Californie: suite et fin

IMGP7465Le père de Mathieu vient nous rejoindre à Palm Springs dans quelques jours. Pour nous y rendre, nous traversons le Mojave National Preserve. Dommage que nous n’ayons pas plus de temps pour explorer cet endroit intriguant. Nous campons près des Kelso Dunes, situées dans la partie sud du parc et consacrons quelques heures à les escalader.

IMGP7442IMGP7458IMGP7464IMGP7510IMGP7516IMGP7522IMGP7533IMGP7542IMGP7545

Mathieu décide de raccourcir sa barbe. Philippe et moi ne le reconnaissons plus. Je ris beaucoup. On voit davantage ses dents. Ça le change, même si sa barbe est seulement plus courte. Je remarque que la barbe est fascinante pour bien des gens. La plupart de nos connaissances ne peuvent s’empêcher de commenter la barbe de Mathieu à chaque fois qu’ils la voient. Ils en remarquent l’évolution, la couleur. Se questionnent sur son odeur, les soins requis par ce type de poils et sur les motivations à la porter. Certains font même des projections sur les états d’âme ou le type de personnalité associés à ce genre de look. Je n’échappe pas à cette subjugation et je dois mettre quelques jours à assimiler son changement de look. Secrètement, je me demande vraiment s’il est toujours le même. Lorsque je lui demande le lendemain, out of the blue: “pourquoi l’as-tu coupée?” il me répond:” coupé quoi?”

Dans la vallée de Coachella il est impossible de manquer les parcs d’éoliennes qui envahissent cette vaste région désertique (et venteuse) de la Californie. Cette vision n’est pas très attrayante mais est très impressionnante. Les pales, larges comme les ailes d’un avion tournent du haut de tours de plus de 300 pieds de haut. Les éoliennes se comptent par milliers près de Palm Springs. A travers toute la Californie, il y aurait près de 13 000 turbines qui combleraient uniquement 1% des besoins en électricité. Nous roulons quelques instants sur la mother road et apercevons des mines de chlore.

IMGP7558IMGP7560IMGP7569IMGP7571

Palm Springs, ville qui a déjà été glamour, est un oasis dans cette région désertique. Un îlot fleuri rempli de charme. Des stars telles Frank Sinatra, Bing Crosby, Marilyn Monroe et Elisabeth Taylor venaient se relaxer dans cet oasis derrière les montagnes. Même Elvis y avait une résidence secondaire. Dans les années 50 Palm Springs a permis à plusieurs architectes d’aller de l’avant avec de nouvelles techniques de constructions et des formes innovatrices. Les stars ont finalement contribué à une révolution architecturale en finançant des projets de demeures plus extravagants les uns que les autres.  Redécouverte par les photographes il y a une quinzaine d’années, Palm Springs s’est refait une beauté et attire une nouvelle clientèle. Plusieurs bâtiments ont été restaurés, transformés en hôtel ou en édifices publics.

IMGP7594Même si la ville offre de belles découvertes et que des lieux d’intérêts sont à proximité, nous jouons aux sédentaires pendant notre séjour à Palm Springs. Nous séjournons au Chase Hotel at Palm Springs et cette pause de 3 nuits nous offre un moment de répit dans notre aventure, le luxe de l’espace et l’eau chaude sans restriction. Un jardin intérieur avec une piscine chauffée fait le bonheur des enfants, même si la température extérieure n’est pas du tout estivale. Le soleil se couche vers 15:30 derrière les montagnes et le froid revient très vite en fin de journée. Nous avons des chambres attenantes et l’espace nous permet de prendre nos aises tout en étant à proximité. Nous prenons pratiquement tous nos repas sur place grâce à la cuisinette. Nous profitons de ce petit havre pour passer du bon temps avec grand-papa Claude. Sa présence parmi nous est la bienvenue et les enfants attendaient son arrivée avec impatience. Nous célébrons l’anniversaire de Mathieu durant ce séjour et Claude s’amuse autant que les enfants en planifiant une chasse au trésor pour son grand fils de 38 ans.  Christophe et Philippe sont également gâtés par leur grand-père, chacun à leur façon. Christophe n’est pas peu fier d’avoir convaincu son grand-père de lui offrir une nouvelle planche de skate…

IMGP7579IMGP7587IMGP7608IMGP7622IMGP7623IMGP7629

Cette rencontre trop brève nous laisse avec un sentiment étrange. Cette fois-ci, nous ne rentrons pas chez-nous, comme lors des autres voyages réalisés ensemble. Nous devons repartir chacun de notre côté.  Nous sommes choyés d’avoir un grand-papa Claudio voyageur, aventureux et aussi généreux. Nous nous sommes retrouvés comme si c’était hier. Il nous a réchauffé le cœur par sa présence et nous avons très hâte de le revoir!

IMGP4979Nous passons les jours suivants à finaliser les derniers préparatifs en vue de la prochaine étape du voyage: le Mexique. C’est à contre-cœur, un peu sous le joug de la peur devant l’inconnu et suite à une inspection que nous prenons la décision de faire changer les freins arrière afin de s’éviter de mauvaises surprises plus loin. Nous prenons donc rendez-vous dans un garage d’Escondido pour effectuer cette réparation ainsi qu’un alignement. Il s’avère que les amortisseurs avant sont également à remplacer. Les réparations sont longues et couteuse et s’effectuent en deux temps. IMGP4975Puisque c’est le week-end, nous devons attendre au lundi matin pour que tout soit complété. Nous profitons donc de cette attente pour nous rendre à Carlsbad, à la demande de Christophe. Un de ses skaters préféré Kenny Hoyle, avait fait un petit vidéo présentant sa ville et son resto préféré – Lola’s – et cela l’avait interpelé. Cette petite excursion sur la cote nous fait le plus grand bien après cette déconfiture mécanique. Nous faisons bien sûr un arrêt au skatepark, où plusieurs duo pères-fils s’adonnent à leur sport préféré. Nous dinons chez Lola’s: la place est bondée de locaux et les skateurs y ont décidemment leur place. Nous manquons de peu le fameux Kenny, qui serait passé au resto quelques instants avant nous! Le bord de mer est également occupé en ce beau samedi: IMGP4968quelques surfeurs, des familles, des joggeurs, des chiens en laisse et d’autres en poussette ou dans le sac à dos profitent de cette belle journée. Nous aussi passons une belle journée dans cette ville familiale et décontractée.  Pour une des rares fois durant ce séjour en Californie, nous nous rapprochons de la vraie Californie.
IMGP4970IMGP4977IMGP7640IMGP4967

Dans le San Diego County, nous sommes à moins de 100 km de la frontière mexicaine et cette influence se fait sentir partout. Les dames au centre des visiteurs de Carlsbad nous mettent en garde contre le Mexique. Dans le San Diego Reader je remarque une lettre ouverte au sujet d’un numéro précédent traitant du passage accéléré à la frontière. Le lecteur met en lumière le contraste flagrant entre les philosophies et politiques Mexicaines et Américaines. Du côté mexicain, un développement économique vibrant, incitant au commerce. Du côté américain, une zone perdue, non développée, bordée d’un mur de “protection”. Sur cette même clôture on peut y lire ces messages contradictoires: Help Wanted et No Trespassing. Le lecteur conclue en souhaitant que les américains réalisent que les mexicains sont leurs voisins et they aren’t out to get us. Bien que cette lettre pointe avant tout la vision économique opposée entre les deux voisins, elle reflète assez bien la méfiance générale entretenue par les américains envers les mexicains. De l’Alaska à la Californie, la plupart des américains qui se sont informés de notre plan de route nous ont fait part de leur désapprobation face à un telle traversée.

Bien que nerveux face aux changements qui nous attendent, nous sommes de notre côté très excités à l’idée de commencer vraiment notre aventure.

Publicités
Cet article a été publié dans États-Unis, Californie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Californie: suite et fin

  1. Natasha dit :

    Et bien je ne savais pas qu’il y avait une tel méfiance de la part des Américians envers les Mexicians,il semble que la peur de l’inconnu peut effectivement faire en sorte de passer a côté de la découverte d’une culture différente de la nôtre.
    Natasha et cie.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s