La Grande Traversée

Après le dépôt de notre campeur au port de Colon, nous prenons la liberté de faire un petit détour par la Floride en attendant l’arrivée de notre véhicule au port de Carthagène. Après 10 jours de repos et de rencontres avec les nôtres, nous rejoignons la Colombie pour poursuivre notre aventure. Nous voilà maintenant en Amérique du Sud!

2012-12-15 001

Aux dernières nouvelles, nous étions encore au Panama, dans l’attente de finaliser l’embarquement de notre campeur sur un cargo en partance pour la Colombie. (Cette étape est nécessaire puisqu’il n’y a pas de routes carrossables liant le Panama à l’Amérique du Sud).

Tel que prévu, notre véhicule a été admis au port le lundi matin et les démarches d’entrée se sont déroulées rondement. Mathieu venait à peine de remettre les clés au préposé du port chargé de conduire notre véhicule au bon endroit que nous avons entendu un grand bruit. L’employé venait de passer sous un portail d’acier sans se soucier de la hauteur de notre véhicule. C’en était fini de notre air climatisé! Le couvercle protecteur a volé en éclat et le compresseur s’est complètement tordu. Cet incident a prolongé douloureusement notre journée qui avait pourtant très bien commencée.

Le conducteur fautif, s’esquive sans même s’excuser, un rapport d’incident est rempli et une “équipe de sécurité” intervient afin de dégonfler les pneus de notre véhicule qui est maintenant coincé sous la structure. Mathieu n’est plus autorisé à conduire, puisque nous sommes maintenant dans l’enceinte du port. Il assiste éberlué à toute cette scène incroyable qui met un halte à l’entrée des autres véhicules dans la zone d’inspection. Tout le monde s’arme de patience, incluant les enfants et moi qui sommes contraints d’observer ce qui se passe de l’autre côté de la grille sous un soleil de plomb.

Lorsque le camion est dégagé, Mathieu monte sur le toit et retire en entier l’air climatisé qui n’est plus fonctionnel. A l’aide d’une toile noire, de ruban adhésif et d’une vieille planche huileuse que je déniche dans les environs il colmate le trou.

Panama 2012-12-03 001

Malgré cet incident, notre voyage peut suivre son cours normal puisque le véhicule n’est pas endommagé comme tel. Quelle chance! Nous aurions pu être dans un vrai pétrin. Nous décidons de laisser le véhicule monter à bord tel que prévu puisque la réparation ne nous semble pas plus facilement réalisable ici qu’en Colombie. De retarder la traversée ne nous avancerait pas puisque nous ne pouvons plus en principe conduire le camion. Le représentant de la compagnie maritime ainsi que le chef de l’équipe de sécurité nous laissent entendre que nous pourrons obtenir réparation. De plus, puisque le bateau doit aller en Floride, l’un d’entre eux émet la possibilité de faire livrer les pièces au port américain et de les mettre sur le bateau pour que tout soit sur place en Colombie. Quelle efficacité! Cet espoir de régler cette situation dans les meilleurs délais et conditions nous amène à quitter les lieux relativement en paix.

Panama 2012-12-03 004

Après cette longue journée au port de Colon, nous regagnons Panama City en autobus jusqu’au terminal du Albrook Mall. Vu les délais et les incertitudes rencontrés jusqu’à maintenant, nous n’avons pas encore fait de réservations d’hôtel pour la nuit. Notre programme est complètement ouvert. Considérant le fait que notre bateau mettra au moins 8 jours pour rejoindre la Colombie, nous avons décidé d’aller faire un petit coucou à mes parents en Floride pendant ce temps.

Nous tentons de réserver des billets en ligne pour les jours à venir mais la connexion est très mauvaise. Il est 19:00, nous sommes exténués et nos pensées ne sont plus très claires mais nous optons tout de même de nous rendre à l’aéroport dans l’espoir d’avoir un meilleur tarif pour le prochain vol qui part dans la nuit!

Un taxi nous conduit à l’aéroport de Tocumen situé à 25 km de là. La ville est illuminée et le chauffeur roule à toute vitesse. Un sentiment de liberté immense nous envahit et cette sensation est exquise.  Quel plaisir que celui de se lancer en avant, de se donner la possibilité de choisir notre destination comme ça, sans savoir ce que la vie nous réserve…

A l’aéroport, les comptoirs sont fermés et personne ne semble croire que nous pourrons acheter des billets sur place. Finalement, à 21:00  le bureau de la compagnie s’ouvre et quelques places sont encore disponibles.  A 22:00, j’envoie un courriel à mes parents pour leur dire que nous serons chez-eux demain matin à 6:00! Nous passons une nuit blanche à l’aéroport et au matin mon père a bien reçu le message et il nous attend à l’arrivée.

La Floride, c’est presque chez-nous, puisque mes parents y habitent 6 mois par année dans un domaine privée. Nous en sommes à notre 6e visite en autant d’années avec les enfants.  Nous en profitons pour nous reposer, bien manger et pour jouir du confort de ces environs familiers. Quel opportunisme mais je sais que mes parents ne m’en tiennent pas rigueur!

IMGP4635[1]IMGP4654[1]

2012-12-10 018Floride 2012-12-04 002

Nous occupons également les premières journées à tenter de trouver une solution pour remplacer notre air climatisé et à faire une réclamation auprès des instances concernées. Toutefois, comme nous aurions dû nous en douter initialement, la solution “facile” ne pourra être envisagée. Nous ne pourrons remplacer notre unité car les frais de livraison sont exorbitants et le produit n’est pas disponible hors États-Unis. Une fois la frustration passée, nous n’avons pas d’autre choix que de classer cet évènement dans la catégorie anecdote.

IMGP4636[1]

Le hasard faisant bien les choses, il se trouve que mon oncle Réal et ma tante Andrée, sont également en Floride lors de notre visite. Pour la première fois cette année, ils sont venus passer un mois dans un camping de la côte ouest avec des amis avec leur caravane à sellette. Ils viennent donc à notre rencontre et nous passons une agréable journée à la plage d’Hollywood. Quel bonheur de les retrouver! On se sent vraiment chez-nous en leur compagnie!

Floride 2012-12-08 018

IMGP4640[1]Floride 2012-12-08 017

Floride 2012-12-08 014IMGP4646[1]

Ce n’est pas tout! Le père de Mathieu, qui revient tout juste d’un voyage en Argentine n’hésite pas une seconde à sauter dans l’avion afin de venir nous saluer lorsqu’il a vent de notre présence en Floride. Il est par le fait même présent à l’anniversaire de son fils qui célèbre son 39e anniversaire. C’est donc au Frenchies de Park Lakes que nous célébrons la fête de Mathieu!

Floride 2012-12-09 021

Floride 2012-12-09 042IMGP4656[1]

Le temps passe rapidement et la température est très clémente.

Floride 2012-12-12 004Floride 2012-12-12 008Floride 2012-12-12 011

Cette rencontre non planifiée avec les gens de notre famille au cours de notre grande aventure nous a vraiment fait plaisir. Encore une fois la vie nous comble et nous offre un parcours rempli de surprises.

Floride 2012-12-12 018

Notre retour en Colombie n’est qu’une formalité. Trois heures de vol! La ville nous plait tout de suite, avec ses rues animées, ses couleurs, ses gens chaleureux. On y retrouve vite les autres familles ayant elle aussi traversé ( Les Brun, Les Passifou, la Family Ruckus et une famille Belge) et on se raconte nos mésaventures.  Et finalement, on se console lorsqu’on entend l’histoire des autres qui inclue des rentrées au port qui s’éternisent pour certains et des véhicules qui manquent à l’appel pour d’autres!

Bien entendu, le bateau a quelques jours de retard sur son itinéraire, ce qui nous laisse le temps de découvrir Carthagène. Notre hôtel, qui nous propose un petit-déjeuner sur la terrasse, nous permet de bien commencer la journée.

Colombie 2012-12-14 004Colombie 2012-12-14 005

Les voitures roulent à toute vitesse dans les rues étroites de la ville. Il faut redoubler de prudence au moment de traverser et éviter de mettre le pieds en bas du trottoir.

Colombie 2012-12-14 007

La visite de la Ciudad Amurallada nous plonge dans un univers touristique, romantique et historique.

Colombie 2012-12-14 011

Colombie 2012-12-14 014

Colombie 2012-12-14 042Colombie 2012-12-16 006Colombie 2012-12-16 008Colombie 2012-12-16 036Colombie 2012-12-16 056

Colombie 2012-12-14 036

Colombie 2012-12-16 011Colombie 2012-12-16 026Colombie 2012-12-16 032Colombie 2012-12-16 039Colombie 2012-12-16 042Colombie 2012-12-16 052

Colombie 2012-12-16 048

Colombie 2012-12-16 043Colombie 2012-12-16 046

Nous apprécions également l’ambiance décontractée et populaire du quartier Getsemani,  plein de vie à toute heure du jour ou de la nuit. Cela nous rappelle un peu le Mexique. La musique, le bruit, les kiosques ambulants y sont omniprésents.

Colombie 2012-12-14 045

Colombie 2012-12-15 001

Colombie 2012-12-15 004Colombie 2012-12-15 010

Nous visitons également, en compagnie de la famille Brun le Castillo San Felipe de Barajas sous un soleil de plomb.

Colombie 2012-12-15 014

Colombie 2012-12-15 026Colombie 2012-12-15 028

Colombie 2012-12-15 042Colombie 2012-12-15 048

Même ici, les cheveux blonds font tourner bien des têtes!

Colombie 2012-12-15 041

Au moment où j’écris ces lignes, nous n’avons pas encore retrouvé notre Anguille mais nous l’attendons avec impatience d’une journée à l’autre. Nous avons décidemment un coup de cœur pour la ville de Carthagène et ceci rend l’attente un peu plus tolérable. Carthagène est une ville qui fait rêver. N’hésitez pas a venir la visiter.

Publicités
Cet article a été publié dans Colombie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour La Grande Traversée

  1. AL. dit :

    Ce fût un miracle pour nous de vous rencontrer en si peu de temps ….

  2. Nico et Nad dit :

    Héhé, vous voici les pieds dans le Sud!!!!!
    Courez, courez vers ces belles découvertes qui vous attendent encore! Les Andes se chargeront de faire climatisation 🙂
    Disfrutez et … « que le vaya bien ! »

  3. Marc Evangeliste dit :

    Bonjour,
    Je profite de l’occasion pour souhaiter bonne fête à Mathieu. Je suis vos aventures avec beaucoup de plaisir et d’admiration . Les textes de Pascale sont captivants . Félicitations !
    Profitez bien de chaque moment .
    Joyeuses fêtes !
    Marc

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s