El Salvador, je me souviendrai

Le Salvador nous plaît! Les gens sont accueillants, souriants, enthousiastes. Les paysages sont beaux et les routes en très bon état. La vie y est facile pour les voyageurs. Au cours de nos déplacements, nous rencontrons de nombreuses familles Salvadoriennes expatriées aux Etats-Unis depuis la guerre civile revenant souvent pour la première fois après vingt ans d’absence pour redécouvrir leur pays d’origine. Nous nous sentons privilégiés d’être témoins de la renaissance de ce pays et de partager avec eux notre appréciation des beautés qu’il recèle.

2012-07-05 001

Un des avantages de voyager au El Salvador est la proximité entre la mer et la montagne. Nous alternons donc nos visites entre les deux afin de profiter des températures rafraichissantes apportées par l’altitude. Après notre départ de la côte, nous entreprenons la Ruta de Las Flores qui nous conduit à travers différents villages montagnards, fincas de café et paysages volcaniques. A Nazuizalco, qui se spécialises dans la fabrication de meubles artisanaux, la fanfare du village répète sur le terrain de basketball. Cette fanfare participera à un concours en Californie en 2013, le Rose Parade. Des jeunes et leur professeur souhaitent que nous les encouragions en achetant leur bracelet. L’investissement sera rentable puisque Philippe le portera pendant tout notre séjour au El Salvador.

2012-07-01 002 IMGP0018IMGP1610[1]

Nous orchestrons notre passage à Juayúa afin de pouvoir participer à la foire gastronomique la plus importante du pays qui y a lieu toutes les fins de semaines. Les rues sont alors fermées et des dizaines de kiosques de nourriture sont assemblés autour du parc central. L’activité est décidemment très populaire car malgré la pluie, les rues sont bondées.

2012-07-01 003

IMGP0029

Au Portezuelo Park, situé au nord de Juayúa sur une ferme de café organique qui offre de l’espace pour le camping, un B&B et des activités sportives, les enfants sont invités à réaliser un parcours aérien (Canopy tour). Ils participent au parcours en compagnie des enfants de la famille propriétaire et d’autres membres de la famille élargie venue de Floride. C’est donc à plus de 10 mètres de haut qu’ils font fasse à leurs peurs afin de réaliser les diverses épreuves surplombant les plants de café.

2012-07-01 0052012-07-01 0072012-07-01 0082012-07-01 0122012-07-01 0102012-07-01 014

Peu importe la direction, les paysages sont montagneux et volcaniques.

2012-07-03 002

Les ressources géothermiques sont exploitées à certains endroits au pays pour produire de l’électricité, comme à Ahuachapán. Ces zones au sol boueux et bouillant laissent échapper des fumeroles et des odeurs de souffre.

2012-07-04 003

2012-07-04 004

Localisées dans cette même région, les Termales de Santa Teresa offrent des piscines chaudes aux propriétés curatives. Malgré l’accueil chaleureux du préposé, nous constatons rapidement que nous n’avons pas vraiment notre place dans ce complexe haut de gamme où l’on construit de nouveaux bassins et un hôtel 5 étoiles. Le riche propriétaire s’amuse un peu à nos dépens en nous faisant savoir qu’il nous en coûtera 150$ la nuit si nous désirons camper sur les lieux! Finalement, nous aurons l’autorisation d’y passer la nuit pour le coût de l’accès aux bains.

2012-07-03 003

2012-07-03 004

La laguna de Coatepeque. que nous surplombons en nous rendant au Los Volcanes National Park.

2012-07-04 005 2012-07-04 006

Composés de trois volcans magnifiques, ce parc est un des plus beaux endroits du Salvador. Voici le Volcan Izalco, probablement le plus connu du pays en raison de sa forme bien découpée et ses parois noircies par deux siècles d’éruptions, ayant cessées en 1966.

2012-07-04 009

Après une pause dans un balnéario de Suchitoto, nous passons au sud de la capitale par la Puerta del Diablo qui nous offre une vue panoramique de 360 degrés.

2012-07-07 001

De retour sur la carretera Litoral, on pourrait se croire sur la côte californienne.

2012-07-08 003

A l’ouest de La Libertad, de nombreuses plages populaires auprès des surfeurs se succèdent: El Zunte, El Sunzal, El Tunco…Nous effectuons une pause à El Zunte afin d’y admirer les surfeurs. La terrasse du petit hôtel est tellement proche de l’océan que les vagues viennent nous éclabousser alors que nous sirotons notre Golden. Les types d’hébergement proposés aux amateurs de vagues fortes sur ce tronçon de route conviennent à toutes les bourses…du shack humide aux suites royales.

2012-07-08 001

2012-07-08 002

Lors d’un arrêt dans un petit hôtel de la Playa El Mahajual afin de permettre aux enfants de se rafraichir dans une piscine nous faisons une rencontre pour le moins intéressante. Nous faisons connaissance avec Marlin. Né au Salvador, il a vécu la majorité de sa vie aux Etats-Unis avec sa mère à titre de résident permanent. Agé de 41 ans, il est de retour au El Salvador depuis environ un an car il a été déporté après avoir purgé une peine de 12 ans de prison. Marlin faisait partie d’une gang criminalisée de Chicago (les Maniacals). Il n’a jamais eu d’emploi conventionnel puisque la vente de drogue lui permettait de bien vivre et d’en faire profiter largement sa famille. Retourné par avion avec plusieurs de ses semblables, il est entré au pays avec un dossier vierge afin de refaire sa vie. Mais son passé le hante. Il se sent isolé ici, sans famille ou amis. Même si son travail pour une compagnie de téléphone américaine lui apporte un revenu légèrement supérieur à la moyenne, sa famille le supporte financièrement à son tour. Il habite dans une communauté sécurisée mais craint tout de même pour sa vie. Son torse est tatoué et les tatous ne sont pas une mode ici mais plutôt indicatifs de notre appartenance à une gang… Des hommes, il ne connait que la violence et la beuverie. Il souhaiterait donc diminuer sa consommation d’alcool afin d’évoluer vers une vie plus satisfaisante, car il aspire à rencontrer une jolie compagne qui pourra lui donner un fils qu’il nommerait junior. Mais les gens sont méfiants ici et les rencontres ne sont pas faciles. Marlin a deux filles dans la vingtaine qui sont actuellement emprisonnées aux Etats-Unis.

Je n’ai pas osé lui demander une photo. Je le regrette un peu aujourd’hui car compte tenu de son ouverture, je pense qu’il aurait accepté. Marlin, grâce à sa personnalité volubile et sans filtre nous a ouvert les yeux sur un monde qui nous était auparavant inconnu.

Sur la Costa del Sol dans l’est du pays, nous retrouvons les larges plages au sable argentée.

2012-07-10 002

2012-07-10 001

Sur cette péninsule fort populaire plusieurs hôtels se succèdent. Plusieurs bâtiments sont délabrés et il est parfois difficile de savoir ce qui est ouvert et ce qui ne l’est plus.

2012-07-10 003

Au Atlantis Parque Acuatico, la qualité des installations laisse à désirer et la couleur de l’eau est plus que douteuse! Nous avons tout de même du plaisir et nous nous en tirons avec des blessures mineures. Puisqu’il manque d’eau dans les bassins, Christophe se cogne la tête dans le fond d’une piscine à la fin d’une glissade et Mathieu les deux talons. Dans les glissades en tourbillon, le flot d’eau n’est pas toujours suffisant pour nous permettre de descendre de manière fluide. Mathieu connait d’ailleurs un arrêt abrupt et culbute dans un des tunnels.

IMGP0053IMGP0059

Le parc est très peu achalandé en semaine et nous avons droit à des attentions spéciales! Un préposé vient me pousser dans la piscine à vagues afin que je puisse mieux profiter des remous tandis qu’un autre accompagne Philippe dans une des glissades qui doit se faire en duo lorsque Mathieu et moi n’en pouvons plus.

IMGP00661IMGP0087

Les villes jumelles d’Alegria et de Berlín situées dans les montagnes de Chinameca offrent des panoramas magnifiques. La ville de Berlín qui fut colonisée par des Allemands et des Italiens à la fin des années 1800 afin d’y cultiver le café nous offre une halte fort agréable.

IMGP0092IMGP0105IMGP0109

La belle laguna de Alegria avec sa couleur verte éclatante nous permet une baignade vivifiante.

IMGP1678

Nous nous rendons dans les montagnes de Morozán qui furent le cœur du territoire rebelle durant la guerre civile. A Perquín, nous visitons le Muséo de la Révolución et le Campemiento Guerrilla. Les enfants sont très intéressés par cette visite et Christophe rédige un billet à ce sujet le soir même.(http://crockjeuxvideos.wordpress.com/category/voyage/)

IMGP0123

Ces visites qui sont commentées par d’ex-guérillas nous permettent de mieux saisir l’ampleur et les drames engendrés par cette guerre récente. En soirée, nous visionnons le film Romero, relatant le rôle joué par l’Archevêque Oscar Arnulfo Romero dans ce conflit sanglant. Nous visionnons également le film Voces Inocentes qui illustre la vie d’un jeune garçon et de sa famille coincés au milieu du conflit. Ce film dur et touchant est exemplaire et je vous le recommande fortement.

IMGP0151

Nous passons une nuit dans le décor surprenant du Llano el Muerto situé tout près des frontières du Honduras. Malheureusement, ce poste frontalier ne possède pas toutes les infrastructures nous permettant d’effectuer un passage en bonne et due forme au Honduras. Par prudence, nous rebroussons chemin et optons pour une autre alternative.

IMGP1716

Voilà, notre séjour au El Salvador se termine et notre voyage se poursuit. Lentement dirons certains! En fait, quelques lecteurs nous questionnent et s’enquièrent de nos plans à venir. Pourquoi n’allez vous pas plus vite? Pensez-vous à revenir? Pourquoi flâner en Amérique Centrale alors que l’Amérique du Sud a tant à offrir?

La vie de voyageurs nomades n’est pas toujours facile. Ces questions qui nous sont adressées, nous nous les posons régulièrement et beaucoup d’autres aussi! Comment les autres voyageurs procèdent-ils dans cette région? et la saison des pluies? et le temps d’absence? que pensent les enfants? et le budget? et l’énergie? A tous les jours nous avons des décisions à prendre au sujet de notre itinéraire et sur la manière dont nous voulons vivre notre quotidien. Par exemple, le Salvador n’est pas un pays vedette et ses couleurs ou son histoire ne sont pas aussi spectaculaires que celles du Guatemala. Toutefois, sa visite nous a permis d’y vivre des petits moments simples, des découvertes inattendues, un accueil personnalisé. Nous réalisons que le plaisir éprouvé dans une destination donnée a souvent peu à voir avec ses caractéristiques particulières. Notre état d’esprit du moment est beaucoup plus concerné que nous voudrions le laisser savoir.

Il est vrai que nous sommes riches de temps. Cependant nous observons que de l’assumer est une toute autre histoire. Même en voyage, loin des stresseurs usuels de la vie conventionnelle, nous sommes obsédés par ce temps qui passe… trop vite. Tout un défi que celui d’en arriver à vivre hors du temps. D’éliminer ce mot de notre vocabulaire. De vivre le moment présent, où que nous soyons.

IMGP0176.

Cet article a été publié dans Salvador. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour El Salvador, je me souviendrai

  1. valerie dit :

    toujours un plaisir de lire vos aventures ! Continuez a vous laisser guider par votre instinct ! On vous embrasse. Alexandre et Valerie

  2. AL. dit :

    Pascale,
    Tes images sont superbes… de même que tous tes commentaires sur votre vie en voyage…
    Il est vrai que vous êtes  » Riches de temps  ». Ne vous le laissez pas voler par qui que ce soit, qui,comme moi, vous pose toutes sortes de questions !!!…

  3. Den dit :

    Hé! les gars, d’après les photos, vous avez été bien courageux au Portezuelo Park.
    Pascale, tu nous fait découvrir toutes les beautés du Salvador.

  4. Kim dit :

    Bonjour Pascale!
    Sur cette dernière photo, comme Christophe semble avoir grandit!
    En effet, plus de 10 mois sont passés depuis votre départ. Que de découvertes et d’émotions vous avez vécues en ce laps de temps! Merci d’en partager quelques-unes avec nous.
    Je pense souvent à vous. J’ai toujours hâte de te lire et d’avoir de vos nouvelles et vos dernières impressions. Bonnes réflexions et bonne continuation!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s