Liard Hot Springs

Le ciel est couvert et il fait 10 degrés. Nous tentons de rester optimistes en ce début de matinée pluvieuse car les jours précédents nous ont enseigné que plusieurs fenêtres météo sont possibles dans une même journée. Nous nous rendons ce matin à Liard Hot Springs. Il s’agit de la deuxième plus grande source d’eau chaude naturelle au Canada.

L’eau chaude fait augmenter de 2 degrés la température extérieure et élève le niveau d’humidité, ce qui influence la végétation et la faune environnante. D’où le surnom Liard Tropical Valley. L’endroit est joliment aménagé pour préserver le cachet naturel des lieux. Une petite passerelle de bois de 500 mètres nous mène à une source thermale dont la température oscille entre 42 et 53 degré Celsius. Une petite cabane de bois a été aménagée pour se changer. Nous sommes conquis par l’endroit et très détendus après cette baignade.

IMGP0477IMGP0487IMGP0492

Peu de temps après notre remise en route, nous apercevons notre premier troupeaux de bisons. Il y en a au moins une centaine. Les bisons n’ont pas, de prime abord, un air très sympathique. Nous nous amusons donc à les personnifier. L’un d’entre eux nous fait penser à Alfie. Il est beaucoup plus petit que les autres et son pelage est roux. Plus loin, un bébé est en train de téter. D’autres lèchent l’asphalte. Nous tentons de deviner lequel est le grand chef. Peut-être celui avec un gros cou large et un œil sévère?

Nous sommes contents de rejoindre Watson Lake, notre première ville au Yukon!  Le centre d’accueil touristique est adossé au fameux Sign Post Forest. Débutée à l’origine par un soldat américain qui s’ennuyait de sa ville natale (Danville, IL) en 1942, l’endroit affiche maintenant plus de 68 000 plaques représentant des villes de partout à travers le monde.

Au premier coup d’œil, je trouve l’endroit très laid. A mesure que je marche et observe les affiches, l’endroit pique ma curiosité et prend une allure plus intéressante, voire impressionnante. En plus des affiches routières de villes de partout dans le monde, les gens de passage ont rivalisé d’ingéniosité pour laisser une marque de leur passage: siège de toilette, plaque diverse, bassine d’hôpital, frisbee, cabaret, pneu de moto, plaque minéralogique, casquette,etc…

Dans le stationnement nous bavons d’envie devant un vrai véhicule d’overlanders. Le plus incroyable est que nous avions croisé ce même véhicule, quelques jours avant notre départ à la hauteur de St-Bruno sur la 20!IMGP2391

Pendant que les enfants s’amusent dans un immense parc de skate/bmx (un autre!) nous regardons nos cartes. Deux routes s’offrent à nous. Soit on poursuit comme tout le monde sur l’Alaska Highway vers Whitehorse, soit on y va avec notre choix initial: le Campbell Highway, qui offre une alternative plus tranquille, plus rustique. La dame de l’info touristique nous avise qu’en raison des fortes pluies récentes, la route est en mauvais état (style planche à laver). Mathieu ne veut pas se faire taper le cul pendant 400 km. Je suis déçue. On en discute un peu et…bien évidement, on y va! On trouve un beau spot de boondocking un peu plus loin: Target Lake. Le soir, Mathieu call l’orignal car l’endroit est réputée pour leur présence, mais sans succès.

Publicités
Cet article, publié dans Canada, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Liard Hot Springs

  1. lilifersen dit :

    Était-ce une vraie discussion … 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s