Honduras, quelle belle surprise!

Pour cette deuxième partie de notre voyage au Honduras, nous explorons principalement la partie nord du pays, c’est à dire son littoral donnant sur la mer des Caraïbes. Nous faisons donc escales à Miami, Tela, Triunfo de la Cruz, Samboo Creek, aux Cayos Cochinos et à Trujillo afin de bien profiter de ce trio gagnant – soleil, plage et océan- que nous offre si abondamment le Honduras.

Honduras 2012-07-23 049

La côte Hondurienne est particulièrement jolie avec ses plages dorées et ses montagnes verdoyantes en arrière-plan. Une ambiance détendue et amicale la caractérise grâce à la présence des nombreux Garifunas qui habitent cette région.

Le peuple Garifuna est un groupe ethnique unique ayant vu le jour lors de la rencontre d’esclaves Africains ayant échappés au naufrage de leur embarcation avec un groupe d’indigènes d’Amérique du Sud peuplant l’île de San Vincente dans les Caraïbes au début de l’ère coloniale.

En 1797, les Garifunas furent déportés au Honduras par les Anglais. Au fil du temps, plus d’une cinquantaine de villages ont été établis  par les Garifunas en Amérique Centrale (du Bélize au Nicaragua) dont la majorité au Honduras. Malgré la modernisation, les Garifunas ont su préserver une identité culturelle très forte, leur langage et leurs coutumes.

A l’ouest de Tela, on retrouve le petit village de Miami situé sur une péninsule de sable étroite. Il est bordé d’un côté par la laguna de los Micos et de l’autre par la mer des Caraïbes.

Honduras 2012-07-23 052

Miami n’est pratiquement pas développé et abrite une dizaine de familles Garifunas vivant dans de petites huttes traditionnelles.

Honduras 2012-07-24 009

Honduras 2012-07-24 028

Toutefois, un grand projet de développement est actuellement en cours tout près(construction d’un complexe hôtelier Hilton avec parcours de golf) ce qui changera le visage de cette région. Ce projet a rencontré beaucoup d’opposition, mais il semble que les intérêts économiques aient finalement pris le dessus sur les questions de respect des communautés et leurs droits de propriété et la protection des écosystèmes.

A l’opposé de la baie, il est possible d’apercevoir le Parque Nacional Jeanette Kawas. La réserve de Punta Sal porte le nom de l’ancienne présidente d’un organisme responsable de la protection de l’environnement (Prolansate) qui fut assassinée en 1995 pour avoir fortement réclamée la création d’un parc national en dépit d’une grande opposition. Partout en Amérique Centrale, la défense de l’environnement n’est pas une mince affaire et souvent une question de vie ou de mort.

Honduras 2012-07-24 002

Notre arrivée à Miami ne passe pas inaperçue. Plusieurs villageois viennent nous saluer alors que nous prenons un repas chez Nany. Notre présence est bien acceptée mais nous sentons que les gens sont anxieux de savoir si nous aurons besoin de leurs services (repas, guide, bateau) car la plupart des visiteurs qui passent par ici se rendent à Punta Sal.

Honduras 2012-07-24 033

Un homme, dont j’ai oublié le nom, se fait un devoir de “surveiller” notre camion. Pendant notre marche sur la plage, un boracho amical nous accompagne.

Honduras 2012-07-23 076

Cette visite à Miami m’amène à réfléchir encore un peu plus à l’impact de notre présence dans les différents endroits où nous passons. Les voyageurs de tout acabit sont d’emblée perçus comme riches (ce qui n’est pas faux) et les communautés pauvres recevant ces visiteurs ont immédiatement beaucoup d’attentes envers eux. Par exemple, ici à Miami, nous avions le goût de découvrir et de profiter à notre rythme des paysages et du dépaysement offerts par cette pointe isolée. Toutefois dès notre arrivée, il était évident qu’on s’attendait à ce qu’on investisse un peu dans la communauté en faisant appel à un service de guide pour une randonnée ou un tour de bateau dans la lagune. Puisque cela ne convenait pas à notre budget, nous avons commandé des repas à la cuisine du village, partagé une bière avec le gardien, accepté de payer son tarif élevé à titre de surveillant mais refusé de lui fournir une bière au déjeuner. Etait-ce suffisant? Etait-ce “responsable”?

Honduras 2012-07-24 016

A force de voyager et de rencontrer les gens dans leur milieu sur une base plus personnelle, cette notion de “tourisme responsable” n’est plus seulement un concept abstrait, un principe louable mais bien une réalité qui mérite réflexion. Nous essayons autant que possible d’être sensibles aux gens et à leur situation et cela n’est pas toujours facile ou évident. Il s’agit d’un apprentissage et d’une danse à chaque nouvelle rencontre car les attentes et les enjeux ne sont pas toujours les mêmes d’un endroit à l’autre.

Honduras 2012-07-24 020

Comment voyager? comment agir? comment établir un juste prix pour les biens et les services rendus? Les touristes, voyageurs ou aventuriers jouent-ils uniquement un rôle économique dans les lieux visités? La présence étrangère est-elle toujours synonyme d’exploitation? A quel moment et de quelle manière faut-il rétribuer les gens pour leur hospitalité? Y a t-il des lieux à ne pas visiter? Faut-il être fortuné pour vraiment voyager de manière éco-responsable? Comment faire pour que notre passage ne soit pas négatif ou nuisible? Comment agir afin que nous ne soyons pas les seuls à profiter de ces rencontres et de ces découvertes?

Honduras 2012-07-23 071

Après Miami, nous nous arrêtons au jardin botanique Lancetilla. Ce jardin botanique fut établi en 1925 par le botaniste scientifique William Popenoe de la United Fruit Company à titre de station de recherche pour tester différentes variétés de bananes. Monsieur Popenoe a également effectué des expériences avec différentes sortes de fruits et de plantes du monde entier. En plus de ses travaux sur le café, le cinchona (source de quinine pendant des années pour le traitement de la malaria), le cacao, le latex, les mangues et une myriades d’autres plantes, il a travaillé sur les palmiers Africains qui sont aujourd’hui une des cultures les plus profitables au niveau de l’agriculture hondurienne.

Lancetilla est le deuxième plus grand jardin botanique du monde en raison de sa grande variété de plantes et d’arbres détenant une importance économique. Le jardin possède une collection impressionnante d’arbres fruitiers, ornementaux, de bois durs, de palmiers, bambous et autres plantes toxiques et médicinales.

Le jardin est magnifique et nous profitons des connaissances de notre guide durant la randonnée.

Honduras 2012-07-24 054

Nous nous régalons également de fruits exotiques, connus et inconnus.

Honduras 2012-07-24 044Honduras 2012-07-24 046Honduras 2012-07-24 055Honduras 2012-07-24 058Honduras 2012-07-24 059Honduras 2012-07-24 064Honduras 2012-07-24 065Honduras 2012-07-24 066Honduras 2012-07-24 067Honduras 2012-07-24 040

A Tela, qui fut originalement développée par la United Fruit Company au début du 19e siècle, nous dénichons un bel emplacement pour passer la nuit sur le bord de la mer.

Honduras 2012-07-25 001

Honduras 2012-07-25 008

Nous campons au bout d’une petite rue, à l’ouest de la ville, tout près des Villas Telamar, construites par la Tela Railroad Company dans les années 1920 afin d’héberger les exécutifs américains. En peu de temps, nous faisons connaissance avec le gardien de l’hôtel qui veille sur notre véhicule ainsi qu’avec El Rey, le propriétaire du petit resto voisin, qui nous offre la douche, cocos, avocats et mangues.

Honduras 2012-07-25 007

Depuis que la compagnie de chemin de fer à déplacé ses quartiers généraux près de San Pedro Sula en 1965, le commerce de bananes est moins important pour l’économie locale. Après une période d’incertitude, le tourisme tente de prendre la relève.

Honduras 2012-07-26 001

Honduras 2012-07-26 002

Honduras 2012-07-26 007

Le petit détour que nous faisons aux abords du Rio Zacate dans le Parque Nacional Pico Bonito ne nous déçoit pas, même si nous n’y faisons qu’une petite randonnée. Ce parc est la plus grande zone protégée du Honduras, mis à par la Biosphère Rio Platano située dans la Mosquitia. 

Avant d’atteindre l’entrée du parc nous traversons une plantation d’ananas de la compagnie Dole.

Honduras 2012-07-27 008

Honduras 2012-07-28 063Honduras 2012-07-28 060

Honduras 2012-07-27 085

Honduras 2012-07-27 015Honduras 2012-07-27 018

Après la randonnée, nous faisons trempette dans les eaux cristallines et émeraudes des cascades du Rio Zacate.

Honduras 2012-07-27 040

Tôt le matin, avant de reprendre la route, nous renouvelons le plaisir.

Honduras 2012-07-28 026

Samboo Creek est un autre village Garifuna. C’est de cet endroit que partent la plupart des bateaux qui se rendent aux Cayos Cochinos, notre prochaine destination.

Honduras 2012-07-28 002

Honduras 2012-07-28 003

A 19 kilomètres de la  côte Hondurienne bien avant de rejoindre l’île de Roatan, se trouvent les Cayos Cochinos (ou Hog Islands) formés de deux îles principales et de 13 petits îlots entourés d’une barrière de corail. Plusieurs se rendent sur ses îles pour y faire de la plongée.

Nous effectuons une excursion d’une journée dans ce petit paradis en compagnie d’une famille Hondurienne.

Honduras 2012-07-29 001

Les Cayos sont une réserve marine depuis 1994. Toute la flore et la faune marine et terrestre située à l’intérieur de cette zone de 460 km carrés est protégée de la pêche, du développement ou de toutes activités destructrices.

Honduras 2012-07-29 090

Ces îles sont de propriétés privées, à l’exception de Chachahuete où habite une petite communauté de pêcheurs Garifunas.

Honduras 2012-07-29 070

Honduras 2012-07-29 190

Durant cette belle journée, nous effectuons du snorkelling à partir de deux îlots différents.

Honduras 2012-07-29 133

Honduras 2012-07-29 110

Honduras 2012-07-29 124

Honduras 2012-07-29 017Honduras 2012-07-29 018Honduras 2012-07-29 052Honduras 2012-07-29 064

Honduras 2012-07-29 060

Nous prenons un repas de poisson-riz-plantains à Chachahuete.

Honduras 2012-07-29 149

Honduras 2012-07-29 150

Nous nous baignons.

Honduras 2012-07-29 158

Nous faisons plus ample connaissance avec cette famille Hondurienne qui partage notre bateau d’excursion. Profitant des vacances universitaire de leur aîné qui étudie l’ingénierie au Wyoming, cette famille aisée de La Ceiba visite son pays pour la première fois avec ses trois garçons.

Honduras 2012-07-29 177

Une très belle journée qui nous donne presque l’envie de devenir marins afin d’avoir le loisir de voguer vers d’autres îles paradisiaques!

Honduras 2012-07-29 180

Nous poursuivons notre route encore plus vers l’est, jusqu’à Trujillo, une des premières villes fondées par les Espagnols au moment de la conquête.

Honduras 2012-07-30 004

Durant notre petite tournée de la ville, les enfants ont le temps de faire la démonstration de leurs petites prises de bec quasi quotidiennes. Qui agace qui vous pensez?

Honduras 2012-07-30 009

Ici aussi le développement se poursuit. Cette belle plage tranquille et déserte dans la grande baie de Trujillo s’apprête à recevoir les croisiéristes.

IMGP2615

En plus du port de croisière qui est actuellement en construction, un aéroport international et un développement immobilier de grande taille verront le jour.

Les billets pour les premières croisières sur la banana coast, prévues pour 2013, sont déjà en prévente!

IMGP2617

IMGP2601

Sur le chemin du retour, qui nous amène à revenir sur nos pas pour une bonne partie du trajet, nous nous arrêtons à Triunfo de la Cruz, à l’est de Tela cette fois-ci. Alors que nous parcourons la rue afin de dénicher un emplacement pour la nuit, une famille nous invite à nous garer chez elle. Nous passons des moments très agréables à discuter avec eux.

2012-08-01 001

2012-08-01 003

Les rencontres authentiques, spontanées, bienvenues de part et d’autres ne sont souvent pas là où l’on les cherche. Elles nous apparaissent au détour et il peut être facile de les manquer.

2012-08-01 005

Encore une journée de route et nous serons au Nicaragua. Quelle belle surprise que ce séjour au Honduras!

Cet article a été publié dans Honduras. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour Honduras, quelle belle surprise!

  1. serge lafreniere dit :

    Encore et encore toujours merveilleux a chaque fois merci beaucoup de ce partage….

  2. Den dit :

    C’est toujours très passionnant de vous suivre.
    Votre périple semble bien être à la hauteur de vos attentes.

  3. AL. dit :

    Pascale,
    Tes talents ne se limitent pas seulement à l’écriture, mais aussi à la photo…

  4. valerie dit :

    bonjour les amis ! Je ne sais trop pourquoi mais la lecture et les photos de cet article soulevent beaucoup d emotions en moi. J’en ai eu les larmes aux yeux. Si je vais dans mon ressenti, en plus des lectures que j’ai pu faire ces 7 dernieres annees sur ce que les elites « trament » et leur « plan », j’ai beaucoup de peine pour ces peuples qui vivent la et qui vont etre « ecrases » par les developpements des « riches ». Vous avez beaucoup de chance de pouvoir decouvrir cette partie du monde encore « vierge » et encore a l etat « pur ». Pour ceux que cela interesse renseignez vous sur l’Agenda 21. Cela ne me surprend pas de voir que des centaines d’hectares voire plus sont deja « classes » ou soit disant « proteger »… Bonne route les amis.

  5. en dit :

    Salut vous autres!
    Vous lire est comme ma petite gâterie de la semaine!!! C’est trippant ce que vous vivez! Moi qui a sans cesse soif de voyage, d’aventures et d’imprévus… vous me rassasiez!! Et uis le fait que tout ce passe bien pour vous me rassure aussi beaucoup!!!
    Tanya

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s