Whitehorse

Cette fois-ci c’est vrai. Nous quittons l’Alaska pour de bon. Nous remontons vers Whitehorse via le Klondike Highway. En cours de route, j’ai la chance de réviser mes connaissances sur les forces géologiques dans la vallée de Skagway. La région de Skagway est, d’un point de vue géologique, une zone ‘faible’. Les failles présentes dans la région ont permis aux glaciers de creuser des passages plus profonds qu’ailleurs. En conséquence, les cols de montagnes (White et Chilkoot Pass) sont moins élevés et franchissables à l’année. Bien que jamais d’or ne fut trouvé dans la vallée, Skagway fut rapidement reconnue à titre de porte d’entrée vers les mines d’or du Klondike. Des cinq routes possibles pour atteindre le Yukon, celle passant par Skagway était la plus rapide et économique et fut utilisée par 90% des chercheurs d’or.

Nous pensions avoir amassé un échantillon quasi complet des paysages offerts en Alaska. Une fois de plus, nous voilà déstabilisés par des panoramas inhabituels et grandioses.

IMGP4263IMGP4272IMGP4283IMGP4300IMGP4319IMGP4329

Après avoir franchi de nouveau les frontières canadiennes, nous dinons à Carcross, Yukon dans un… désert. Affectueusement surnommé le plus petit désert du monde,  ce désert n’en n’est pas vraiment un (car la zone est trop humide). Les enfants s’y  amusent longuement.

IMGP4331IMGP4345

Lorsque nous arrivons à Whitehorse, nous explorons les rues principales à pieds, en quête d’une boulangerie, d’une connexion internet et d’une brasserie locale. Le tout tourne en queue de poisson et notre recherche de collations locales et artisanales se transforme en soirée au McDo. Étrangement, c’est là que tous nos besoins essentiels seront comblés.

Je fais mon épicerie au Real Canadian Superstore, une bannière du groupe Loblaws. J’avais ressenti un malaise en faisant mon épicerie chez Fred Meyer en Alaska. Le feeling est presque pire ici. Moi qui prend habituellement plaisir à choisir les aliments de la semaine, je suis presque dégoutée ce matin en effectuant mes emplettes. Je ne sais pas si c’est l’aménagement ‘à l’envers’ des rangées (on doit passer par les produits de pharmacie, de nourriture pour animaux, de conserves et de comptoirs surgelés avant d’arriver aux produits frais) ou le fait de magasiner dans un lieu offrant à la fois des aliments et des vêtements qui rend l’expérience si peu appétissante…Je remarque la quantité importante de produits asiatiques et un comptoir de poissons plus grand que d’ordinaire pour ce genre de commerce. La plupart des employés de la section sont également d’origine asiatique, Whitehorse a t-il aussi un quartier chinois?

Je fais un peu de snobisme en décrivant mes impressions alimentaires, mais je m’adapte. Des habitudes chèrement acquises à la maison ont vite été remplacées ici afin de mieux répondre aux réalités du voyage. J’ai recommencé à acheter et manger des produits de boulangerie commerciale; des conserves et certains produits surgelés prêts à l’emploi; des aliments déjà préparés (biscuits, desserts, soupes, jus); des viandes dont l’origine m’est inconnue.

De plus, nous ne faisons plus de compostage et très peu de recyclage. Au début, nous trainions nos articles recyclables dans l’espoir de trouver des réceptacles appropriés. Mais après un bout de temps, l’espace est venue à manquer. C’est triste à dire, mais le pincement au cœur est de moins en moins présent lorsque je jette des emballages.

Après le dîner, nous allons prendre de bons mochas et chocolats chauds chez Bean North Coffee Roasting Co. Cette entreprise (pour le moins originale) torréfie sur place, depuis maintenant 10 ans, des grains de café provenant uniquement du commerce équitable. Nous y dégustons donc de l’excellent café et discutons avec des gens passionnés dans une atmosphère très conviviale. http://www.beannorth.com/

IMGP4368IMGP4373

IMGP4371IMGP4372

IMGP4374IMGP4375

Le café est voisin des Takhini Hot Springs, notre prochain arrêt. Ces sources thermales, situées à moins de 30 km au nord de Whitehorse valent le détour. L’endroit est bien aménagé et offre une grande piscine d’eau chaude, séparée en deux sections (95 et 110 degrés F). Nous sommes là dès l’ouverture en fin d’après-midi et profitons des bassins qui sont pratiquement vides, pendant deux heures. Nous sortons pour souper et y retournons ensuite jusqu’à la fermeture.

IMGP4390IMGP4395

IMGP4396

Publicités
Cet article, publié dans Canada, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Whitehorse

  1. Den dit :

    J’aime beaucoup la photo prise dans les sources thermales; elle témoigne d’une famille qui respire la joie, le bien-être. Cela fait chaud au coeur de vous voir ainsi….

    Den

  2. Lyne dit :

    C’est vrai que vous êtes beaux, le sourire aux lèvres. J’ai même eu l’impression que la dent que Philippe avait perdu a poussé un peu plus. Le grand air semble bénéfique !!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s