Un p’tit goût d’Amazonie en Equateur

Dépaysement, observation de la faune et de la flore, constatation de changements environnementaux: notre parcours dans la partie carrossable de l’Oriente, une zone qui représente presque la moitié de l’Equateur, nous fait vivre une gamme d’émotions et ne nous laisse pas indifférents. Nous voilà maintenant les deux pieds bien ancrés dans le pays et nous apprécions énormément ses contrastes.

Equateur 2013-03-12 017

Suite à notre première boucle qui nous a conduit dans la partie nord de la côte Pacifique, nous voilà maintenant près de Quito et sur le point d’entamer un parcours du côté est du pays. Mais avant, un arrêt incontournable nous attend: la visite du monument de la Mitad del Mundo, situé à 23 km au nord de Quito.

A cet endroit, un monument marque la localisation de la ligne de l’équateur, telle que déterminée par Charles-Marie de la Condamine et son expédition française en 1736. Il semble que cette localisation ne varie que de 250 mètres avec les mesures modernes des GPS.

Equateur 2013-03-04 017

Bien que décevante à la limite, la visite de ce site touristique est nécessaire en raison de ce qu’il symbolise pour les voyageurs. Sur le net, nous avions vu comment d’autres voyageurs avaient réussi à immortaliser leur passage dans l’autre hémisphère en prenant différentes photos comiques ou originales. Pour notre famille, cet arrêt se transforme en après-midi tragico-comique. Les enfants ne veulent pas participer, ils ont soif et même si tout le monde s’arrache l’appareil, nous n’arrivons tout simplement pas à reproduire les illusions d’optique avec la caméra comme nous l’avions anticipé!

Equateur 2013-03-04 025Equateur 2013-03-04 023Equateur 2013-03-04 019Equateur 2013-03-04 035

Toutefois, après une pause crème glacée, on se reprend et on finit par s’amuser un peu.

Equateur 2013-03-04 026Equateur 2013-03-04 027Equateur 2013-03-04 038Equateur 2013-03-04 021Equateur 2013-03-04 042Equateur 2013-03-04 044Equateur 2013-03-04 032

Grâce à ce début un peu chaotique et les cadrages ratés, nous garderons au moins toujours le souvenir de notre visite à la Mitad del Mundo!

Equateur 2013-03-04 052 

Juste à côté, le très intéressant Museo Inti-Ñan, affirme que la vraie ligne de l’équateur passe sur sa propriété.

Equateur 2013-03-04 055

Et il présente à cet effet différentes expériences reliées à l’influence de l’équateur, dont la démonstration de l’effet Coriolis (l’eau du lavabo s’écoule vers la gauche dans l’hémisphère nord alors que le contraire se produit dans l’autre hémisphère. L’eau coule tout droit lorsqu’il se retrouve directement sur l’équateur) et l’expérimentation des forces qui s’annulent lorsqu’on se rapproche de l’équateur.

Equateur 2013-03-04 065Equateur 2013-03-04 073Equateur 2013-03-04 076

Mathieu et Philippe se méritent d’ailleurs un certificat spécial pour avoir été en mesure de faire tenir un œuf en équilibre sur un clou situé sur la ligne de l’équateur.

Equateur 2013-03-04 069

Puisque le père de Mathieu viendra nous rejoindre dans quelques semaines, nous profitons de notre passage près du nouvel aéroport Mariscal Sucre de Quito pour prendre quelques repères. Ce nouvel aéroport est en opération depuis trois semaines seulement et se situe près de la ville de Pifo, à près de 90 minutes de route, à l’est du centre-ville. Pour le moment, les possibilités de stationnement et d’hébergement à proximité de l’aéroport sont très limitées. Malgré tout, après quelques recherches nous dénichons une chambre et un stationnement qui pourront nous servir, dans la petite municipalité encore tranquille de Tababela. Le décompte est maintenant amorcé. Nous avons bien hâte de revoir notre globe-trotter préféré!

Equateur 2013-03-05 001Equateur 2013-03-05 003

Ensuite, c’est la grande détente qui nous attend aux très belles et très propres piscines Las Termas de Papallacta. Lors de notre journée de baignade, nous faisons trois rencontres intéressantes. Premièrement, celle d’une jeune demoiselle de 9 ans, d’origine Russe, vivant sur la côte sud-est de l’Equateur avec sa famille depuis 8 ans. La blondeur de ses cheveux a intrigué les enfants et nous avons éventuellement pu faire sa connaissance! Ensuite, nous discutons avec un “missionnaire” catholique Italien venu en Equateur dans le but de démarrer un projet éco touristique afin d’apporter un peu d’aide à une communauté très isolée d’Amazonie. Finalement, nous croisons un groupe d’étudiants de niveau secondaire de la ville de Québec, accompagné de deux mamans, venu relever le défi de l’ascension de 4 sommets Equatorien!

Equateur 2013-03-06 010Equateur 2013-03-06 011Equateur 2013-03-06 012

Pour arriver à Papallacta, nous avons emprunté la Papallacta Pass, À 4064 mètres, il s’agir de la route pavée la plus haute du pays. Comme cela est souvent le cas depuis notre arrivée en Équateur, le temps est capricieux et les nuages couvrent les sommets des montagnes. Toutefois, à la sortie des bains, nous avons la chance d’entrevoir le sommet enneigé du volcan Antisana (5758 mètres).

Equateur 2013-03-06 017

Après Papallacta, les paysages et la végétation changent. Nous voici dans la brumeuse vallée de Quijos, dont l’artère principale est principalement utilisée par les camions des compagnies pétrolières.

Equateur 2013-03-07 045

Le Trans-Ecuadorian pipeline longe la route inlassablement.

Equateur 2013-03-07 168

Sur ce même tronçon, construction d’un barrage hydro-électrique sur la rivière Quijos, visiblement exécuté par une compagnie chinoise.

Equateur 2013-03-07 048Equateur 2013-03-07 050

La Cascada de San Rafael d’une hauteur de 145 mètres serait la plus haute du pays. Son débit sera réduit de 70% lors de la finalisation du projet hydro-électrique.

Equateur 2013-03-07 133

Equateur 2013-03-07 061Equateur 2013-03-07 063Equateur 2013-03-07 068Equateur 2013-03-07 072Equateur 2013-03-07 086Equateur 2013-03-07 088Equateur 2013-03-07 092Equateur 2013-03-07 081

Equateur 2013-03-07 134

Arrêt à Cascales pour la nuit, avant d’atteindre Lago Agrio.

Equateur 2013-03-07 179Equateur 2013-03-07 181Equateur 2013-03-07 184Equateur 2013-03-07 185

Le lendemain, nous traversons Lago Agrio, une ville pétrolière qui tire son nom de la ville américaine de Sour Lake, lieu du siège social de la compagnie Texaco, la première compagnie pétrolière à exploiter l’Amazonie Equatorienne dans les années 1970. Aujourd’hui, le pétrole est la plus importante source de richesse pour le pays. L’infrastructure pétrolière a transformé l’Amazonie Equatorienne en l’une des forêts pluvieuses les plus accessibles de l’Amérique du Sud.

Equateur 2013-03-08 005Equateur 2013-03-08 010

Lago Agrio est une ville grouillante et présente en elle-même très peu d’attrait, mais permet aux visiteurs d’accéder à la Reserva Faunistica Cuyabeno, située à une centaine de kilomètres de là, tout près de la frontière Colombienne. Cette réserve, tout comme d’autres zones protégées de l’Oriente furent créées en 1979 suite à des pressions internationales, car la disparition de la forêt, entrainée par la création rapide de villes au rythme de l’exploration pétrolière, était alarmante.

Image de déforestation. Les routes ouvertes par les compagnies minières ou pétrolières permettent aux colons de venir s’installer sur des terres qui n’étaient pas accessibles auparavant. Le sol des forêts tropicales est très pauvre et ne peut soutenir longtemps l’agriculture. Cette réalité entraîne un paysage désolant, présent partout dans l’Oriente.

Equateur 2013-03-08 014

Camion chargé de fruits qui parcoure la route entre Lago Agrio et Cuyabeno.

Equateur 2013-03-08 013

Tout près de l’entrée de la Reserva Faunistica Cuyabeno, l’une des plus vaste de l’Equateur.

Ecuador 2013-03-10 001

La plupart des visiteurs de la Réserve sont encadrés par une agence et effectuent un séjour de deux nuits ou plus dans une communauté de la réserve. Bien que moins commun, nous optons pour une excursion d’une journée.

Le canot à moteur que nous emprunterons pour notre visite de la Réserve.

Equateur 2013-03-08 019Equateur 2013-03-08 024Equateur 2013-03-08 025Equateur 2013-03-08 027

Au cours de notre visite dans le réseau de lagons et de lacs nous observons une faune et une flore qui interpellent tous nos sens.

Equateur 2013-03-09 001

Des singes, des oiseaux et même des dauphins roses (dommage, pas de photo) croisent notre route.

Equateur 2013-03-09 005Equateur 2013-03-09 007Equateur 2013-03-09 012Equateur 2013-03-09 021Equateur 2013-03-09 059Equateur 2013-03-09 041

Contrairement aux rivières blanches qui prennent naissance dans les Andes, les rivières aux eaux noires se forment habituellement dans le bassin Amazonien lui-même. L’eau est de la couleur d’un thé noir fort, en raison des nombreux végétaux en décomposition qui s’y retrouvent.

Equateur 2013-03-09 038

Equateur 2013-03-09 053

Equateur 2013-03-09 027Equateur 2013-03-09 034Equateur 2013-03-09 037Equateur 2013-03-09 036

Entrée de la Laguna Grande. Les eaux sont calme.

Equateur 2013-03-09 055

La Réserve contient de grandes zones de forêt inondées en saison des pluies. Selon notre guide, ce lac était auparavant riche de vie. Aujourd’hui, les oiseaux et les serpents ont quasiment disparus. Les eaux et les sols sont maintenant pollués par les déchets industriels.

Equateur 2013-03-09 079

Equateur 2013-03-09 081Equateur 2013-03-09 090Equateur 2013-03-09 068Equateur 2013-03-09 076

Au loin, un couple de guacamayas bleu et jaune et aussi un aigle avec sa prise dans les serres.

Equateur 2013-03-09 086Equateur 2013-03-09 092Equateur 2013-03-09 093Equateur 2013-03-09 070

Baignade dans la lagune. Seul Christophe reste à bord car il craint le penis fish ou candiru, susceptible d’être attiré par l’urine des baigneurs et ainsi tenté de s’infiltrer dans l’urètre…

Equateur 2013-03-09 104Equateur 2013-03-09 108Equateur 2013-03-09 112

Jungle Lodge en construction.

Equateur 2013-03-09 126Equateur 2013-03-09 130Equateur 2013-03-09 136

Lors de la balade, nous alternons entre l’arrière et l’avant du bateau. Le soleil et la pluie font de même toute la journée.

Equateur 2013-03-09 179Equateur 2013-03-09 144Equateur 2013-03-09 148

Un peu d’action survient lorsque notre guide doit dégager la voie après la chute d’un arbre.

Equateur 2013-03-09 155Equateur 2013-03-09 159

La journée se termine avec le retour du beau temps et des couleurs verdoyantes de la végétation. Excursion sublime.

Equateur 2013-03-09 160

Nous retournons vers Lago Agrio pour prendre la direction de Tena cette fois-ci. Le chemin est terne.

Ecuador 2013-03-10 003

Probablement le seul arbre de cette taille que nous apercevons.

Ecuador 2013-03-10 005

A part une meute de chien épiant un intrus, les villes et les habitations que nous passons  nous apparaissent sans âme.

Ecuador 2013-03-10 014Ecuador 2013-03-10 019Ecuador 2013-03-10 026Ecuador 2013-03-10 027Ecuador 2013-03-10 033Ecuador 2013-03-10 028

Et toujours le pipeline.

Ecuador 2013-03-10 029Ecuador 2013-03-10 015Ecuador 2013-03-10 038Ecuador 2013-03-10 042

Retour des montagnes à mesure qu’on s’approche de Tena.

Ecuador 2013-03-10 047Ecuador 2013-03-10 056

Pause nocturne a Tena, que nous explorons brièvement à pieds sous la grisaille.

Ecuador 2013-03-10 064

Equateur 2013-03-11 001

Le lendemain matin, nous traversons le petit pont étroit qui nous amène vers Puerto Misahualli. Ce petit port est un autre endroit très populaire pour embarquer dans un “tour Amazonien”.

Equateur 2013-03-11 003

Nous nous rendons jusqu’à Puerto Barantilla dans le but d’aller visiter le refuge animalier AmaZOOnico. Nous faisons appeler une embarcation car il s’agit de la seule façon d’atteindre ce centre qui loge en bordure de la rivière Arajuno. En raison d’un malentendu, nous manquons ledit bateau…

Equateur 2013-03-11 009Equateur 2013-03-11 011

Nous sommes un peu déçus de cette déconvenue, mais la journée n’est pas perdue. Nous nous arrêtons à la Estacion Biologica Jatun Sacha, qui existe depuis 1989 afin de promouvoir la conservation de la diversité biologique de l’Équateur. Nous discutons quelques instants avec un des membres fondateurs, qui nous explique que plus de 70% de la forêt primaire a disparu. Le travail de conservation d’organismes comme celui-ci et la bataille de certaines communautés contre les grandes compagnies sont les seuls moyens de protéger ce qui reste et encore…Les rivières sont polluées, les poissons sont contaminés et la faune se fait de plus en plus rare.

Equateur 2013-03-12 082

Nous effectuons une belle petite randonnée dans la forêt.

Equateur 2013-03-11 035

Equateur 2013-03-11 019Equateur 2013-03-11 023Equateur 2013-03-11 024Equateur 2013-03-11 025Equateur 2013-03-11 031Equateur 2013-03-11 037Equateur 2013-03-11 029Equateur 2013-03-11 039Equateur 2013-03-11 048Equateur 2013-03-11 044Equateur 2013-03-11 045Equateur 2013-03-11 064Equateur 2013-03-11 053Equateur 2013-03-11 061Equateur 2013-03-11 060

La rivière Napo n’est pas très loin du centre. Philippe m’accompagne pour une baignade, juste avant le coucher du soleil.

Equateur 2013-03-11 068

Equateur 2013-03-11 074

Equateur 2013-03-11 071Equateur 2013-03-11 072Equateur 2013-03-11 073Equateur 2013-03-11 078

Mon petit guide est très sérieux et à l’aise dans cet environnement non familier.

Equateur 2013-03-11 081Equateur 2013-03-11 087Equateur 2013-03-11 083Equateur 2013-03-11 099Equateur 2013-03-11 088Equateur 2013-03-11 094Equateur 2013-03-11 093Equateur 2013-03-11 103Equateur 2013-03-11 098

Le lendemain, nous nous rendons à La Punta et il nous est cette fois-ci très facile de prendre une embarcation jusqu’au refuge AmaZOOnico. Encore une fois, la balade en canot à moteur sur la rivière est exquise.

Equateur 2013-03-12 004

La Casa del Suizo, en bordure de la rivière Napo accueille les touristes dans le grand confort. Il s’agit du plus grand hôtel de ce type dans le secteur.

Equateur 2013-03-12 065

D’autres moyens de transport sur la rivière Napo…

Equateur 2013-03-12 059

Equateur 2013-03-12 074

Equateur 2013-03-12 014 

AmaZOOnico est un centre de réhabilitation pour les animaux de la forêt Amazonienne dont l’objectif est la réintégration dans le milieu naturel. Les animaux proviennent majoritairement du commerce illégal ou de propriétaires qui ne sont plus en mesure de garder leurs animaux sauvages en captivité. La plupart sont en piètre état lors de leur arrivée. 25% d’entre eux meurent dans les premiers jours, 25% pourront retourner dans la nature et la moitié devront vivre en captivité.

Le centre effectue un travail très sérieux et une grande partie de son œuvre n’est pas visible pour les visiteurs qui n’ont accès qu’à la partie zoo. Le centre est d’ailleurs supporté par ces visiteurs ainsi que par les profits générés par le lodge Liana, voisin du refuge.

Selon notre guide, qui est une jeune vétérinaire Espagnole, la pêche par dynamitage dans la région de l’Oriente serait une des principales cause de la disparition des animaux du bassin Amazonien. Et pour cette même raison, l’anaconda du centre ne peut être réintroduit pour le moment en raison du danger que représenterait pour lui le retour à la rivière!

Equateur 2013-03-12 021Equateur 2013-03-12 024Equateur 2013-03-12 025

AmaZOOnico travaille en collaboration avec certaines communautés indigènes du coin en offrant des pécaris et des tilapias à bas prix afin de décourager des pratiques de chasse et de pêche destructrices.

Equateur 2013-03-12 028Equateur 2013-03-12 030

Plusieurs animaux comme les félins, les singes et les guacamayas ne peuvent espérer retrouver leur liberté lorsqu’ils ont été en contact avec les humains car ils en deviennent trop dépendant.

Equateur 2013-03-12 039Equateur 2013-03-12 043

Tortues, caïman et capybara réunis.

Equateur 2013-03-12 050

Après la visite, petit incident diplomatique, alors qu’on “écrase” involontairement une partie de la cueillette de cacao d’un habitant de la communauté Shiripuno. qui la faisait sécher sur la voie. (Contrairement à celle-ci qui est de l’autre côté de la ligne blanche). Bien que pas tout à fait convaincu de notre entière responsabilité, on accepte de dédommager en partie la victime de cet incident.

Equateur 2013-03-12 079Equateur 2013-03-12 084

A Puyo, petite visite du Centro El Paseo de Los Monos. Ce centre, fondé par un couple de nationalité Suisse, est dédié à la conservation et la réhabilitation d’animaux (primates, mais aussi tortues, oiseaux, coatis) qui ont été sauvés des mains de trafiquants d’animaux ou d’individus ayant gardé ces animaux en captivité.

Nous y rencontrons un jeune Québécois en voyage qui, moyennant une petite contribution monétaire, échange quelques semaines de son temps comme volontaire contre le gîte et le couvert.

Equateur 2013-03-12 085Equateur 2013-03-12 088Equateur 2013-03-12 094Equateur 2013-03-12 105Equateur 2013-03-12 106Equateur 2013-03-12 108

Notre visite de la zone Oriente est déjà terminée. Cette visite nous a vraiment surpris car elle ne correspondait pas nécessairement à ce à quoi l’on s’attendait. L’état de la nature, l’exploitation pétrolière à grande échelle, la vie des communautés indigènes ayant perdu leur mode de vie antérieur, la pauvreté, la désolation et la présence de nombreux lodges tenus par des étrangers dans les endroits les plus reculés nous a choqués. Malgré tout, nous avons été fascinés par ce que nous avons vu de cette belle Amazonie: ses couleurs, ses odeurs, sa sonorité. Encore une fois, nous réalisons qu’en raison de notre curiosité à titre de touristes nous avons beaucoup de mal à prendre le recul nécessaire pour mesure l’impact de notre présence dans ce milieu. L’attitude juste envers cette nature et ces communautés indigènes qui tentent d’assurer leur survie en offrant des séjours aux étrangers nous semble difficile à déterminer. La réalité des communautés à ce jour ressemble beaucoup plus à une lutte pour la survie, à la sauvegarde de leur milieu de vie, à la protection de l’ environnement qu’à l’expérience shamanique, le maniement de la sarbacane ou le chant et la danse traditionnelle. En ce sens, nous avons vraiment pu être les témoins de la vie en Amazonie.

Entre Puyo et Baños, la vallée de Pastaza avec ses nombreuses cascades. A Rio Verde, de nombreux tunnels sont creusés dans le roc.

Equateur 2013-03-13 003

Notre tournée de l’Oriente se termine à Baños, une station thermale fort populaire. Cette ville est touristique mais aussi très agréable en raison de sa localisation, dans le creux du vallée et de son climat tempéré et ensoleillé. Baños est également situé au pied du volcan Tungurahua qui est très instable.

La spécialité de la ville, un genre de caramel fabriqué à base de sucre de cane, appelé melcocha. 

Equateur 2013-03-14 002Equateur 2013-03-14 003Equateur 2013-03-14 046Equateur 2013-03-14 049

Baños est une ville colorée, vivante.

Equateur 2013-03-14 005

Equateur 2013-03-14 007

Des hostals sont présentes à tous les coins de rue.

Equateur 2013-03-14 009

Le parc de jeux occupe les enfants pendant de nombreuses heures.

Equateur 2013-03-14 016Equateur 2013-03-14 024Equateur 2013-03-14 022Equateur 2013-03-14 030

Equateur 2013-03-14 028

Equateur 2013-03-14 058

Le parque central

Equateur 2013-03-14 037Equateur 2013-03-14 041

Quelques rues du centre-ville

Equateur 2013-03-14 043Equateur 2013-03-14 047

La ville compte six bains thermaux. Bien qu’ils soient très populaires, notre expérience aux Piscinas de la Virgen nous dégoute un peu. Nous nous rendons à la baignade du soir et partageons le bassin avec des dizaines d’autres personnes, coincés comme des sardines. Puisque le bonnet de bain est obligatoire pour les cheveux longs (toute la famille), Christophe préfère attendre sur le banc, orgueil oblige.

Equateur 2013-03-14 067 

Le voyage, c’est aussi les imprévus! A notre sortie de l’hostal, cela ne se passe pas comme prévu, ou plutôt, cela se passe comme nous l’avions redouté! L’entrée de l’Anguille dans la cour arrière avait été très serrée. Et à la sortie, l’angle de la porte et l’inégalité du trottoir font en sorte que notre véhicule tangue lorsque les roues arrières descendent du seuil de la porte. Résultat: le campeur touche le mur. Nous sommes coincés.

Equateur 2013-03-16 012Equateur 2013-03-16 002Equateur 2013-03-16 007Equateur 2013-03-16 001Equateur 2013-03-16 004

C’est évident, nous n’aurions jamais du aller nous foutre dans cette cour en premier lieu! Mais vous ne serez pas surpris de lire que notre bonne étoile veille toujours sur nous. Nous nous tirons de cette délicate position en peu de temps et avec seulement de légers dommages. Grâce à l’aide d’un employé de l’hostal qui a de bonnes idées, nous soulevons l’arrière du camion avec le cric, ce qui le redresse et dégage le côté du campeur. Des madriers nous permettent finalement d’éviter la pente inégale de la sortie.

Equateur 2013-03-16 008Equateur 2013-03-16 009

Il est intéressant de souligner que Mathieu gère la situation avec brio et sans emportement inutile. Nous reprenons la route dans l’heure qui suit, comme si de rien n’était. Le voyage finira-t-il par nous rendre vraiment zen?

Publicités
Cet article a été publié dans Equateur. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Un p’tit goût d’Amazonie en Equateur

  1. Den dit :

    Chère Pascale,
    Quelle superbe photo-souvenir que celle où tu te retrouves élancée dans les airs  »au milieu du monde ».
    Le plaisir est toujours renouvelé en suivant votre route; que de détails, nous apprenons.
    Si votre aventure vous réserve de belles surprises et découvertes, nous en profitons grâce à tes savoureux blogues.
    Bravo à Math, qui sait si bien se tirer d’affaires lors de situations délicates.

  2. Serge Lafreniere dit :

    Toujours intéressant de vous suivre j »était un peu en retard mais la je suis a date attention si vous avez l’intention de promener Claude en pirogue prenez en une avec un side car il vas être plus sécurité hi hi hi… Bonne continuité soyez prudent.

  3. Agathe dit :

    Que de beauté….papillons. insectes, animaux, oiseaux etc, c’est toujours surprenant et si magnifique – superbe photo du couple de guacamayas en vol –
    Ouf ! baignade dans la lagune…. le penis fish , pas rassurant……la grimace de Philippe accroché à la chaloupe….????
    Tant mieux si vous avez une bonne étoile qui vous suit. mais ne lui en demandez pas trop.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s