Pas de Tango à Buenos Aires

Le Tango est le symbole de Buenos Aires et les endroits où l’on peut le voir danser et apprendre à le danser sont nombreux. Toutefois il ne sera pas notre point de mire lors de notre passage dans la capitale Argentine car le fútbol lui volera la vedette en cette période de coupe du monde! En plus de veiller à nos obligations administratives nous explorerons avec délice les quartiers populaires de cette séduisante métropole latine.

Buenos Aires 2014-07-03 125

D’entrée de jeu, nous redoutons un peu notre séjour à Buenos Aires. Nous y allons plus par obligation que par envie et sommes préoccupés par l’idée de nous y rendre avec le véhicule. La Ciudad Autónoma de Buenos Aires, capitale fédérale de l’Argentine regroupe 48 quartiers. Elle compte environ 3 millions d’habitants en son centre et plus de 10 millions si on inclut la grande région métropolitaine. Cela fait donc beaucoup de transit routier.

Bien qu’il soit possible de laisser son véhicule dans un camping dans la région de Tigre, en périphérie, et de voyager par train ou bus au centre-ville, nous savons que d’en être aussi éloignés a peu d’avantages pour un séjour au long cours. Misant sur des infos recueillies auprès de voyageurs à l’effet qu’un quartier résidentiel un peu excentré tolérait la présence de camping-cars dans ses rues, nous entrons en ville malgré nos appréhensions et puisque c’est dimanche, nous atteignons le cœur de la ville sans encombre.

Par souci d’efficacité, nous voulions faire faire nos photos de passeports avant d’arriver à Buenos Aires, mais après avoir perdu quelques heures dans le centre-ville de Santa Fe à tenter de trouver un stationnement pour ensuite se buter à des portes closes, nous avions laissé tomber l’idée, jusqu’à ce qu’un studio de photos attire notre attention dans la ville de Santo Tome, que nous traversons la veille de notre arrivée à BA.

Le studio était sur le point de fermer mais le proprio, Dario Traffano, après avoir écouté ma requête, accepte de nous aider, même s’il n’a pas l’habitude de faire ce genre de photos.

IMG_7123IMG_7127IMG_7131IMG_7134

Il faut dire que notre aventure l’interpelle, surtout qu’il a beaucoup voyagé en Amérique du Sud avant de fonder sa famille et qu’il s’apprête à partir pour le Brésil avec une douzaine de copains à bord d’un autobus aménagé afin d’aller vivre la frénésie du mondial en direct sur les plages de Rio!

Après avoir fait les photos requises, pour s’amuser mais surtout par générosité spontanée,  il nous coiffe tous les quatre d’un chapeau sans crier gare et nous offre cette photo familiale! Quelle rencontre géniale!

IMG_7140

Lundi 30 juin: Ambassade

Le lundi après-midi, nous sommes à l’heure pour soumettre notre dossier à l’ambassade du Canada qui ne reçoit de telles demandes que du lundi au jeudi entre 14h et 16h30. Tout se fait rapidement et le représentant nous informe que nos demandes seront prêtes le mardi suivant, à l’exception de celle de Christophe qui nécessitera plus de temps à traiter puisque l’un de nos proches devra soumettre son certificat de naissance original (que nous n’avons pas avec nous) dans un bureau canadien puisqu’il a moins de 16 ans. Nous étions déjà au fait de ce détail et cette formalité sera effectuée promptement par grand-papa Claude le lendemain de la fête du Canada.

Encouragés par la rapidité du processus (10 jours ouvrables au lieu du 20 jours auquel nous nous attendions) nous pouvons relaxer et commencer notre exploration de la ville.

Mais avant cela, notre priorité est de dénicher un meilleur bivouac. Après une première nuit fort mouvementée en raison du passage fréquent de véhicules, il nous est impensable de passer de si mauvaises nuits pendant trois semaines. Arrivés un dimanche après-midi, il était difficile d’imaginer l’activité et les habitudes du quartier durant la semaine ou la nuit. Nous déplaçons le véhicule dans un autre secteur du quartier Puerto Madero et nous dénichons cette fois-ci un emplacement “de rêve” pour un bivouac de ville. Nous passerons l’intégralité de notre séjour à ce même endroit avec des nuits incroyablement calmes.

 

Mardi 1er juillet: Argentine contre Suisse dans San Telmo

La coupe du monde de soccer bat son plein depuis deux semaines et les huitièmes de finale se terminent aujourd’hui avec un match opposant l’Argentine à la Suisse. Je ne peux vous expliquer pourquoi ou comment cet intérêt pour les matchs de la coupe du monde a débuté, surtout que nous n’avions jamais écouté ou assisté à un match auparavant. Mais nous voilà à Buenos Aires, dans une ville et un pays où le fútbol est une obsession et notre première sortie nous la faisons dans un café afin d’aller assister à un mach télévisé!

En dépit de quelques tensions initiales au sein de la famille au sujet du choix du resto et une certaine insatisfaction quant aux places qui nous sommes assignées -trop près du grand écran- nous vivons au final un moment fort plaisant qui se termine de surcroit par une victoire de l’Argentine!

Après le match, les voitures klaxonnent, les gens sont bruyants. On célèbre la victoire. Christophe se procure un chandail aux couleurs de l’équipe Argentine au mercado municipal du quartier San Telmo.

A partir de là, nous marchons jusqu’à la Plaza de Mayo et formons nos premières impressions de la ville.

Buenos Aires 2014-07-01 004

Les rues sont larges, avec de multiples voies, ce qui les rendent difficiles à traverser puisqu’il n’y a pas beaucoup d’aménagement pour les piétons. La ville nous apparait très propre mais les cacas de chiens sont omniprésents. On a beau les éviter, on finit quand même par mettre les pieds dedans un moment où l’autre.

Pour se rendre du point A au point B, il faut bien étudier son itinéraire afin de choisir les rues plus agréables ou se résigner à longer quelques grandes artères bruyantes et très passantes. Ceci est encore plus vrai pour nous qui « logeons » dans le quartier Puerto Madero, situé de l’autre côté de la ligne de chemin de fer et des grands axes de circulation.

Puerto Madero est le plus récent barrio de la ville, situé dans la zone des quais et des anciennes installations portuaires. Laissés à l’abandon pendant plus de 50 ans, cette zone a été revampée au début des années 90. Elle regorge de bars, de restaurants, d’immeubles à bureaux et de logements luxueux. Elle possède aussi une marina, un hôtel boutique, un cinéma et une université de renom.

Le très élégant Puente de la Mujer de l’architecte espagnol Santiago Calatrava qui s’est inspiré du Tango pour réaliser son œuvre: sa longue courbe rappellerait la jambe tendue de la danseuse et son système de levis permettant de faire circuler les embarcations, moulé sur les pas de la danse.

Buenos Aires 2014-07-01 011

Mercredi 2 juillet: La Boca

La Boca est un quartier iconique de Buenos Aires et est représenté partout en raison de ses maisons de bois et de tôles ondulées colorées. L’ambiance qui y règne est également différente des autres quartiers. Il s’agit d’un secteur très touristique, notamment sa célèbre rue piétonnière El Caminito.

En chemin, nous traversons le Parque Lezama mais malgré ses grands arbres nous ne lui trouvons pas de charmes particuliers.

Buenos Aires 2014-07-02 002

Puisque ça ne fait que deux jours que nous sommes en ville, les enfants sont excessivement enjoués. Il faut dire que nous prenons ça bien cool, avec une seule « activité » par jour. Tout de même, pour assurer nos déplacements, nous ferons entre 10 et 15 kilomètres de marche par jour pendant notre séjour. Christophe aime l’ambiance de ville et se voit comme un urbain plus tard. Philippe lui s’adapte à tout, surtout qu’en ville, il y a toujours quelque chose ou quelqu’un pour capter notre regard et alimenter la discussion.

Buenos Aires 2014-07-02 004

 

De l’autre côté de la rue, la Mural Escenegráphico Parque Lezama illustre de manière vivante les personnages clés de ce quartier populaire.

Buenos Aires 2014-07-02 007

Sur les murs extérieurs d’un café, une autre murale dépeignant deux stars de l’Argentine: Diego Maradona (soccer) et Carlos Gardel (tango).

Buenos Aires 2014-07-02 014

La Boca est un quartier pauvre et en dehors de la section touristique plusieurs immeubles ont un aspect délabré. Il est recommandé de ne pas s’aventurer hors de cette zone.

Buenos Aires 2014-07-02 015

Le Puente Transbordador Nicolas Avellaneda ou plus communément appelé le pont de la Boca apparaitrait dans plusieurs films sur le tango puisqu’il s’agit d’un icone du quartier et de la ville. Il évoque les années prospères de Buenos Aires à l’époque du commerce du grain.

Buenos Aires 2014-07-02 023

Buenos Aires 2014-07-02 030 Buenos Aires 2014-07-02 034

Dans les rues de La Boca, qui prétend (avec son voisin San Telmo), être le berceau du Tango, les danseurs sont bien présents dans les rues, au plus grand plaisir des passants.

Buenos Aires 2014-07-02 038

La promenade est agréable, les habitations sont colorées, le quartier est animé mais il ne faut pas plus d’une heure pour faire le tour des 2-3 rues composant ce lieu de rendez-vous réputé et disons-le, surcommercialisé.

Buenos Aires 2014-07-02 048

Buenos Aires 2014-07-02 069

Buenos Aires 2014-07-02 078

Dans le quartier réside le stade La Bombonera qui est le foyer de la célèbre équipe Boca Juniors. Les rivaux favoris de cette équipe sont les River Plate qui ont leur stade dans un autre quartier de la ville (Belgrano). Obtenir une place pour assister à une telle partie (superclásico) n’est pas facile puisque tous les billets sont déjà vendus à l’avance.

Buenos Aires 2014-07-02 079Buenos Aires 2014-07-02 085

Toujours dans La Boca, nous passons par le parc Flora Nativa situé dans un secteur en transformation.

Philippe s’est lui aussi procuré un chandail bleu et blanc. Avec le numéro 7, celui de Di Maria qui a marqué hier.

Buenos Aires 2014-07-02 091Buenos Aires 2014-07-02 093

Buenos Aires 2014-07-02 097

Jeudi 3 juillet : le cœur de la ville

Le centre de la ville est un mélange chaotique de cafés, grands édifices publiques du 19e siècle et de gratte-ciel. Les nouvelles constructions côtoient les plus anciennes. Certains édifices ont été restaurés, d’autres non. Quoi prendre en photo? Il y a beaucoup de possibilités! Difficile aussi de marcher la tête en l’air car les rues sont bondées de monde et les gens sont pressés, surtout à l’heure du lunch. Ce n’est pas New York, mais tout de même.

Buenos Aires 2014-07-03 001

La Catedral Metropolitana au nord de la plaza est érigée à l’emplacement de la première église de BA.

Buenos Aires 2014-07-03 010

La Plaza de Mayo, cœur de la ville, est souvent le siège de manifestations et la Pirámide de Mayo, érigée en 1811, souligne le premier anniversaire de l’indépendance de la ville.  

Buenos Aires 2014-07-03 015

L’arrière de la Casa Rosada, ou le palais présidentiel.

Buenos Aires 2014-07-03 019

Buenos Aires 2014-07-03 030

Une manifestation ayant débutée sur la plaza se dirige vers l’avenue Roque Peña.

Buenos Aires 2014-07-03 033

Le Café Tortoni, probablement le plus ancien (plus de 150 ans d’existence) et célèbre café de BA.

Buenos Aires 2014-07-03 036

On pourrait se croire dans n’importe qu’elle grande ville du monde. Et c’est le cas! Buenos Aires se décrit comme l’un des dix centres urbains les plus dynamiques et sa touche latine n’est pas toujours perceptible au premier regard.

Buenos Aires 2014-07-03 039

Buenos Aires 2014-07-03 052

Plaza del Congreso et le Palacio del Congreso dont l’architecture s’inspire du capitole de Washington D.C.

Buenos Aires 2014-07-03 056

Buenos Aires 2014-07-03 057Buenos Aires 2014-07-03 067

L’Avenida 9 de Julio (16 voies dans sa partie la plus large) et l’Obelisco (67 mètres de haut et lieu de rassemblement lors des victoires sportives).

Buenos Aires 2014-07-03 092

Le grand Teatro Colón qui fut jusqu’à la création de l’Opéra de Sydney en 1973, le plus grand théâtre de l’hémisphère sud. Il est encore aujourd’hui considéré comme l’institution culturelle la plus prestigieuse du pays.

Buenos Aires 2014-07-03 096

A la demande de Philippe qui est un véritable cinéphile, nous terminons l’après-midi par une pause ciné sur la rue Lavalle. Pour toute la famille ce sera How to train your dragon 2 en espagnol.

Buenos Aires 2014-07-03 101

Buenos Aires 2014-07-03 104

Les rues Lavalle et Florida sont deux rues piétonnes et des artères commerciales achalandées.

Buenos Aires 2014-07-03 105

En fin de journée, les gens sortent des bureaux, les rues s’animent d’une autre manière puisque la vie de soirée et de nuit fait partie des mœurs argentines. Nous ne connaitrons presque rien de cet aspect de la ville puisque nous sommes des couche-tôt, mais cette démonstration de tango dans la rue qui débute au moment où nous nous apprêtons à réintégrer nos quartiers nous laisse imaginer les déambulations des urbains au moment du coucher du soleil : souper tardif au restaurant, sortie au théâtre, dans une salle de spectacle ou dans une milonga pour danser le tango.

Buenos Aires 2014-07-03 107 Buenos Aires 2014-07-03 113

De l’autre côté des ponts, l’ambiance de soirée est différente mais tout aussi dynamique. Les gens sont à l’entrainement: jogging, rollerblade, mouvements de boxe et il ne s’agit pas de cas isolés. Ce sont des groupes avec entraineurs et des sportifs individuels motivés.

Buenos Aires 2014-07-03 129

Vendredi 4  juillet:  Encore du fútbol dans San Telmo

On prend vite goût à assister en direct aux parties de la coupe du monde…Ce thème qui rejoint toute la famille nous permet d’initier des sorties en ville et de la découvrir chemin faisant. Initialement, le plan de la journée était d’aller voir l’un des deux matchs prévus au programme. Nous finirons pas regarder les deux parties…dans deux cafés différents!

Les enfants entourant Mafalda, un personnage de création argentine.

Buenos Aires 2014-07-04 002

Le Bar Dorrego, situé devant la place du même nom dans le quartier San Telmo.

Buenos Aires 2014-07-04 006Buenos Aires 2014-07-04 011

Le Vitelli Bar à partir duquel nous visionnons le match France-Allemagne. Notre critère de sélection: le grand écran!

Buenos Aires 2014-07-04 008

A la Plaza Dorrego Mathieu pose à côté d’ un marchand. Il vient de se procurer un CD des plus grands succès de La Mona Jimenez. Il cherchait ce disque depuis un petit bout de temps et ce fut un bon achat car nous l’écoutons en boucle depuis ce temps.

Buenos Aires 2014-07-04 010

Le Fileteado est une écriture stylisée qui est très fréquente dans les vitrines des commerces de la ville.

Buenos Aires 2014-07-04 022Buenos Aires 2014-07-04 018

La Casa Minima, avec une façade minuscule qui aurait été habitée par les esclaves libérés d’une famille habitant ce même quartier.

Buenos Aires 2014-07-04 030

El Almacen, un lieu typique pour assister à un soirée classique repas-Tango.

Buenos Aires 2014-07-04 033

Samedi 5 juillet: re San Telmo et fútbol

Journée pluvieuse à Buenos Aires…le programme de la journée se décide facilement puisque deux autres matchs des quarts de finale se jouent aujourd’hui. Cette fois-ci, nous ne perdons pas de temps à dénicher l’endroit idéal pour suivre la partie et nous nous rendons au café El Federal du quartier San Telmo où nous nous sentons maintenant des habitués.

Buenos Aires 2014-07-05 004

Dimanche 6 juillet: encore de la pluie

Cette deuxième journée de pluie consécutive et pour laquelle aucune partie de soccer n’est à l’horaire à raison de notre bonne humeur. Nous n’arrivons pas à nous entendre sur le déroulement de la journée. Le campeur est devenu tout à coup trop petit. Je fais une sortie au café du coin avec les enfants pour changer d’air et cela fait du bien à tout le monde.

Lundi 7 juillet: Belgrano et le parc 3 de Febrero

Pour la première fois depuis notre arrivée, nous empruntons les transports en commun. Afin de visiter des sites plus éloignés il est nécessaire d’avoir recours au bus/métro ou taxi puisque les distances sont vraiment trop importantes pour faire l’aller-retour à pied sans se faire des ampoules mais surtout pour éviter de toujours emprunter le même circuit.

Nous prenons donc le subte, diminutif de subterráneo ou métro jusqu’à la station Juramento afin d’explorer le quartier Belgrano. Belgrano est essentiellement résidentiel, à l’exception de son artère principale, l’Avenida Cabildo qui est une artère commerciale animée.

Buenos Aires 2014-07-07 002

Un des bus touristique qui fait le tour des points d’intérêts de la ville. Il s’arrête d’ailleurs tout près de notre bivouac et j’aurais bien aimé l’emprunter pour faire un survol de la ville! Par contre, pour la famille, ce n’est pas nécessairement abordable et avec toutes les rues arpentées à pied nous avons amplement eu l’opportunité de parcourir le circuit proposé.

Buenos Aires 2014-07-07 003

Buenos Aires 2014-07-07 005

Le quartier Belgrano abrite également un petit quartier chinois. Nous profitons donc de cette opportunité pour aller manger du chinois et on se procure, à la demande de Philippe, deux boites de galletas de la fortuna que nous dégustons sur le chemin du retour. Leurs messages cachés nous inspirent finalement que très peu puisque nous avons peine à les traduire!

Buenos Aires 2014-07-07 013

Buenos Aires 2014-07-07 014

Pour le retour, nous traversons le Parque Tres de Febrero. Le parc est immense et on y retrouve des jardins, un terrain de golf, un hippodrome, un champ de polo, des écuries, des terrains de tennis, un planétarium et un musée.

Buenos Aires 2014-07-07 022

L’Hipódromo Argentino aperçu à partir d’un trou dans la clôture et de l’autre côté du chemin de fer.

Buenos Aires 2014-07-07 023

Ce ne sont pas seulement les oies qui profitent du beau temps. De nombreux adeptes du plein air s’adonnent à différentes activités: jogging, rollerblade, vélo, planches à roulette, promenade avec le chien, jeu de ballon…

Buenos Aires 2014-07-07 032

L’Avenida Sarmiento qui nous conduit à la station de métro Plaza Italia.

Buenos Aires 2014-07-07 040

Buenos Aires 2014-07-07 043

Mardi 8 juillet: Recoleta

Nous prenons un bus qui nous dépose devant le pavillon de droit. Nous avions parcouru une partie de ce secteur en revenant de l’ambassade la semaine dernière mais sans nous y attarder. Recoleta est l’une des zones les plus élégantes de la ville, avec manoirs, résidences de prestige et commerces de marques internationales.

Buenos Aires 2014-07-08 004

Buenos Aires 2014-07-08 007

La Floralis Generica représente le printemps éternel et est devenue l’un des symboles de la ville de BA.

Buenos Aires 2014-07-08 011

Buenos Aires 2014-07-08 019

Plaza Francia et Museo Nacional de Bellas Arte

Buenos Aires 2014-07-08 020Buenos Aires 2014-07-08 021

Le Hard Rock Café et le centre de design de Buenos Aires, un centre commercial spécialisé en design et en décoration.

Buenos Aires 2014-07-08 022

Partout dans la ville, autour des poubelles des hommes fouillent, classent et trient le carton afin de le revendre à des entreprises de récupération.

Buenos Aires 2014-07-08 023

Le Centro Cultural Recoleta présente une exposition interactive qui plait beaucoup aux enfants; Prohibido No Tocar. Sa visite nous occupe plus longtemps que prévu et fatigués, nous esquivons la visite du fameux cimetière de la Recoleta juste derrière.

Buenos Aires 2014-07-08 046

Buenos Aires 2014-07-08 024

Buenos Aires 2014-07-08 028Buenos Aires 2014-07-08 035

Buenos Aires 2014-07-08 039

La Plaza Torcueto de Alvear rend hommage à trois étoiles du fútbol argentins avec ses statues représentant Messi, Maradonna et Batistua.

Buenos Aires 2014-07-08 048

Iglesia de Nuestra Senora del Pilar

Buenos Aires 2014-07-08 055

Le chic Café la Biela et sa grande terrasse.

Buenos Aires 2014-07-08 058

Nous garderons un bon souvenir de notre pique-nique à la Plazoleta Carlos Pellegrini. l’un des carrés les plus élégants de la ville! On regarde passer les riches porteños circulant sur cette avenue ultra élégante alors que nous mangeons de petits sandwichs sur un banc situé devant l’espace gazonné puisque l’accès y est interdit.

Buenos Aires 2014-07-08 062

Plaza San Martin

Buenos Aires 2014-07-08 063

A l’occasion de la coupe du monde, la ville a installé deux écrans géants dans des endroits publics afin de permettre aux citadins de se rassembler le temps des parties. Nous hésitons à regarder le match du jour à partir de la place San Martin puisque le temps est assez frisquet. Finalement, on se rend à la course dans un café quelconque de la rue Reconquista où nous assistons à la défaite cuisante du Brésil devant l’Allemagne…Nous sommes dévastés pour les Brésiliens. Sans le vouloir, on se laisse prendre au jeu! Durant ces 90 minutes et souvent un peu plus en raison des prolongations, on oublie tout et le fútbol devient ce qu’il y a de plus important au monde. Comme si notre vie en dépendait.

Buenos Aires 2014-07-08 068

Mercredi 9 juillet: Once

En route vers le quartier ethnique Once, avec ses communautés juives, péruviennes et coréennes à bord du subte.

Buenos Aires 2014-07-09 003

Ce quartier d’immigrants est beaucoup plus modeste que les autres visités précédemment. Il possède une importante rue marchande, offrant majoritairement des vêtements.

Buenos Aires 2014-07-09 005

Buenos Aires 2014-07-09 009

On retrace ensuite notre chemin vers le palais des congrès.

Buenos Aires 2014-07-09 010

Buenos Aires 2014-07-09 013

Buenos Aires 2014-07-09 014

A la hauteur de l’Avenida de Mayo nous constatons qu’un défilé vient de prendre fin. Nous sommes le 9 juillet et c’est la fête de l’Indépendance.

Buenos Aires 2014-07-09 016

Buenos Aires 2014-07-09 022

Avant d’arriver à Buenos Aires, j’avais fait des plans, imaginé que nous irions manger dans des restos ethniques (japonais, indien, moyen-orient), que nous pourrions assister à au moins une soirée Tango et même voir un spectacle, comme celui du Cirque du Soleil par exemple. Je ne mentionne même pas mon fantasme de louer un petit appartement le temps de régler nos affaires! Toutefois, il est vite devenu évident que de passer ses journées en plein centre-ville, même sans payer d’hôtel exige une grande discipline si l’on veut maintenir le budget.

Buenos Aires 2014-07-09 033

Murale dans le quartier San Telmo.

Buenos Aires 2014-07-09 035

Aujourd’hui est un autre grand jour puisque l’Argentine affronte la Hollande en semi-finale. Nous arrivons en avance à notre café-bar, El Federal. On nous accueille avec le sourire et notre table nous attend. Un photographe est présent et prendra plusieurs clichés illustrant l’enthousiasme de l’assemblée.

Buenos Aires 2014-07-09 043

Survolté par la fin de la partie qui se décide par des tirs de pénalités, un fan accroche involontairement le fil du projecteur, ce qui nous oblige à terminer l’écoute du match seulement « au son ». Le dernier tir au but est décisif et l’équipe de la Sélection Argentine l’emporte.  Gooolllll!! C’est magique. Nous sommes euphoriques et dans la rue, c’est la fête. Les voitures klaxonnent, tout le monde se sourit. On a envie de se taper dans la main même si on ne ne se connait pas.  Les gens approuvent de la tête en voyant les enfants qui portent fièrement leur chandail blanc et bleu.

Qui a dit qu’il fallait être au Brésil pour disfruter du mondial?

Buenos Aires 2014-07-09 044Buenos Aires 2014-07-09 046Buenos Aires 2014-07-09 048Buenos Aires 2014-07-09 049

Jeudi 10 juillet: jour de repos

Ce sera une journée de repos aujourd’hui car Mathieu est enrhumé. Il fait froid, il n’y a pas de soleil et nous devons gérer les ressources énergétiques puisque nos batteries sont presque déchargées. Les enfants jouent dehors dans le petit espace vert et ensuite lors d’une petite balade dans les rues du quartier nous découvrons un supermarché Jumbo beaucoup mieux garni que notre petit marchant asiatique du coin.

A l’image des besoins des gens du quartier, ce supermarché offre une grande quantité de produits importés ou de luxe à prix forts, ainsi que plusieurs plats préparés et ciblés selon le jour de la semaine.

Buenos Aires 2014-07-10 001

Vendredi 11 juillet: Retiro

Ce quartier tire son nom d’un ermite qui se cachait dans les boisés au 16e siècle, alors que la ville n’était qu’un petit village. Aujourd’hui, ce quartier est très varié: Plaza San Martin, galeries d’art, bureaux de compagnies aériennes, station de train et petit bidonville.

Fresque à l’intérieur du centre d’achats Galerías Pacifico.

Buenos Aires 2014-07-11 007

La Torre de los Ingleses

Buenos Aires 2014-07-11 040

Le secteur de la station de train, Estacíon Retiro, est extrêmement passant et animé. Juste à côté des rails, des gens vivent dans des conditions extrêmement rudimentaires.

Buenos Aires 2014-07-11 041

Buenos Aires 2014-07-11 030

Plaza Canadá et son totem représentatif des peuples autochtones du nord-ouest pacifique offert par le gouvernement Canadien.

Buenos Aires 2014-07-11 033

L’Edificio Kavanagh avec ses 120 mètres a déjà été l’immeuble le plus haut d’Amérique du Sud.

Buenos Aires 2014-07-11 042

Il reste bien peu de choses sur le site de la Plaza Embajada de Israel. En 1992 un camion chargé d’explosifs a frappé l’ambassade d’Israël tuant 29 personnes et en blessant des centaines.

Buenos Aires 2014-07-11 045

Samedi 12 juillet: Palermo sous la pluie

Palermo est un vaste quartier verdoyant appartenant à la classe moyenne supérieure. Il se distingue par ses différents secteurs tendances: Palermo Chico (musées), Palermo Viejo (cafés-bars-restos et galeries d’art d’avant-garde), Hollywood (Studios de télé), Bosques de Palermo (parc), Las Cañitas (restaurants et bars haut de gamme).

Buenos Aires 2014-07-12 001Buenos Aires 2014-07-12 002

Buenos Aires 2014-07-12 003

Buenos Aires 2014-07-12 004

Buenos Aires 2014-07-12 005

Normalement, une feria artesanal prend place le weekend à la plaza Serrano mais le temps incertain semble contribuer à la lenteur de l’installation des kiosques. Les terrasses sont vides mais peuvent accommoder un grand nombre de personnes.

Buenos Aires 2014-07-12 010

Buenos Aires 2014-07-12 012

Buenos Aires 2014-07-12 013

Buenos Aires 2014-07-12 014Buenos Aires 2014-07-12 017

On s’installe dans un café de Palermo Hollywood pour dîner et je me délecte des journaux qui consacrent un nombre incalculable de pages au sujet de l’heure. Plus de 100 000 fans argentins sont attendus au Brésil pour le match de la finale; les éditorialistes se plaignent: ils voudraient que les Argentins puissent s’unir pour d’autres causes que le fútbol; les lecteurs expriment à quel point ils sont fiers et solidaires des joueurs; des analystes de tous horizons, incluant des cerveaux informatiques font des prédictions sur le résultat du match de demain; l’avenir du coach Sabella qui en a surpris plus d’un est discuté.

La pluie battante à raison de nous. Nous prenons un taxi pour rentrer chez-nous.

Buenos Aires 2014-07-12 019

Dimanche 13 juillet: jour de la finale à San Telmo

Excités mais avec les ventres noués, nous arrivons 3 heures à l’avance à notre petit café. C’est du sérieux. Si nous voulons avoir une place assise et notre table fétiche, on doit absolument l’occuper tôt dans la journée.

Buenos Aires 2014-07-13 001

Au coin de la Plaza Dorrego qui tient son marché d’antiquités tous les dimanches.

Buenos Aires 2014-07-13 002

Convaincue que ces montées d’émotions que nous nous laissons dicter par cette coupe du monde sont futiles, je m’étais promise de ne pas me laisser influencer par le résultat, comme cela avait été le cas pour la partie Brésil Allemagne. Mais suite au 1er but de l’Argentine qui est refusé, ce n’est plus moi qui décide. Dans cette salle mes états d’âme deviennent ceux de la foule. Il ne s’agit plus d’un choix individuel.

Buenos Aires 2014-07-13 003

Cette ultime partie se termine par une défaite crève-cœur des Argentins 0 à 1 et la déception est grande. Les larmes coulent chez certains de nos compagnons de table. Il n’y aura pas de fête dans les rues ce soir.

Lundi 14 juillet: Obélisque

En allant porter notre linge à la buanderie, nous apprenons que l’équipe Argentine rentre au pays aujourd’hui et que des fans sont rassemblés à l’Obélisque pour les recevoir.

Nous mettons donc le cap dans cette direction. Nous aussi on aimerait bien voir ces superstars de près! Car même si l’équipe a perdu hier, le pays accueille aujourd’hui ses joueurs en héros. Nous sommes impressionnés par cet enthousiasme collectif qui fait rage à la grandeur du pays.

Buenos Aires 2014-07-14 012

A l’Obélisque une scène a été montée ainsi qu’un écran géant. On diffuse des images de l’équipe à son arrivée à l’aéroport alors qu’elle est accueillie par la Première Ministre, qui glisse un mot personnel à l’oreille de chaque joueur. Elle s’attardera même quelques secondes de plus face à Messi (la star), Lavezzi (le plus sexy) et Romero (le gardien)! L’autobus est ralenti sur l’autoroute par les fans qui se pressent pour voir les joueurs.  Après le passage de l’équipe à la Fédération de Fútbol Argentine, elle est espérée à  l’Obélisque et les supporteurs se font de plus en plus nombreux.

Buenos Aires 2014-07-14 016

Buenos Aires 2014-07-14 017

On diffuse en boucle les mêmes images émouvantes des joueurs attristés après la défaite. Et lorsque le visage d’un joueur Allemand apparait, la foule scande sans honte « hijo de puta! hijo de puta! ». L’ambiance demeure joyeuse et familiale et la foule se réchauffe toute seule en chantant.

Buenos Aires 2014-07-14 019

Buenos Aires 2014-07-14 020

Nous aussi ont est heureux d’être là, parmi ces gens qui ont laissé tomber leur journée régulière pour venir festoyer. Après un moment, la nouvelle se répand. L’équipe ne viendra pas pour des questions de sécurité. La semaine dernière, il y avait eu du grabuge après la victoire contre la Hollande et le secteur n’est pas suffisamment sécurisé…la foule se sépare et chacun rentre chez soi, un peu déçu. Nous ne verrons pas Messi. Notre Messi. On l’imaginait devant nous, presqu’à portée de main…

Buenos Aires 2014-07-14 025

En redescendant la rue Corrientes vers la Plaza de Mayo, tous les téléviseurs sont syntonisés sur les déplacements de l’équipe et les gens s’arrêtent pour suivre ce qui se passe.

Durant notre séjour à BA, nous avons été impressionnés par la quantité de publicité qu’il y avait dans les rues au sujet de la coupe du monde. Toutes sortes de commerces utilisant le thème pour mousser ses ventes, en passant par le dépanneur, l’optométriste, la station-service et bien sûr les cafés et restaurants.

Buenos Aires 2014-07-14 026

Mardi 15 juillet: ambassade canadienne

Les trois passeports sont prêts (celui de Philippe n’ayant pas initialement été émis à la même date est encore valide) et Mathieu et moi nous chargeons de les récupérer pendant que les jeunes se reposent au campeur puisque c’est à leur tour d’être enrhumés.

Mercredi 16 et jeudi 17 juillet: Consulat du Paraguay

Nos nouveaux passeports en main nous pouvons maintenant faire la demande pour un visa en prévision de notre visite du Paraguay. La procédure est simple (passeport, formulaire, photo, droit d’entrée, preuve de solvabilité) et le visa est prêt dès le lendemain.

Puisqu’il n’est pas facile de passer des journées entières dans la boite à beurre, même par jour de pluie, la sortie au restaurant a souvent été la solution retenue pour changer d’air pendant que nous étions à BA, pour le meilleur et pour le pire. Comme aujourd’hui par exemple, où nous vivrons une scène typique de nos chicanes de restaurants, qui ont tristement souvent à voir avec le prix.

Lassés des plats de base « abordables » que l’on retrouve dans les petits cafés conventionnels, on choisit un petit bistro à l’ambiance colorée dans l’espoir de plaire à nos palais gourmands et exigeants. Après quelques minutes passées à consulter la carte, l’ambiance se détériore: les enfants sont embêtés par le menu car ils ne reconnaissent pas les items classiques. Ils ont peur de ne pas aimer et disent qu’ils n’ont pas faim. Mon cher époux de son côté maugrée en regardant le prix des assiettes. Et lorsque je commande trois plats au lieu de quatre, il craint de manquer de nourriture. Il a peur de devoir partager un plat qu’il adore.

Buenos Aires 2014-07-17 008

Dans des situations semblables, j’essaie toutes sortes de stratégies afin de préserver la sacro sainte harmonie familiale. Je suggère de changer de resto, je propose de commander de nouveau si le plat est trop divin, je suis ouverte aux échanges ou aux combinaisons d’assiettes. Ça doit peut-être être chiant de manger en ma compagnie, mais la plupart du temps, c’est moi qui trouve la combinaison parfaite pour que mes trois enfants terminent leur repas avec satisfaction.

Buenos Aires 2014-07-17 002

Tout près du bureau du consulat, sur l’Avenida Córdoba, le Palacio de las Aguas Corrientes qui jadis abritait des réservoirs d’eau, possède une architecture exubérante.

Buenos Aires 2014-07-17 012Buenos Aires 2014-07-17 017

Buenos Aires 2014-07-17 020

Après une légère attente, nous récupérons nos passeports qui sont maintenant munis de visas pour le Paraguay. Nous avons 6 mois pour intégrer le Paraguay et nous aurons alors droit de séjour pour 90 jours.

Buenos Aires 2014-07-17 015  Buenos Aires 2014-07-17 026

Buenos Aires 2014-07-17 029

Sur la rue Santa Fe, un parcours au sol explique les pas de tango.

Buenos Aires 2014-07-17 028

Vendredi 18 juillet: cinéma

Après autant de jours à parcourir les rues commerciales du centre-ville, nous commençons à nous sentir las de voir autant de magasins. Nous restons aujourd’hui dans Puerto Madero et agrémentons la journée par un petit ciné : El inventor de juegos. Un beau film familial argentin dont fait partie de la distribution une jeune actrice canadienne.

Buenos Aires 2014-07-18 001

La crème glacée fait partie des délices de l’Argentine et plusieurs crèmeries artisanales ont pignon sur rue dans la ville.

Buenos Aires 2014-07-18 004

Samedi 19 juillet:  MALBA

Visite du Museo de Arte Latinamericano de Buenos Aires (MALBA) qui présente des œuvres d’artistes latino américain de renom.  La collection n’est pas très vaste mais représentative.

Buenos Aires 2014-07-19 045

Buenos Aires 2014-07-19 039

Buenos Aires 2014-07-19 007Buenos Aires 2014-07-19 008

Buenos Aires 2014-07-19 009Buenos Aires 2014-07-19 013

Buenos Aires 2014-07-19 016Buenos Aires 2014-07-19 033

Nous terminons la journée par une balade dans les rues derrière le musée.

Buenos Aires 2014-07-19 047

Buenos Aires 2014-07-19 049

Buenos Aires 2014-07-19 050Buenos Aires 2014-07-19 051

A la Plaza Urquieza le bassin d’eau est utilisé par des amateurs de voiliers téléguidés.

Buenos Aires 2014-07-19 056

Buenos Aires 2014-07-19 061

Dimanche 20 juillet: Puerto Madero

Notre dernier dimanche est ensoleillé et le quartier Puerto Madero est rempli de familles venues profiter du beau temps. Sur la promenade, des kiosques alimentaires et des vendeurs de babioles se succèdent. Dans l’allée centrale, des pique-niqueurs et des joueurs de fútbol-tennis se partagent l’espace.

Buneos Aires 2014-07-20 002

Buneos Aires 2014-07-20 004

Buneos Aires 2014-07-20 008

Buneos Aires 2014-07-20 010

Buneos Aires 2014-07-20 012

Lundi 21 juillet: dernier jour à Buenos Aires

Lundi nous passons pour une dernière fois à l’ambassade canadienne pour récupérer une enveloppe que nous avions fait acheminer à cette adresse. En plus de récupérer des cartes de crédit et nos certificats de naissance nous retrouvons une invitation à partager la table du prochain réveillon de Noël avec Claude et Agathe au Québec… Nous acceptons l’invitation mais pour 2015!

Aussi, nous parcourons une dernière fois la rue Florida où se trouvent les changeurs d’argent. Le nombre de crieurs présents sur cette rue et aux alentours est stupéfiant et nous interroge sur les ramifications et l’ampleur de ce trafic monétaire.

Nous avons toujours échangé sur le marché parallèle depuis notre arrivée au pays sans souci et quelques fois depuis que nous sommes à BA. Toutefois, lors de notre dernière transaction, on nous refuse un billet de 100$ puisqu’il s’agit d’un faux. Nous avons peine à le croire car nos billets viennent directement de la banque. Nous croyons plutôt qu’on vient de nous arnaquer en interchangeant l’un de nos billets.

Lors d’une transaction subséquente, nous refilerons le faux à un autre changeur! Mais cette fois-ci, nous prendrons des protections supplémentaires en notant les numéros des billets remis afin d’éviter une mauvaise surprise. Lequel est le faux?

Buenos Aires 2014-07-21 001Buenos Aires 2014-07-21 004

Notre séjour à Buenos Aires se termine et nous quittons avec un petit pincement au cœur. Le temps a passé bien vite et nous repartons enchantés par cette expérience urbaine. En plus d’être très satisfaits des services offerts par notre ambassade, ce séjour redouté s’est transformé en moments inoubliables. La performance inouïe de la Selección Argentina a insufflé à notre séjour un rythme et une excitation inespérés.

Merci Buenos Aires de nous avoir si bien accueillis!

Buenos Aires 2014-07-21 005

Advertisements
Cet article, publié dans 2013-2015, Argentine, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Pas de Tango à Buenos Aires

  1. AL. dit :

    Chère Pascale,
    Tu es une femme bien  »organisée » pour avoir réussi cette abondance descriptive en commentaires et en photos de votre séjour à Buenos Aires.
    Et, à ce que je vois, en plus d’être photographe et narratrice accomplie, tu es une bonne  »maîtresse de discipline » dans le campeur, et, surtout au restaurant !!!… Ah, Ah, Ah…
    Ton blogue est SUPER…

  2. Den dit :

    Merci chère Pascale d’avoir partagé, jour après jour, pendant plus de trois semaines, ce journal de bord, qui relate votre découverte de Buenos Aires, dans tous ces quartiers si riches d’histoire et de culture.Ce billet se déroule comme dans un film: toutes les photos nous inspirent.

    J’apprécie les réflexions volées au quotidien de la vie familiale, toujours empreintes d’humour. Les événements semblent être bien gérés afin de permettre à chacun de profiter pleinement du moment présent.
    Tous les lecteurs de ton blogue, qui le suivent depuis trois ans, te sont sûrement reconnaissants pour cette fidélité à le poursuivre.

  3. Claude dit :

    B A Après 2 fois consécutives de visionnement … je dois admettre que j’ai peu connu cette ville par rapport à tout ce que le blogue m’a permis de voir, de lire et même à plusieurs endroits de me sentir sur place. Je réalise la chance que j’ai eue de l’avoir parcourue en touriste guidé, il en reste et en restera toujours quelques souvenirs ayant reconnu plusieurs endroits.
    Il est évident que les villes ont plus de  »potentiel pervers  » que les campagnes. Le sens pratique et une bonne discipline apporteront de belles valeurs à nos descendants  » Félicitation  », la culture et les valeurs personnelles sont en soi une belle richesse …et ne deviendront jamais un appauvrissement.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s