A+ pour l’Oregon

La partie sud de la côte est beaucoup moins développée que la partie nord. En conséquence, plusieurs sections sont encore vierges. Cette région se démarque par son aspect sauvage et dramatique. Nous profitons de ces derniers kilomètres le long du Pacifique avant de dire un dernier au revoir à l’Oregon.

La route 101 qui suit la côte nous fait passer à travers différentes petites villes, dont Bandon, une jolie petite bourgade dont l’industrie première est la canneberge. Nous nous arrêtons pour diner. Il y a beaucoup d’activités près de la baie: des gens pêchent sur le quai, d’autres marchent, magasinent ou prennent une bouchée dans les petits casse-croûte. Nous nous permettons une petite gâterie pour le dessert en allant visiter Cranberry Sweets: une charmante petite boutique de bonbons. La quantité exceptionnelle de dégustations nous permet amplement de nous rassasier. Pâte de fruits, chocolat aromatisés, bonbons de toutes sorte et même savons, crèmes et lotions garnissent les étalages.

Nous campons au Cape Blanco State Park, juste avant la ville de Port Orford. (Pour Rémi: ce parc constitue le deuxième point le plus à l’ouest des États-Unis). Sur le site du parc, nous pouvons apercevoir le Cape Blanco Lighthouse. Construit en 1870, il est le plus ancien et le plus haut phare opérationnel de l’Oregon.

IMGP6142IMGP6175

IMGP6198IMGP6203

Nous nous arrêtons pour quelques emplettes à Gold Beach. Même dans un petit marché assez vieillot, je réussis à me procurer trois ingrédients de base que je n’arrivais pas à trouver dans les grandes surfaces (farine de sarrasin, pain aux grains germés, sel non iodé). L’anecdote est sans intérêt mais illustre comment le courant bio-écolo-vert est intégré dans toutes les communautés et dans les habitudes des Pacific Northwesterners. J’ajoute à cet exemple que certains dépliants commerciaux à l’intention des résidents et des touristes se démarquent en offrant uniquement des annonceurs friendly to people and to the earth. On y recense un dentiste qui “…respect patient autonomy and will help you make informed decisions about your health”, un conseiller financier “offering guidance driven by purpose, not sales quotas”, de nombreuses coopératives alimentaires, une entreprise funéraire offrant “green burial…natural burial caskets (seagrass, woven pillow, Oregon Pine)”, des soins aux animaux sans tranquillisants et des médecins qui “will treat you, not the disease”!

La dernière ville avant d’arriver au frontière de la Californie est Brookings. Cette ville fut le site d’une attaque aérienne durant la deuxième guerre mondiale. En septembre 1942, un avion japonais,  lancé à partir d’un sous-marin, avait réussi à larguer une bombe à l’est de la ville. L’objectif était de mettre feu à la forêt afin de créer un vent de panique, mais cela avait échoué. 20 ans plus tard, Nobuo Fujita, le pilote japonais impliqué dans cet évènement est retourné à Brookings pour demander pardon et à offrir son épée à la communauté.

IMGP6211Juste avant la ville de Brookings, nous nous arrêtons en après-midi au Samuel H Boardman State Park. pour aller explorer les tide pools. Notre exploration n’est pas très fructueuse mais très agréable, car nous la faisons en compagnie de Phil l’explorateur, un passionné de la nature.

IMGP6220IMGP6233IMGP6237IMGP6241

Avant de quitter l’Oregon, nous dormons une dernière nuit au Alfred A Loeb State Park qui se trouve au milieu d’un boisé de Myrtle trees  arbres dégageant une fragrance particulière et unique à cette région.

IMGP6248Nous avons eu un pincement au cœur lorsque nous avons quitté l’Alaska car nous avons été touché par sa grande beauté. L’Oregon nous marque aussi à sa façon. On y reviendrait sans hésiter car il reste tant à explorer. Cela me parait invraisemblable, mais je positionne l’Oregon à égalité avec l’Alaska dans la catégorie coup de coeur. C’est pas difficile de voir qu’on adore les États-Unis. C’est tellement beau et si facile de s’y sentir chez-soi.

Publicités
Cet article a été publié dans États-Unis, Oregon. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour A+ pour l’Oregon

  1. Den dit :

    Je crois que vous vous adaptez bien partout, dans tous les états visités. Vous semblez trouver le bon côté des choses et avez une belle capacité d’émerveillement. J’ai toujours hâte de connaître la suite de votre aventure…..
    Den

  2. D’abords j’aime beaucoup le mot dramatique pour définir la cote de l’Oregon
    Port Orford le point le plus à l’ouest je savais pas
    Vraiment intéressant le truc sur Nobuo Fujita
    L’Oregon est très sous estimé les routes dans le centre nord et nord est de l’Oregon son super et ca change très vite pour la prochaine fois

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s