Colombie-Britannique

La journée débute difficilement pour Christophe et moi ce matin. Nous participons à notre premier combat de boucs du voyage! Cela était inévitable bien entendu, car nous en avons aussi à l’occasion à la maison. Je ne peux déjà plus me souvenir comment cela a débuté, mais je me suis mise à insister pour qu’il se brosse les cheveux. Suite à ma persistence, il a obtempéré mais de manière très nonchalante, ce qui ne m’a pas satisfait. En réaction à son attitude insolente, je suis devenue intransigeante et j’ai exigé la perfection dans sa manière de se coiffer. La situation était ridicule et ce n’était pas très beau. Je ne lui ai pas donné de choix. Il est ensuite sorti dehors de très mauvaise humeur et certainement humilié. J’étais de mon côté encore très fâchée même si ses cheveux étaient bien placés…Les cheveux n’était qu’un prétexte pour que je puisse le sermonner sur son attitude de pré-ado assez chiante.

Dans les minutes qui ont suivi ce moment, il est devenu très tentant pour moi d’imposer des règles et un code de vie à ce petit baveux:

  • Se brosser les cheveux tous les matins
  • Ranger ses vêtements
  • Interdiction de se chamailler
  • Collaborer de bonne foi aux tâches dictées par les parents

Mais puisque j’ai toujours souhaité éduquer mes enfants avec l’aide de principes plutôt que des règles, j’ai dû me ressaisir. Comme parent, il est très facile d’imposer son autorité par des menaces ou de l’abus de pouvoir, surtout lorsqu’on est en colère, comme je viens de le faire : ( .

Mon petit rebelle ne se laisse pas facilement contrôler et c’est tant mieux. Son opposition, ses réactions sont dérangeantes mais normales. Ce sont ces mêmes traits qui me font le trouver si extraordinaire…quand ça va bien.

Après un temps de réflexion, j’en suis venue au compromis suivant: non je ne ferai pas de règle. Après tout, si Christophe aime avoir les cheveux en bataille, ça ne regarde que lui. Et ce n’est pas que de la mauvaise volonté. C’est depuis toujours qu’il se plaint d’une hypersensibilité capillaire. De plus, des coiffeurs ou une paire de ciseaux, ça se trouve partout. Le pire qui puisse m’arriver, c’est de passer pour une mère voyageuse négligente!

Après ce moment à oublier, une autre surprise attend Christophe ce matin. Quelques kilomètres seulement après avoir quitté le camping, nous passons devant le skate Park de la ville de Wembley, AB. Encore une fois, il se trouve extrêmement perspicace d’avoir été en mesure d’apercevoir le premier ce parc de planche à roulettes. Nous sommes donc contraint d’arrêter!

IMGP2223IMGP2225IMGP2236IMGP2237IMGP2260IMGP2265

Après de nombreux tricks, nous poursuivons notre route vers la Colombie-Britannique. On s’arrête pour diner tout près de l’immense castor de Beaverlodge. La ville voulait créer un attrait particulier. Cela a fonctionné en ce qui nous concerne!

Sur la route, on s’obstine à savoir si on voit ou non les premiers pics enneigés des rocheuses. Il faut dire que ça fait un petit bout qu’on voit des mirages…Dès notre entrée en Colombie-Britannique, les plaines font place aux forêts et aux montagnes.

Nous arrivons à Dawson Creek. Ville point de départ de la fameuse Alaskan Highway (Mile 0). Nous attendions ce moment depuis longtemps. Comme pour les millions de voyageurs qui ont emprunté cette route vers le nord avant nous, ce point symbolise le début de l’aventure vers la mythique Alaska.

IMGP0374IMGP0378

Publicités
Cet article a été publié dans Canada. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Colombie-Britannique

  1. lilifersen dit :

    Wouhou !!! Vous arrivez en Alaska. Bravo la gang. Logan demande à tes gars de lui envoyer un courriel ou tout simplement donne-moi l’adresse à Christophe et Logan lui écrira.

    Logan trouve même que ça l’air le fun votre voyage.

  2. Maudit cheveux en bataille dans bientôt sa va être la barbe en bataille à Mathieu!!!

    Maudit mirage souvent c’est décevant la fin aout est la période ou il reste le moins de neige dans les montagnes en plus les montagne sont pas très haute encore…

    Vous risquez de voir vos premiers sommets enneigés à Haines Junction je pense!!!

    Le fameux castor de BeaverLodge….

    et la ville du Pouce Coupé….

    Dit à Mathieu de surveiller ses freins avant de descendre à Taylor!!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s