Heureux en Colombie

Selon un sondage publié récemment, les Colombiens figurent parmi les gens les plus heureux au monde et ce, jusqu’à deux fois plus que la moyenne mondiale! Malgré la violence et les problèmes économiques passés et présents, les Colombiens savent cultiver une fibre joyeuse qui les démarque décidément des autres citoyens du monde. Alors que nous parcourons Medellín et la très belle Zona Cafetera, nous aussi puisons joyeusement dans les richesses de cette tierra querida.

Colombie 2013-01-26 059

Après notre séjour à Bogotá, deux longues journées de route sont nécessaires afin de rejoindre le département d’Antioquia et sa capitale, Medellín.  La distance n’est pas énorme (moins de 450 km), mais l’état de la chaussée, les nombreuses courbes en montagne et la présence d’un nombre incalculable de camions nous amène à réaliser ce trajet en deux jours.

La zone à l’est de Medellín est dotée de terres fertiles et les flancs des montagnes sont utilisés pour la culture du café, de haricots, de maïs et de tomates. Les petites communautés poursuivent leurs traditions agricoles en même temps que des activités éco touristiques apparaissent. Le weekend, les Colombiens sont nombreux à faire des sorties en famille et lorsque nous arrivons au site du monolithe El Peñol, la présence de notre campeur dans le stationnement attire la curiosité. Comme cela est la norme depuis notre arrivée en Colombie, les gens aiment se faire photographier à côté de l’Anguille et certains souhaitent jeter un coup d’œil à l’intérieur.

Colombie 2013-01-19 004

Situé à 7000 pieds au dessus du niveau de la mer et d’une hauteur de 656 pieds ce mastodonte, fruit d’une éruption volcanique est pour le moins impressionnant. Escaladé pour la première fois en 1954, il est aujourd’hui possible d’atteindre son sommet à l’aide d’une série de 65o marches qui mènent à un mirador.

Colombie 2013-01-19 018Colombie 2013-01-19 020

Nous nous contenterons de la très belle vue à partir du stationnement qui nous laisse découvrir en contre-bas la ville de Guatapé et son réservoir.

Colombie 2013-01-19 009

Colombie 2013-01-19 012

Puisque nous avons apprécié notre visite de Bogotá et que nous avons entendu parler en bien de la région de Medellín, cette destination nous attire même si nous devons retourner un peu vers le nord-ouest pour la rejoindre. Encore mieux, nous avons une adresse venant d’amis à propos d’un lieu agréable où demeurer, ce qui n’est pas toujours le cas lorsque nous approchons d’une grande ville.

Bien que nous nous embourbions un peu avant d’arriver à Santa Elena, un petit village annexé à Medellín, ceci nous permet d’emprunter une route très étroite et bien pittoresque à travers Piedras Blancas et le Parque Ecoturistico Arví, une toute nouvelle réserve naturelle offrant des activités extérieures aux citoyens de Medellín.

Lorsque nous arrivons au Uchuva Restaurante, Silvia nous accueille avec générosité en nous ouvrant bien grandes les portes de sa maison, comme seuls les Colombiens savent le faire. Silvia a déjà vécu un an à Québec alors que son conjoint était professeur invité à l’Université Laval, il y de cela 25 ans. Elle parle donc français! Silvia qui a déjà beaucoup voyagé est très intéressée par notre mode de vie car elle rêve de partir elle aussi sur la route. Elle doit tout d’abord convaincre ses deux filles de son projet car il s’agit d’une décision familiale puisqu’elles travaillent ensemble au restaurant. L’ainée de ses filles est la chef-cuisinière, alors que l’autre étudie en médecine vétérinaire.

Colombie 2013-01-20 002

L’autobus qui se rend au centre de Medellín passe juste devant le restaurant. Nous montons à bord, et 45 minutes plus tard, après une descente toute en courbes, nous voilà en plein centre-ville.

Medellin est établie dans une vallée, entourée des montagnes de la cordillère centrale. Cette ville au printemps éternel est la fierté du peuple Paisa. Capitale du département d’Antioquia et la deuxième ville la plus populeuse de Colombie,  Medellin a connu une transformation dramatique dans les deux dernières décennies qui l’a aidé à transcender son passé violent et son association avec les cartels de drogue. Elle peut se vanter aujourd’hui d’être une ville propre, verte, prospère et un centre culturel cosmopolite.

Le point focal majeur du vieux quartier est sans contredit la Plaza de Las Esculturas, un musée à ciel ouvert rempli de 23 sculptures de l’artiste Colombien Fernando Botero.

Colombie 2013-01-22 008Colombie 2013-01-22 015Colombie 2013-01-22 019

Juste en face, c’est le Museo de Antioquia. Nous nous y arrêtons afin d’aller jeter un coup d’œil à d’autres œuvres de notre ami Botero, qui peint et sculpte de gros personnages pour leur donner de la sensualité. Les peintures, dessins et sculptures de Botero présentent un volume et des couleurs intenses et s’inspirent de scénarios de la vie quotidienne d’Amérique Latine.

Fernando Botero est né à Medellin en 1932. Son père était marchant alors que sa mère dessinait et confectionnait des vêtements féminins. À 12 ans, son oncle l’inscrit dans une école de toréador mais Botero abandonne rapidement cette voie. Toutefois, cet environnement l’inspire pour ses premiers dessins et peintures à l’huile.

Colombie 2013-01-22 033Colombie 2013-01-22 034

Autodidacte, il se rend en Europe et copie des œuvres de grands maitres Italiens et Espagnols, particulièrement ceux de la Renaissance. En 1956 il est au Mexique où l’art pré colombien et les murales de Orozco, Rivera et Siqueiros l’aident à donner forme et sens à ses explorations artistiques. Au cours des années 60 il a fait de nombreuses expositions dans des musées reconnus et ses œuvres aux formes volumineuses prennent vie. A partir de 1973, il se lance dans la sculpture. Dans les dernières décennies, Botero est devenu un artiste très connu et ses œuvres sont présentes dans les principaux musées du monde.

Colombie 2013-01-22 058Colombie 2013-01-22 063

Ci-bas, deux œuvres réalisées par Botero, illustrant la mort de Pablo Escobar. Par ces peintures, l’artiste souhaite rappeler que le passé violent de Medellín a été transformé, que Medellín vit une nouvelle réalité, que des personnalités telle qu’Escobar font partie d’une histoire qu’on ne peut nier, mais une histoire passée qu’il est possible de surmonter grâce à l’art.

Colombie 2013-01-22 040Colombie 2013-01-22 049

Pablo Escobar un est des narcotrafiquants les plus connu du monde et un personnage intimement lié à l’histoire de Medellín et de la Colombie. Pendant des années, la croissance industrielle de Medellín a été sévèrement ralentie par les cartels de drogue. Dans les années 1980 Pablo Escobar, fils d’un paysan d’une banlieue rurale de Medellín, contrôlait environ 80% de tout le trafic de cocaïne destiné aux États-Unis. Durant son règne de terreur les atrocités se sont multipliées: assassinats de trois candidats présidentiel; bombardements et tueries; attentats contre la presse et un avion commercial; destruction du palais de justice. Après un bref emprisonnement, une évasion et plusieurs mois de cavale, Escobar a finalement été tué dans un combat armé en 1993.  Sa mort a marqué la fin d’une ère violente et a constitué un point tournant pour la ville de Medellín, qui était alors surnommé la capitale des homicides.

Bien que cruelle, l’histoire et la vie de Pablo Escobar est fascinante et nous ne pouvons nous empêcher de nous procurer la récente telenovelas, certes controversée, Pablo Escobar, El Patron Del Mal, alors que nous arpentons les rues de Medellín. Il s’agit d’une télésérie de 56 heures remplies de rebondissements et d’émotions: drame, intensité, infidélité, politique, histoire, démesure, le tout filmé dans ce décor que nous visitons ou avons visité. Nous nous régalons en écoutant ces épisodes, car il est difficile de ne pas être séduit par cet homme dont la vie est plus grande que nature, même si son histoire est mêlée aux pires atrocités et à de nombreuses souffrances.

Pablo Escobar n’est plus, mais le trafic de drogue, tellement lucratif, fait encore partie du quotidien de bien des gens et est présent dans tous les pays que nous avons visités. Il y a encore des cartels en opération en Colombie mais ils sont moins visibles et extravagants que ceux des années 80.

IMGP1013

La Plaza de Cisneros, aussi connue sous le nom de Parque de la Luz, est une forêt urbaine construite sur l’ancienne place du marché juste à côté de la Biblioteca Empresas Pública de Medellin.

Colombie 2013-01-22 084Colombie 2013-01-22 085

Colombie 2013-01-22 081

La secteur de la Alpujarra, centre financier et administratif de la ville. À gauche, la sculpture Monumento a la Raza de l’artiste Colombien Rodriguo Arenas Betancur qui s’élève vers le soleil devant les centres administratifs.

Colombie 2013-01-22 089

Colombie 2013-01-22 098Colombie 2013-01-22 094

 

 

 

 

 

Parque de los Pies Descalzos, un parc destiné à la détente des pieds nus des citadins.

Colombie 2013-01-22 099

Colombie 2013-01-22 096

Colombie 2013-01-22 115

Scènes de rue près du Paseo Peatonal Carabobo.

Colombie 2013-01-22 118Colombie 2013-01-22 120

Plazuela de San Ignacio

Colombie 2013-01-22 123

Notre deuxième journée de visite est consacrée à la visite du Parque Explora. Nous nous y rendons grâce au Metro Cable, un téléférique qui dessert la partie nord de la ville. Cette sortie nous occupe une journée entière et plait énormément aux enfants.

Les petits fruits sont abondants et appétissants, juste à l’entrée de la station du metro cable.

Colombie 2013-01-23 001

Cette nouvelle section du métro se rend jusque dans le Parc Arví et s’adresse surtout aux touristes ou aux visiteurs du parc. La vue est superbe!

Colombie 2013-01-23 002Colombie 2013-01-23 004

La ville de Medellín doit beaucoup à son ex-président, Alvaro Uribe, lui même originaire de la région Paisa, qui a consacré ses deux mandats à la réduction du crime afin de libérer la ville du leg de violence laissé par Pablo Escobar. La contribution de l’ancien maire, Sergio Fajardo Valderrama, est également à signaler puisqu’il a investi dans le développement d’un système de transport intégré qui relie maintenant des zones de la ville auparavant oubliées et négligées. De plus, il a transformé la ville sur le plan de l’urbanisme et de l’architecture. Par exemple, 5 énormes bibliothèques dessinées par les meilleurs architectes du pays ont été localisées dans les secteurs les plus défavorisés de la ville, comme la Biblioteca España que l’on voit ici au centre de la photo et qui ressemble à trois rochers géants.

Colombie 2013-01-23 018

Acuario Parque Explora, dédié aux sciences et aux technologies. Ce très grand parc thématique possède plus de 300 expériences interactives et éducatives, en plus d’un aquarium.

Colombie 2013-01-23 022Colombie 2013-01-23 023

Colombie 2013-01-23 030Colombie 2013-01-23 037

Colombie 2013-01-23 038Colombie 2013-01-23 067

Colombie 2013-01-23 056Colombie 2013-01-23 064

Retour à Santa Elena en metro cable et un petit bout à pieds avant de reprendre l’autobus jusque chez Silvia qui nous attend pour le souper.

Colombie 2013-01-23 085

Silvia et sa famille ont vécu au Venezuela pendant de nombreuses années et sont très nostalgiques du temps passé dans ce pays. La venue du président Chavez a changé beaucoup de choses pour leur famille et beaucoup d’autres familles Colombiennes qui aimaient se rendre au Venezuela. Les Colombiens surveillent de près la scène politique Vénézuélienne et leurs pages Facebook sont souvent remplies de commentaires à cet effet.

Pour le souper, on nous prépare donc des arepas style Venezuela.

Colombie 2013-01-23 087Colombie 2013-01-23 088

Colombie 2013-01-23 089Colombie 2013-01-23 090

Lors de cette soirée, nous faisons connaissance avec le conjoint d’une de ses filles, Fabio, né à Santa Elena et travaillant dans le domaine des fleurs, si traditionnel à ce village. A chaque mois d’aout, a lieu la fameuse parade des fleurs. Lors de cette fête, les silleteros (fermiers) quittent leur village pour la ville et se promènent à travers les rues transportant d’énormes arrangements de fleurs fraichement coupées. Fabio participe à la feria des fleurs à chaque année et pour rien au monde il ne voudrait quitter sa patrie.

Colombie 2013-01-23 092 Medellìn nous attire encore pour une autre journée.

Colombie 2013-01-24 003

Torso Femenino de Botero, surnommé “La Gorda” et le métro, en face de la Banco de la República.

Colombie 2013-01-24 007

Parque Berrío, le cœur géographique de la ville.

Colombie 2013-01-24 009

Notre reflet dans les murales de Pedro Nel Gómez, pionnier de l’art public et reconnu pour ses murales représentant la vie du peuple Paisa et l’industrialisation de la région.

Colombie 2013-01-24 013

Le Parque Bolivar

Colombie 2013-01-24 019

La Catedral Basilica Metropolitana, la plus grande église faite entièrement de briques.

Colombie 2013-01-24 023

On se ruine au restaurant Hato Viejo qui nous offre une nourriture traditionnelle, la fameuse bandeja Paisa associée à la région d’Antioquia: boeuf haché, chicharrón (porc frit), fèves en sauce, riz, chorizo, œuf, arepas, avocat, plantain.

Colombie 2013-01-24 024

On s’étourdit en cherchant une paire d’espadrilles pour Christophe. Nous n’avons jamais autant vu de vendeurs de souliers réunis.

Colombie 2013-01-24 028

Après 5 jours on reprend la route afin de nous rendre dans la Zona Cafetera, la région du café. Ce territoire est entièrement dédié à la culture du café et à sa découverte. Dans cette région de la Colombie, la plupart des indigènes n’ont pas survécu à la venue des Espagnols et ici, peut-être encore plus qu’ailleurs, l’identité culturelle et la composition ethnique des colons espagnols a laissé un héritage puissant. Arrivés des régions basques du nord de l’Espagne, les premiers colons ont établi des communautés tricotées serrées avec un amour viscéral pour la culture de la terre. Les Paisa sont parfois surnommés les “Texans de la Colombie” en raison de leur fierté, leur détermination et leur débrouillardise. 

En route, pause-dodo à La Pintada, village dominé par le Cerro Amarillo s’élevant de la vallée Cauca.

Colombie 2013-01-26 002Colombie 2013-01-26 003

Un poste de péage à Supa. Des postes de péage, il y en a partout sur les routes de Colombie. En raison de nos roues doubles, nous déboursons environ 5$ à chaque 100 km.

Colombie 2013-01-26 007

Un peu après Arménia nous nous arrêtons dîner dans une zone de repos, financée par les recettes des péages. On y est bien servi (café, biscuits, internet, aire de repos, tables) et la vue est panoramique.

Colombie 2013-01-26 011

Nous voilà à Salento, sur le terrain d’une très belle auberge, au cœur de la Zona Cafetera, zone qui produit près de la moitié du café Colombien et 10% de la production mondiale, à une altitude magique entre 2600 et 5 900 pieds.

Colombie 2013-01-26 015

Sur place, plusieurs beaux chiens, des oiseaux et beaucoup d’espace.

Colombie 2013-01-26 033Colombie 2013-01-26 034Colombie 2013-01-26 070Colombie 2013-01-26 0442013-01-27 009 - Copie2013-01-27 014 - Copie

Colombie 2013-01-26 077Colombie 2013-01-26 055

Colombie 2013-01-26 062

Visite du village de Salento, un beau village traditionnel avec architecture typique et façades peintes de couleurs vives.

Colombie 2013-01-27 003 - Copie

Ascension vers le Mirador de Salento

Colombie 2013-01-27 004 - Copie

Une fois de plus les garçons sont interpelés pour une photographie souvenir. Philippe sourit, mais il en a un peu marre. Il me dit qu’il voudrait se faire teindre les cheveux en noir!

Colombie 2013-01-27 005 - Copie

Colombie 2013-01-27 013 - Copie

Colombie 2013-01-27 024 - CopieColombie 2013-01-27 002 - Copie

Colombie 2013-01-27 025 - Copie

Colombie 2013-01-27 028 - CopieColombie 2013-01-27 041

Colombie 2013-01-27 032

Autour de la place de l’église de nombreux kiosques sont montés. On y sert la spécialité de la région: de la truite et des patacones, des chips géants faits à base de plantains frits.

Colombie 2013-01-27 045Colombie 2013-01-27 047

Moins de 15 kilomètres plus loin, la Valle de Cocora nous réserve deux belles surprises: une rencontre avec des voyageurs formidables et une superbe randonnée dans la vallée. Encadrée par des sommets angulés et les eaux claires de la Rivière Quindio, la vallée de Cocora s’étend de Salento jusqu’aux abords du Parc National Los Nevados.

Colombie 2013-01-28 004

Colombie 2013-01-30 002

Quelques instants après notre arrivée dans la vallée qui se termine en cul de sac, nous apercevons le beau véhicule de John et Linda qui s’immobilise à quelques mètres du notre. Les présentations se font rapidement et nous passons la journée ensemble. John et Linda vivent en Australie. Ils voyagent à bord de leur camion aménagé depuis déjà 7 ans. De vrais globe-trotteurs, ils ont déjà parcouru avec ce camion et d’autres moyens de transport une grande partie de la planète. Cette rencontre est vraiment agréable et nous fait du bien. Ce couple est intéressant, intéressé et inspirant!  Global Roamer 2

Colombie 2013-01-28 010

Colombie 2013-01-29 001

Le lendemain nous réalisons une superbe randonnée dans le vallée de Cocora. Les enfants se transforment cette fois-ci en randonneurs hors pair et la journée est plus qu’agréable. La première partie de la randonnée se déroule au cœur de la vallée, dans les sillons creusés par les chevaux et les nombreux passages.

Colombie 2013-01-29 005

Par la suite, une série de ponts précaires doivent être traversés.

Colombie 2013-01-29 007

Colombie 2013-01-29 016

Une pause à la réserve naturelle Acaime avant d’atteindre le sommet et d’entamer la descente.

Colombie 2013-01-29 020

 

Colombie 2013-01-29 038

Colombie 2013-01-29 040

Le retour se fait via la route et nous offre de beaux points de vue sur la vallée et ses palmiers. Le terrain que nous franchissons est surprenant et les paysages sont nouveaux pour nous. De gigantesques palmiers de cire (Palma de cera), l’arbre national du pays, poussent dans cette vallée. Cet arbre qui se retrouve dans les hautes terres andines croît sur les terres fertiles et bien drainées des montagnes, à une altitude supérieure à 3000 pieds. Ce palmier peut atteindre une hauteur de 200 pieds.

Colombie 2013-01-29 064

Colombie 2013-01-29 073

Colombie 2013-01-29 081

Colombie 2013-01-29 090

Nous quittons la Zona Cafetera et nous entrons dans la dernière partie de notre exploration colombienne: la partie sud-ouest. Avant d’atteindre Cali nous nous arrêtons pour la nuit aux abords du lago de Calima, une réserve hydro-électrique et le plus grand lac artificiel de Colombie.

Colombie 2013-01-31 004

Colombie 2013-01-31 013

Colombie 2013-01-31 015

A Cali, nous nous permettons la visite du Zoológico de Cali qui possède une belle collection d’animaux de Colombie.

Colombie 2013-01-31 058

Colombie 2013-01-31 066Colombie 2013-01-31 155

Colombie 2013-01-31 163

Colombie 2013-01-31 123Colombie 2013-01-31 128Colombie 2013-01-31 134Colombie 2013-01-31 139

Colombie 2013-01-31 106

Colombie 2013-01-31 116Colombie 2013-01-31 117

Colombie 2013-01-31 085Colombie 2013-01-31 086Colombie 2013-01-31 087Colombie 2013-01-31 090

Colombie 2013-01-31 095Colombie 2013-01-31 103Colombie 2013-01-31 101Colombie 2013-01-31 099

Après le zoo, nous traversons la ville et nous rendons dans le petit village de Pance. Nous atterrissons dans un lieu bien particulier, au bout de la route, la finca Castellana. Les employés de la finca sont bien contents d’avoir des invités et nous traitent aux petits soins. Encore une autre belle découverte…

IMGP0991IMGP0993

IMGP0995IMGP0998IMGP1006IMGP1008

Notre séjour en Colombie s’achève, mais il nous reste encore quelques lieux à découvrir avant de la quitter. J’aurai donc la chance de vous raconter une dernière tranche de vie Colombienne dans quelques semaines. Et de toute façon, la joie de vivre Colombienne ne serait pas un fait isolé, car selon le même sondage cité en introduction, l’Amérique du Sud, serait de loin la région plus heureuse au monde. Ça tombe donc très bien pour nous!

Publicités
Cet article a été publié dans Colombie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Heureux en Colombie

  1. Agathe dit :

    Bravo et bravo
    c’est toujours réconfortant de vous savoir heureux dans cette aventure

  2. AL. dit :

    Pas.,
    Tu te surpasses à chacun de tes blogues avec tes commentaires … Mais cette fois-ci,  » c’est le bouquet  », avec toutes les magnifiques photos de tes deux fils…
    Qu’ils sont beaux !!!..

  3. Den dit :

    Quel beau partage d’informations sur l’histoire et la politique de la Colombie.
    Nous vous suivons pas à pas et avons le sentiment de cheminer avec vous à travers tous ces décors grandioses grâce à tes blogues si captivants.
    Merci particulièrement pour les photos de Christophe et Philippe.

  4. Agathe dit :

    Je vous transmets le commentaire de Claude…
    Après visionnement de la Colombie,j’ai regret de ne pas vous y avoir rejoint, toutefois,  » c’est de votre faute  » si j’ai sillonné et aimé le Nicaragua au point d’y retourner O.P.T. tout en ayant apprécié le Panama , maudit c’est déchirant, je voudrais être partout à la fois car étant plus près de l’Extrême onction que de ma première communion… je ne pourrai pas réaliser tous mes souhaits….
    Si Philippe se fait teindre en noir moi j’irai en vert et rouge
    Vous êtes tous et toute beaux et belle

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s