Arbres magiques, North Cascades

Nous voilà maintenant dans l’état de Washington, surnommé le Evergreen State. Derrière nous, le Canada…Nous ne savons pas encore pendant combien de temps nous en serons éloignés et pour cette raison, ce passage au frontière est un moment symbolique. Aux douanes, on me confisque un citron et deux échalotes ramollies. Les agentes frontalières sont étonnées par notre projet et multiplient les questions.

Après presque deux mois de route derrière la cravate et pas loin de 15 000 km au compteur, je me demande: cette vie de voyageurs est-elle réellement pour nous? Je suis surprise de constater à quel point nous nageons avec aisance dans cette vie de nomades… Peut-être est-il trop tôt pour le dire? C’est presque gênant de se sentir aussi bien loin de chez-soi!

A Omak, petite ville au sud de la frontière, dans la région de l’Okanogan, nous effectuons un arrêt lavage obligatoire. Dans hommes, originaires d’Amérique Latine, y font également leur lessive. Des affiches en espagnol tapissent les murs de la place. Le téléviseur syntonise un poste de nouvelles en espagnol. La scène me donne un avant-goût de ce qui nous attend plus au sud et marque définitivement notre passage au États-Unis. Un tas de vêtement à donner dans coin de la buanderie me permet de dénicher deux chandails pour Philippe, des sous-vêtements pour les enfants et un pantalon sport pour moi. Ce n’est pas le grand chic mais ces trouvailles sont confortables. Je le mentionne, car la veille, les enfants avaient trouvé deux vestes oubliées sur un banc au skatepark. Dans d’autres circonstances, je ne les aurais peut-être pas ramassées mais là, les règles ont changé et je deviens opportuniste.

Le lendemain, nous nous dirigeons vers l’ouest et empruntons la route 20 qui passe par la jolie ville de Winthrop. Il s’agit d’une ville à thème Western. Et l’ensemble est très bien réussi, sans faire kitsch. Nous y passons une bonne partie de la journée à jouer les touristes.

IMGP4421IMGP4424IMGP4425IMGP4431IMGP4435IMGP4436IMGP4438IMGP4446IMGP4451IMGP4452

A l’ouest de Winthrop se situe la région de North Cascades et son parc national du même nom. Nous y séjournons quelques jours car l’endroit est très invitant. Au camping Klipchuk, dans la Methow Valley, nous prenons une marche avant la tombée du jour afin d’explorer les lieux. Les arbres sont géants et impressionnants. IMGP4462IMGP4465

La route est superbe dans le North Cascades National Park et les point de vue spectaculaires. Puisque la possibilité existe dans ce parc, j’emprunte pour Philippe, le sac à dos d’activités offert au centre d’accueil. Ensemble, nous passons la soirée à en explorer le contenu. Au menu: lectures sur le pin Douglas, les limaces, les animaux de la forêt; jeu questionnaire sur la nature et jeu de cartes sur la chaîne alimentaire. De plus, Philippe complète le cahier de Junior Ranger en vue d’obtenir une nouvelle badge. Cette fois-ci, il s’adonne à la tâche avec ardeur et l’intérêt est clairement présent. Ces moments de découvertes partagées sont géniaux et constituent un des aspects de notre vie familiale que j’apprécie le plus. Il n’est pas rare que les enfants décident qu’ils en savent assez sur un sujet donné et s’éloignent pour s’adonner à d’autres occupations, alors que de mon côté, je poursuis mes lectures ou continue de m’interroger sur le sujet du jour, grâce à la stimulation initiale des enfants.

IMGP4855IMGP4857

IMGP4866IMGP4880IMGP4892IMGP4917IMGP4945IMGP4946IMGP4955IMGP4963IMGP4966IMGP4613

Rien de mieux qu’une bonne randonnée pour s’imprégner des richesses d’un lieu aussi unique. Nous entreprenons une très belle hike de près de 16 km, la plus longue jusqu’à maintenant: Thundercreek Trail/4th of July Pass Trail. La randonnée se déroule dans une old-growth forest, le long d’une rivière glaciaire et offre des vues sur les montagnes et les glaciers environnants. Nous passons une excellente journée dans la forêt. Le décor est féérique, rien de moins. Le niveau de difficulté est moyen et l’élévation demeure raisonnable. Tout de même. après quelques heures, la fatigue se fait sentir et l’heure avance. Nous choisissons raisonnablement de ne pas atteindre le sommet attendu afin de rendre le retour agréable. Il s’agit d’un choix difficile qui entraine un peu de déception, surtout de la part du sexe fort qui aurait facilement pu atteindre l’objectif…A l’aller, je suis souvent chef de file, tour à tour avec Philippe et au retour, je deviens naturellement serre file. J’ai toujours plus de difficultés dans les descentes et Mathieu me surnomme ‘mémère’, tant mon rythme diffère du sien. Je me réjouis de cet état de fait, car franchement, je ne voudrais pas avoir la tache pénible d’encourager mon mari à avancer, en plus des enfants.

Au cours de la randonnée, Philippe, armé de son appareil photo, capture tous les champignons qui se trouvent sur son passage ainsi que d’autres organismes digne d’intérêt. Ceci ralenti passablement le rythme, mais quel beau spectacle de le voir si absorbé par son environnement. Grâce à lui, notre attention se porte sur plein de choses qui seraient alors passées inaperçues. Pour admirer ses trouvailles, cliquez sur ce lien:

http://phillobservateur.wordpress.com/

IMGP4977IMGP5001IMGP5036IMGP5040IMGP5042IMGP5050IMGP5054IMGP5056

Publicités
Cet article, publié dans Washington, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s