Denali National Park

Au départ de Fairbanks, vers le Denali National Park, la route est tellement ordinaire que je m’endors pendant une quinzaine de minutes. Après les magnifiques paysages du Yukon, il faut dire que nos attentes sont maintenant très grandes.

IMGP2858Lorsque nous arrivons aux abords du parc Denali, le choc est grand. On se croirait à Tremblant. L’endroit est hyper touristique. Boutiques, restos, lodges de luxe. On commence à ronchonner car on n’aime pas les foules et encore moins avoir l’air de vrais touristes. On constate que c’est tout de même un jour de chance pour nous lorsqu’on s’aperçoit que Mathieu a reculé trop près du fossé mais pas assez pour se mettre dans le pétrin.

Malgré nos appréhensions, on se rend au centre d’accueil des visiteurs et on fait un premier tour d’orientation: le petit film et la salle d’exposition. Heartbeats of Denali est un vidéo à la Walt Disney, avec musique, prises de vue et narration mielleuses, présentant la vie des animaux et des hommes dans le parc au cours des quatre saisons. Après le visionnement, nous nous questionnons encore plus sur la machine derrière tout ça…Nous décidons tout de même de rester sur place pour effectuer une randonnée le lendemain. Au comptoir pour réserver le site de camping, on se sent comme à la gare. Aire d’attente, rangée de caisses, tableaux indicateurs, réponses ‘’par coeur’’ de la commis. Lorsque nous nous enregistrons, il n’y a personne en file devant nous mais il est facile d’imaginer la cohue de l’été avec les milliers de visiteurs quotidien.

Se rendre en Alaska sans visiter le Denali National Park est un peu comme se rendre à NYC sans marcher sur Time Square… En dépit du côté attrape touristes et de l’exagération de l’attrait de l’endroit on tient tout de même à y aller afin d’y forger sa propre opinion. C’est ce que nous décidons de faire, même si sur le coup, on se sent comme dans un zoo: les règles,les horaires et les consignes sont nombreuses et on doit payer pour voir les animaux.

Le parc est ouvert à l’année. La chaine de montagne Alaska range, qui comprend le Mont McKinley divise le parc en deux. La partie sud est principalement visitée par ceux qui font de l’escalade ou qui visitent le parc par la voie des airs. Une route de 92 miles est le seul accès à l’intérieur du parc. Seul les 15 premiers miles sont ouverts aux véhicules particuliers. Pour s’aventurer plus loin, il faut visiter à l’aide des autobus du parc, à pieds ou à vélo. Il est assez couteux de prendre un autobus à l’intérieur du parc. De plus, les ballades sont très longues (entre 6 et 12 heures).

Au moment ou nous visitons le parc, 75% des gens que nous voyons semblent être des retraités ou des visiteurs faisant un tour organisé par les bateaux de croisière. Par contre, les plus aguerris peuvent se rendre très loin à l’intérieur du parc et y faire du camping sauvage ou de la randonnée. Tout cela est très bien encadré et supervisé. Nous hésitons longuement et optons pour y aller à notre rythme en effectuant les activités gratuites qui sont à notre disposition.

IMGP0644En avant-midi, nous effectuons une visite au chenil du parc. Une démonstration de chiens de traineau, utilisés pendant l’hiver dans le parc par les rangers est offerte. Au grand bonheur de Philippe, il est même possible de flatter les chiens. Denali garde la tradition des chiens de traineau (dog mushing) bien vivante. IMGP0657A l’origine, c’est un dog musher qui fut engagé pour s’assurer de la protection du parc. L’hiver, le parc est fermé à toute circulation routière et les chiens deviennent un moyen privilégié de locomotion.

 

IMGP2861En après-midi, nous entamons une belle randonnée à l’entrée du parc: Mount Healy Overlook. Cette randonnée nous prendra un peu moins de quatre heures aller-retour. Encouragés par notre petite ascension à Stone Mountain en Colombie-Britannique, nous motivons les enfants, qui eux, ne partagent pas notre enthousiasme initial. Pour être honnête. le plus vieux passe le premier 10, sinon 15 minutes, à chialer pour tenter de nous faire changer d’idée. Si je désire faire des statistiques, je pourrais dire que le 1/4 de la montée s’est passée en revendications –donc le 3/4 à jacasser, rigoler, blaguer heureusement. Et non, personne ne pourra me convaincre qu’il s’agit d’un manque d’énergie.

IMGP2863Je l’avoue, j’ai même dû avoir recours au chantage pour motiver les derniers mètres de l’ascension. Et cela a beaucoup aidé. Car franchement, si j’avais su avant de partir que c’était ce sommet que j’attendrais, je ne m’en serais pas senti capable, encore moins les enfants.

Sans le savoir, Mathieu peu être un très bon motivateur. Puisqu’il ne s’avoue pas son découragement aussi facilement que moi et tarde à le verbaliser, cela fait en sorte qu’il semble bien au dessus de ses affaires. Quand je songeais à terminer prématurément la montée, avec pour excuses les lamentations des enfants et mes cuisses endolories, mais que monsieur semblait bien optimiste, j’encourageais plutôt les enfants au lieu de leur partager mon essoufflement! Et nous avons réussi. (Oui, cela prend beaucoup de motivation, d’humour et de détermination de la part des parents pour garder la bonne humeur, l’entrain et l’objectif en tête lorsqu’on fait ce genre de randonnée. C’est peut-être pour ça qu’on en fait pas souvent et peut aussi parce qu’on en fait pas souvent que ça se passe comme ça!)

IMGP2902IMGP2912

IMGP2901IMGP2921

En haut de la montagne, on prend quelques photos, on grignote. Tout le monde est fier. La descente se passe très bien.IMGP2866

Le décor est très beau. On apprécie beaucoup, mais on ne peut s’empêcher de constater que le bleu du ciel n’y est pas pour première fois depuis notre départ. Cela n’enlève heureusement rien au plaisir et à la satisfaction que nous avons suite à cette randonnée.

 

IMGP3017Philippe est très fier de pouvoir emprunter le sac à dos d’activités du programme junior ranger offert dans les parcs nationaux américains. Il le voit comme un trésor. Son contenu le stimule et il se sent important. Il se fabrique deux pattes de loup en plâtre à l’aide du matériel fourni. Il écoute avec attention les histoires et complète scrupuleusement son livret d’activités. Il tient vraiment à obtenir sa badge de ranger. Lorsqu’il se fait assermenter et reçoit des applaudissements, c’est un petit moment de gloire juste pour lui.IMGP2948

Le lendemain, nous empruntons la route aussi loin que cela est permis. Les couleurs du paysage sont spectaculaires. Nous restons attentifs aux signes de vie sauvage mais nous ne verrons rien ce matin.

IMGP2956IMGP2961

Nous effectuons un petit sentier en boucle sur le bord de la Savage River et encore une fois, nous ne sommes pas déçus par la beauté des lieux.

 IMGP2972IMGP2984IMGP2988IMGP2969

Nous sommes arrivés suspicieux de toute cette machine et je repars maintenant le cœur gros. Je suis déjà attachée à Denali. Et pourtant, je ne lui ai fait qu’un petit clin d’œil! Je comprends maintenant pourquoi ce parc est tellement visité.

J’aimerais bien y revenir pour le découvrir encore plus. On nous dit que cet endroit unique est encore réellement sauvage, comme il l’a toujours été… je veux y croire. Finalement, que les idées véhiculées sur Denali ne soit qu’illusions pour attirer les foules, je m’en balance. Je veux croire en l’existence de ce petit coin de paradis et pouvoir dire que j’y ai mis les pieds…

Publicités
Cet article, publié dans Alaska, États-Unis, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Denali National Park

  1. Lyne dit :

    Bravo à toi, Philippe, pour ton nouveau Badge de Ranger !
    Ne lâchez pas les excursions et les ascensions, cela raffermit les mollets!!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s