Le “vrai” Mexique

Nous quittons Todos Santos et la côte Pacifique afin de nous rendre à La Paz dans le but de réserver des billets pour notre traversée vers le continent Mexicain. A notre arrivée au port, on nous confirme que le prochain bateau part dans quelques heures et qu’il y a de la place pour nous. Nous effectuons donc les démarches nécessaires à l’embarquement sans plus attendre et quittons la Baja California sans vraiment avoir le temps de s’épancher sur les bons moments que nous venons de vivre dans la péninsule.

IMGP5094

L’embarquement s’étend sur plus de trois heures et la traversée dure 6 heures. Finalement, lorsqu’il n’y a plus de terre en vue, nous réalisons qu’un autre chapître vient déjà de se terminer et que de nouvelles aventures nous attendent.

IMGP5108

A notre arrivée sur le continent, il est trop tard pour rouler. Nous endurons une courte nuit bruyante dans le port et reprenons la route très tôt le matin. Nous nous rendons à Mazatlán d’une traite, à part une petite pause pour dîner. Nous n’avons plus l’habitude des longues journées passées à rouler mais ce trajet de 450 km se déroule très bien et les routes sont plus larges. Les paysages qui défilent dans cette première partie du voyage nous font penser à notre campagne Montérégiennes: des cultures verdoyantes avec montagnettes à l’horizon. Avec un peu d’imagination, on reconnaît le Mont St-Grégoire et le Mont St-Hilaire. Circulant également sur l’autoroute, nous croisons une charrette tirée par 3 mules, un groupe de cowboys et quelques chiens. Des vendeurs ambulants, stratégiquement localisés près des zones de circulation à basse vitesse, offrent différentes denrées, dont les fameuses crevettes séchées que l’on retrouve partout. A certains endroits, ils sont une dizaine, côte à côte, offrant les mêmes produits.

IMGP5113

Fondée en 1531 par un groupe de conquistadores Espanols, Mazatlán a surtout connu son essor à la fin du 19e siècle lorsque des immigrants Allemands ont contribué à transformer l’endroit en un port florissant. Les premiers touristes internationaux sont arrivés dans les années 50, et à partir des années 70, une zone hôtelière, la Zona Dorada, est apparue au nord du centre-ville, le long de la côte, où se déploient les plus belles plages. Lors de notre passage, les visiteurs sont peu nombreux et plusieurs restaurants ou commerces semblent fermés. Le malecón de Mazatlán s’étend sur plus de 17 kilomètres et présente différentes oeuvres d’art. Cette belle promenade fait un peu oublier le peu de charme de la Zone Dorée qui s’étend derrière, mêlant nouvelles constructions et d’autres plus défraichies.

IMGP8303

IMGP8311

IMGP8330

Mazatlán, où la perle du Pacifique, a connu ses heures de gloire dans les années 80 lorsque Cancun et Cabo San Lucas n’étaient pas encore aussi développées. Actuellement, elle tente de regagner le cœur des visiteurs en mettant l’emphase sur la mise en valeur de son quartier historique. Nous arpentons les rues du centro histórico et lui trouvons effectivement du charme. Il y a beaucoup de vie dans le quartier et ceci rend sa visite plus qu’intéressante.

IMGP8343

IMGP8349IMGP8357IMGP8356

A la Plaza República, nous ne pouvons résister aux churros, une petite gâterie de forme allongée, étroite et ondulée. Ces petits beignets saupoudrés de sucre sont fabriqués sur place à partir d’une pâte crue pressée à travers un tube de métal et ensuite cuite dans l’huile. IMGP8360

Un peu plus loin, nous pensons à notre beau-frère Frédérik qui aimerait certainement lui aussi prendre ce genre de liberté avec sa Mini!

IMGP8362

Nous prenons un repas dans un des restaurants bordant la Plaza Machado et nous avons amplement le temps d’observer une tranche de vie mexicaine en ce beau dimanche soir. Une dame tricote assise sur un banc, des enfants jouent sur la rotonde et d’autres font du vélo. Une famille élargie partage un repas à la table d’à côté et les enfants, curieux de notre présence, veulent, tour à tour, être photographiés à côté de Christophe et Philippe. Trois jeunes filles nous interrogent afin de compléter leur devoir d’anglais. Quelques touristes font le tour des menus offerts par les nombreux restaurateurs. Un attroupement se crée autour d’un dessinateur en herbe. Des vendeurs de bonbons et de barbe-à-papa font le tour des marcheurs de la plaza. A la fin de la soirée, nous retournons à notre camping, situé dans la Zona Dorada, à bord d’un pulmonías, le taxi emblème de la ville, qui est en fait une VW Beetles modifiée ressemblant à une voiturette de golf. Une belle journée.

IMGP8375IMGP8377

Avant de quitter Mazatlán, nous prenons quelques instants pour remercier Huguette et Lucie, deux dames retraitées de Québec rencontrées au camping, qui ont eu la gentillesse de nous partager leurs “bons plans”, comme disent les Français, au sujet du Mexique. Grandes voyageuses toutes les deux, elles ont parcouru plusieurs recoins du Mexique en VR ainsi qu’une partie de l’Amérique du Sud en sac à dos il y a une dizaine d’années. C’est avec passion qu’elles nous ont fait part de leurs trouvailles et leurs coups de cœur. Une rencontre vraiment agréable et facile, puisque dans notre langue!

Lorsque nous effectuons quelques emplettes au supermarché avant de reprendre notre route vers le sud, je mets la main sur un sac de guimauves fabriquées à Mazatlán. Les Mexicains adorent les bonbons et les sucreries et il est facile de succomber ici et là aux tentations offertes si on a la dent sucrée!  Les Suaves – Malvaviscos cubiertos de coco, fabriquées à la main à Mazatlán depuis 1950, sont des guimauves tendres, légères et spongieuses. Sucrées juste à point et enrobées de noix de coco, elles sont tout simplement divines! Il est inutile de les griller pour en apprécier la saveur délicate. Même Mathieu (en fait surtout Mathieu) qui a les guimauves en aversion, les adore. Chaque sac contient 50 suaves et elles ne sont disponibles que dans la région…

IMGP8404

Publicités
Cet article a été publié dans Mexique. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Le “vrai” Mexique

  1. Natacha dit :

    Toujours aussi intéressant!!!

    Ça donne le goût de quitter la neige!!

  2. Agathe dit :

    Bonjour
    C’est drôle que vous parliez de churros, j’en ai justement faits à Noël comme dessert.Claude me disait qu’en Espagne on en vend partout. Je ne sais pas si ma recette est la même que celle des Mexicains.En fait, c’est une pâte à choux qu’on met dans une poche à pâtisserie avec une douille cannelée qu’on fait cuire à grande friture en laissant tomber des longueurs de pâte coupées au ciseau.

  3. leur fameuse plaza dans le centre des villes c’est toujours agréable
    la photo de la traverse avec le ciel rose est belle en titi

    bonne semaine

  4. serge lafreniere dit :

    Moi je vs suis toujours et c’est tres agréable et je suis toujours a la baloné avec beaucoups de moutarde. C’est tres beau de vs suivre et mes amis de la 401 en profite aussi depius la nouvelle installatiou du wi fi ds les center et truch stop…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s