México ou El DF

Avant de regagner les plages Mexicaines qui commencent à nous manquer, nous prenons tout de même le temps de visiter la capitale et ses environs. Nous nous établissons pendant une dizaine de jours dans la ville de Tepotzotlán, située dans la banlieue nord-ouest de Mexico. Ce camp de base nous permet de laisser le campeur sans trop de soucis pendant que nous explorons les pyramides de Téotihuacán et la grande ville de Mexico.

Teotihuacán

Environ 50 km au nord-est de la ville de Mexico se retrouve le plus grand site archéologique du Mexique et l’un des plus visité: les pyramides de Teotihuacán. Ces ruines ne seraient pas les plus impressionnantes du Mexique, car elles ne sont pas recouvertes de végétation luxuriante et ne sont pas perchées sur un haut plateau comme celles plus au sud. Toutefois, elles révèlent une ville qui fut planifiée et construite à grande échelle, avec de nombreuses caractéristiques urbaines comme en témoignent son ordre, son harmonie, son style architectural. ses rues et ses systèmes de drainage.

A son apogée, cette citée fut sûrement la plus imposante de toutes les villes pré-hispanique en Amérique. Selon certaines hypothèses, sa population aurait pu frôler les 85 000 habitants, sur une étendue de plus de 20 km carrés. Par ailleurs, les évidences archéologiques démontrent que la société Teotihuacán commerçait avec divers groupes et villages de son époque. Les pyramides, qui sont maintenant grises, auraient jadis été recouvertes de murales multicolores.

IMGP9610 IMGP9663

Nous arrivons sur le site peu de temps après l’ouverture et nous avons le loisir d’explorer les lieux à notre guise avant la venue de la foule, qui fait son apparition vers 11hres. De plus, la température est idéale. Nous sommes vraiment reconnaissants de ce cadeau du ciel, puisque jusqu’au moment du départ, nous avions hésité à réaliser cette visite en raison de la pluie omniprésente des derniers jours.

Pyramide du Soleil

IMGP9648IMGP9686IMGP9714IMGP9791

Pyramide de la Lune

IMGP9626IMGP9666IMGP9676

Du haut des pyramides, pas de filet de sécurité à l’américaine.

IMGP9683

Temple de Quetzalcóatl et la Citadela

IMGP9767IMGP9773IMGP9775IMGP9778

Palais de Quetzalpapálotl

IMGP9699IMGP9708IMGP9707

Calzada de los Muertos

L’allée centrale est maintenant asphaltée, ce qui enlève un peu de charme à l’ensemble.

IMGP9673IMGP9672IMGP9653

Tlaloc, dieu de la pluie et quelques unes de ses diverses représentations

IMGP9729IMGP9732IMGP9741IMGP9733IMGP9759IMGP9762

Vers l’heure du dîner, le site s’anime, les vendeurs ambulants se font plus insistants. Ceci n’est pas nécessairement désagréable. Nous imaginons un peu mieux l’allure de la ville alors qu’elle grouillait de vie. Les enfant se laissent tenter par de petites poteries pouvant imiter le son du jaguar et de l’aigle, que nous avons entendu retentir pendant toute notre visite. Les enfants exercent leurs talents de marchandeurs et s’en tirent à très bon compte pour ces petits objets qui n’ont de valeur que le souvenir de cette journée de visite.

IMGP9784IMGP9789

Personne ne connait le peuple à l’origine de la construction des pyramides de Teotihuacán, pas plus que les raisons pouvant expliquer sa disparition vers l’an 650. A l’arrivée des Aztèques, à la fin de 12e siècle, les pyramides étaient déjà en ruine. L’attraction qu’exerce Teotihuacán n’est pas récente. Depuis l’époque pré-hispanique, différents peuples ont effectué des pèlerinages en ce lieu. Finalement, nous aussi nous repartons fascinés par cette cité mystérieuse. Notre visite aux pyramides est un succès sur toute la ligne. Les enfants nous remercient pour cette visite, tant ils ont apprécié. Nous avons donc très hâte de découvrir les autres cités perdues que nous rencontrerons sur notre route.

Mexico City

Après une journée de repos, nous nous attaquons à la visite d’une ville géante: México! Avec plus de 20 millions d’habitants, México est l’une des villes les plus densément peuplée du monde (plus de 12 000 habitants au km carré). México est la capitale du Mexique. La plupart des Mexicains réfèrent à la capitale en utilisant le terme “México”, un peu comme les Américains disent “New York” pour parler de la ville de New York. Mais puisque le pays a emprunté son nom à la ville de Mexico, México peut à la fois désigner la ville et le pays. Pour éviter la confusion, la nation est souvent appelée La Républica Mexicana, ou parfois, dans les discours, La Patria, alors que la ville de Mexico est souvent désignée par El DF (El Day Effay), le diminutif de “Distrito Federal”, la zone administrative qui coïncide avec les limites de la ville.

Au départ de Tepotzotlán, nous ressentons un petit pincement au cœur à l’idée laisser notre campeur, qui est devenu notre port d’attache, pour 5 jours. Par ailleurs, nous éprouvons certaines appréhensions avant d’entamer l’exploration de cette mégalopole. Comment nous débrouillerons-nous dans cette ville géante à la réputation mitigée?  Nous suivons les recommandations d’usage en apportant avec nous que le minimum. Nous arrivons donc à México avec pour seuls bagages 1 sac à dos et deux sacs d’épicerie contenant nos vêtements.

Après notre arrivée à l’hôtel, situé tout près de l’Alameda Central, nous allons dîner au resto Cuadrilatero “Le ring”, afin de nous mettre dans l’ambiance en vue de notre soirée que nous désirons passer à l’Aréna de México pour assiter à un match de lutte. Nous dégustons des tortas géantes, la spécialité de la place. Comme d’habitude, nous exagérons sur les portions pour ce premier repas.

IMGP8649

Nous effectuons une tournée générale des monuments principaux aux alentours de l’hôtel. México est une ville grouillante, occupée. Il y y règne un chaos organisé. Au gré de nos déambulations, nous contournons des chantiers de constructions, évitons les trous, respirons à plein nez les effluves émanant des cuisines ou des kiosques de rue, tout comme celles des égouts, entourés par les bruits environnants omniprésents.

Les rues du Centro Historico

IMGP8839IMGP8654

Le Palacio de Bellas Artes

IMGP8653IMGP8838

Le Zocalo et la cathédrale

IMGP8987

IMGP8668IMGP8670

Le Palacio Nacional

IMGP8663

Le premier soir, nous nous rendons à l’Aréna de México pour assister à un match de lucha libre, au plus grand plaisir des garçons. A l’intérieur de l’aréna, l’ambiance est particulière: des fans portent leurs masques, tout comme les lutteurs. Le spectacle attire une foule familiale. Le spectacle débute à l’heure et est télédiffusé. Les personnages sont colorés et de tout acabit. On y voit des lutteurs nains et même un lutteur gai. Les premières rangées de spectateurs en ont pour leur argent car les lutteurs masqués se lancent et sont projetés à répétition sur les gens assis aux premières loges.

IMGP0234IMGP0238

Le lendemain, nous passons près du Monumento a la Revolución ainsi que par l’avenue Réforma et ses bâtiments modernes

IMGP8678IMGP8677IMGP8686

Le monument Angel de la Independecia

IMGP8688IMGP8696IMGP8700IMGP8702IMGP8706

Nous visitons les quartiers de Coyoacán et de San Angel, banlieues de Mexico. Les plazas sont animées.

IMGP8725IMGP8731

Nous nous intéressons à la vie intense de Frida Kahlo et de Diego Rivera. Nous en apprenons également davantage sur la vie de leur ami et Révolutionnaire Russe, Leòn Trotsky, ayant lui aussi vécu à Coyoacán.

IMGP8709IMGP8712IMGP8717

Plaza Garibaldi et ses mariachis. Nous sommes déçus par cet endroit sombre et lugubre. Sur cette plaza, des dizaines et des dizaines de mariachis se rassemblent en soirée pour offrir leurs services à la foule qui vient s’y amuser.

IMGP8746IMGP8747

Nous essayons la plupart des transports en commun disponibles. Peu importe l’heure du jour, ils sont tous bondés, nous sommes pressés comme des sardines et il est impossible de s’assoir. Par contre, le service est impeccable et il n’y a pas d’attente ou presque. Le coût est plus qu’abordable. A l’intérieur, le micro commerce opère encore. A chaque station, un individu saute dans un wagon et annonce sa marchandise (cds ou dvds avec haut-parleur à l’appui, nourriture, crème pour les pieds, porte-clés, miroirs, origami, ensemble de spirogravures, etc…) pour redescendre à la station suivante.

Le métro

IMGP8822IMGP8708

Le métrobus

IMGP8824

Le Tren Ligero

IMGP8872

Le Trolleybus

IMGP9008

Le dimanche, nous visitons le zoo, situé dans le Bosque de Chapultepec, le central parc de México. Le zoo est gratuit, tout comme la plupart des autres musées de México le dimanche. Inutile de dire qu’il y a foule.

IMGP8757IMGP8762IMGP8773IMGP8779IMGP8797IMGP8793IMGP8800IMGP8801IMGP8803IMGP8809IMGP8810IMGP8812IMGP8819IMGP8820

Philippe a 8 ans!

IMGP8750IMGP8898IMGP8902IMGP8904IMGP8911IMGP8916

L’Université Autonome de Mexico

IMGP8858IMGP8866IMGP8868

Xochimilco

IMGP8875IMGP8884IMGP8888

Le musée d’anthropologie de México est de calibre international. Il faut un minimum de 2 jours pour lui rendre justice.

IMGP8953

IMGP8963IMGP8939IMGP8958IMGP8959IMGP8956IMGP8964

IMGP8931

Le Museo Mural Diego Rivera. Pendant un long moment nous nous imprégnons de cette toile gigantesque représentant des personnages clés de l’histoire Mexicaine.

IMGP8975

La veille de notre départ, nous avons la chance d’assister à une cérémonie un peu cocasse de la descente du drapeau. Une cérémonie à la Mexicaine, comme on les aime!

IMGP8994IMGP8995IMGP8999IMGP9000

Nous détestons les foules et México est surpeuplé. Il n’y a rien à y comprendre. Nous avons adoré México avec sa foule, son désordre et sa vitalité.

IMGP8743IMGP8826IMGP8827IMGP8828IMGP8831

Publicités
Cet article a été publié dans Mexique. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour México ou El DF

  1. Natacha dit :

    Super de vous lire!!

    Bonne fete a Philippe!

  2. Claudine Boulet dit :

    Bonne fête Philippe!

  3. Den. dit :

    Pascale, tes photos de Mexico city sont captivantes; elles me rappellent de bons souvenirs.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s