemps et eux aussi se sentaient tristes de quitter après seulement 6 jours.
Mais puisque les enfants sont champions dans l’art de vivre le moment présent, ils ont vite repris leurs habitudes de « routier », s’étirant les jambes et se calant dans leurs oreillers, DS entre les mains, pour poursuivre vers la prochaine destination. Ils furent agréablement surpris de faire une pause au Playmobil Fun Park de West Palm Beach. Ils avaient adoré l’an dernier, alors, puisque ce n’était pas un grand détour, nous avons voulu leur faire la surprise. Ils ont bien apprécié le fait que l’endroit soit presque désert, Ils ont ainsi pu jouer à leur guise, sans avoir à partager leur table de jeux. Le coût d’admission au site est bien raisonnable (0.94$ par personne). Le hic, c’est qu’il faut passer par la boutique Playmobil pour sortir de la place…C’est bien tentant, surtout lorsqu’on est un collectionneur comme Philippe! Nous avions prévu le coût et accepté qu’il succombe à sa passion. Lorsqu’il a eu notre ok, son choix s’est rapidement arrêté sur un étal de boucher. Durant la pause du dîner, il a méthodiquement assemblé le tout. Je ne sais pas encore si cet ensemble rejoindra les autres sur les tablettes d’objets de collection ou sera utilisé pour des jeux…
Notre camping du jour, le Jonathan Dickinson State Park, situé à Hobe Sound est encore très beau. C’est un parc pouvant accueillir des centaines de visiteurs de jour, en plus des 130 sites pour les campeurs. Même si le camping affiche complet lors de notre passage, on se sent seuls. Les stationnements sont déserts. Mathieu pense que c’est pour ça qu’on le trouve si beau. La végétation est surprenante. De grandes étendues de hardwood pines composent ce paysage unique du sud de la Floride. Ces zones sont contrôlées par des feux de forêt afin de préserver le fragile équilibre parmi les différents spécimens représentés. La rivière Loxahatchee serpente le parc. Les visiteurs viennent donc ici pour y faire du canot ou du kayak, pour admirer la faune et la flore des environs mais aussi pour en apprendre plus sur Trapper Nelson, the « Wildman of the Loxahatchee », qui vécu sur les rives dans les années 40.
 
Mercredi
Après notre petite randonnée sur la Kitching creek dans le parc, nous plions bagages et nous dirigeons vers Cape Canaveral. Le Jetty Park, situé dans le port Canaveral, à deux pas d’une plage, donne accès à un point de vue incomparable sur les aires de lancement des navettes spatiales. Il n’y avait pas de départ de prévu lors de notre séjour, mais nous avons tout de même bien aimé l’endroit. Nous avons marché sur le très long quai, dédié à la pêche, pour admirer les nombreux oiseaux (pélicans bruns, pluviers, goélands, bec-en-ciseaux noir) et tenter d’apercevoir quelques belles prises. Ensuite, nous nous sommes dirigés vers la plage. Wow! Comme c’était beau. Une plage et une mer totalement différentes de celle de Fort Lauderdale. Le sable était fin et doux comme du sucre glacé. La plage, large, et le sol dur, laissant à peine voir la trace de nos pas. C’était la marée haute et la mer, grise-verte, roulait de petites vagues. Les enfants ont joué dans les vagues tout habillé pendant un bon moment, jusqu’à ce qu’un habitué nous indique qu’il avait aperçu un black tiped shark, quelques instants plus tôt. Philippe voulait continuer, mais Christophe se sentait moins inspiré tout d’un coup. Avec raison! (ce petit requin peut infliger une vilaine blessure à la cheville).
Vers 19 :00, un bateau de croisière tout illuminé à quitté le port juste sous nos yeux. Nous pouvions voir et entendre les gens sur les ponts de ce géant qui voguait seulement à quelques mètres de notre campeur. Spectaculaire. Pour honorer ces bons moments de camping, nous avons décidé de renommer notre hamburger du soir le Jetty Burger.
Publicités
Cet article a été publié dans Avant le départ, Floride hiver 2011. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s