Vivre le Paraguay

Excitation, sudation, fascination. Ces mots résument très bien ce que nous avons vécu dans le Chaco paraguayen. Initialement partis pour quelques jours, le temps d’assister à l’évènement sportif de l’année, le Transchaco Rally 2014, c’est finalement deux semaines remplies de découvertes que nous passons dans cette deuxième moitié du Paraguay. Par la suite, nous retrouvons des voyageurs installés dans le centre du pays à Colonia Independencia pour des moments de convivialité et de confort exquis.

Paraguay 2014-09-28 037Paraguay 2014-10-19 043

ParaguayOn ne peut pas dire que le Chaco paraguayen soit un endroit particulièrement invitant. En regardant les cartes, la plupart des endroits semblent inaccessibles et à l’exception de la grande ligne droite formée par la ruta Transchaco qui trace son chemin jusqu’à la frontière bolivienne, les autres routes ne sont que des pistes. En plus, s’aventurer dans le Chaco réserve toujours des surprises; notre visite du Chaco argentin nous l’ayant prouvé.

Même pour la majorité des Paraguayens, qui ne se sont jamais aventurés de l’autre côté du fleuve Paraguay divisant le pays en deux, cette région reste mystérieuse. 97 % de la population vit à l’est du fleuve. Le Chaco, qui représente 60% du territoire et qui est essentiellement peuplé par les mennonites et les indigènes est quasiment un autre pays.

C’est la tenue du Transchaco Rally, une compétition de vitesse et d’endurance ayant lieu dans le Chaco depuis 1971, qui nous a donné l’impulsion voulue pour aller visiter ce coin méconnu du Paraguay.

Avec quelques jours d’avance par rapport au début du rallye nous quittons Asunción en direction du pont Remanso. Hormis le fait de savoir que le rallye se déroulera dans le Chaco, nous n’avons pas vraiment de détails sur l’événement à venir.

Paraguay 2014-09-24 007

Quelques kilomètres après le pont nous nous arrêtons dans une station de service Petrobras susceptible de détenir le plan détaillé du déroulement du rallye. Pas de chance, cette station n’a plus de carte et le bureau du Touring y Automóvil Club Paraguayo qui est joint à la station est fermé.

Un rallye se déroule sur des routes privées ou publiques et la course se compose de plusieurs étapes avec une suite d’épreuves dont certaines sont chronométrées (épreuves spéciales) et d’autres non (étapes de liaison). Sans plan du circuit,  il est impossible de savoir où s’installer pour observer une épreuve spéciale.

Par chance, un groupe d’amateurs en direction du Chaco est en pause dans le stationnement de la station et ces derniers nous transmettent quelques informations cruciales. Demain, jeudi soir, les voitures partent d’Asunción pour aller se positionner pour la première étape près du km 170. Tout est encore très nébuleux mais nous avons au moins un indice!

A l’approche du weekend qui s’annonce fort achalandé, la station s’anime pour attirer la clientèle avec ces jolies jeunes filles qui remettent des foulards pour se protéger contre la poussière.

Paraguay 2014-09-24 002Paraguay 2014-09-24 004

La première partie de la route Transchaco est en bon état.

Paraguay 2014-09-24 008

A la hauteur de la Escuela Pa’í Pukú, on a installé un poste de sensibilisation à la sécurité routière. On vend des t-shirts et remet des grands sacs de plastique pour rappeler aux fans de ramasser leurs déchets. Il y aurait eu de l’amélioration dans les dernières années à ce sujet mais les Paraguayens ont la mauvaise habitude de laisser leurs cannettes de bière et autres détritus derrière eux. Après un évènement aussi populaire que le rallye, les dégâts sont considérables et ce,  sur des centaines de kilomètres.

Et en ce qui concerne la sécurité routière, les accidents de la route font plus de 40 000 victimes et 1 200 décès chaque année au Paraguay. Le manque de formation et l’inconscience des conducteurs, le mauvais état des routes et le terrible état du transport public sont responsables de ce bilan alarmant. L’amélioration des infrastructures routières et des services de transport ainsi qu’un meilleur contrôle de la circulation est donc une priorité pour le pays qui connait une grande augmentation de son parc automobile.

La bénévole qui nous aborde nous laisse gracieusement son plan du rallye! Voilà qui nous sera fort utile.

Paraguay 2014-09-24 027

En raison de la pluie des derniers jours qui a passablement détérioré les chemins secondaires, l’entrée pour le fameux km 170 est fermée et cette étape du circuit demeure incertaine pour le moment. Nous voilà de nouveau bien embêtés et décidons de poursuivre notre chemin.

Paraguay 2014-09-24 032

Une bétaillère semblable à celles que nous croiserons en grand nombre sur la route Transchaco.

Paraguay 2014-09-25 010

Sur la Transchaco les points d’arrêts sont bien recensés et peu nombreux. Lorsque la nuit commence à tomber c’est sans conviction que nous nous arrêtons dans une station de service pour y passer la nuit, mais le bruit et le va-et-vient incessant nous incite à chercher un meilleur endroit. Nous pouvons compter les nuits passées dans les stations d’essence depuis notre départ car il ne s’agit jamais de notre endroit préféré.

A Pozo Colorado, une grande intersection qui permet de rejoindre la ville de Concepcion vers l’est, nous réalisons que nous ne trouverons guère mieux pour ce soir.

Mais une belle surprise nous attend:  les deux équipages croisés en matinée au Pétrobras sont installés à l’écart et on se sent à l’aise de se joindre à eux. Nous passons ainsi une très belle soirée en leur compagnie et en apprenons un peu plus sur cette passion paraguayenne pour les rallyes automobiles.

Paraguay 2014-09-24 039

Ces hommes font partie d’un club de sport motorisé sur circuit. Ayant quitté Ciudad de l’Este à trois heure du matin, ils ont roulé toute la journée. Ce groupe hétéroclite (un cuisinier, un infirmier, un grand-père avec son petit-fils, un représentant de bière, un employé de banque et un mécanicien) vient assister au rallye du Transchaco depuis plusieurs années.

On nous offre bières et guiso, un met typiquement paraguayen.

Paraguay-2014-09-24-042_thumb.jpg

Durant la nuit et au petit matin, d’autres équipages viennent rejoindre le petit groupe avec lequel nous avons passé la soirée. Ayant reçu la confirmation que le km 170 est ouvert, les véhicules retournent 100 km en arrière pour assister à la première épreuve spéciale. Quant à nous, nous optons pour nous rendre à la dernière épreuve du jour, qui nous réserve un accès plus facile

Ces véhicules et leurs passagers sont à l’image des centaines et des centaines d’autres véhicules 4×4 (Nissan Patrol , Toyota Hilux et Landcruiser) que nous croiserons sur les routes du Chaco pendant le weekend.

Paraguay 2014-09-25 006

A Cruce Pioneros, où l’on voit encore des tonnes de véhicules en pause pour le dîner nous prenons la chance de nous aventurer dans un rang de sable. Nous espérons qu’il nous mènera vers la dernière étape de la première journée du rallye. Nous sommes les seuls sur le chemin et on ne peut se douter qu’une course de vitesse aura lieu le lendemain dans les parages.

Mathieu scelle la porte pour éviter l’infiltration excessive de poussière dans le campeur.

Paraguay 2014-09-25 016

Paraguay 2014-09-25 022

Nous voilà juste à côté de l’entrée pour le Fortin Boqueron. Entre deux courbes, nous nous installons sur une large bande gazonnée. Trois hommes assis sous un grand arbre nous confirment que la course passera bel et bien ici demain midi.

Plus tard en soirée nous ne douterons plus de rien. Des fans installent leurs tentes et leurs haut-parleurs et nous vibrons toute la nuit. Nous ne ressentons aucune animosité car nous avons volontairement choisi de vivre ce moment!

Paraguay 2014-09-25 037

Les véhicules continuent d’affluer toute la matinée jusqu’à quelques minutes de la fermeture du tronçon.

Paraguay 2014-09-26 001

Nous faisons éventuellement connaissance avec nos voisins de gauche, dont nul autre qu’un ancien président du Paraguay, Raúl Cubas. Monsieur Cubas a lui même participé au rally Transchaco comme pilote entre les années 1971 et 1999.

Paraguay 2014-09-26 027

La présidence de M. Cubas (en rose) a été très brève et mouvementée et s’est terminée par une démission forcée en 1999. Il a même dû s’exiler par la suite mais n’a connu aucune représaille à son retour au pays.

Paraguay 2014-09-26 103

Nous avons la chance de goûter à toutes les coupes de l’asado de M. Cubas et de ses amis et l’honneur de garder les restes!

Paraguay 2014-09-26 021Paraguay 2014-09-26 024

Après le football, le rallye est la discipline sportive qui compte le plus d’aficionados au Paraguay. Et pour cette raison, nous verrons des centaines de Paraguayens de l’Oriente venus assister au rallye dans le Chaco. Sinon, parmi les spectateurs, beaucoup de cheveux pâles car il y a une énorme population allemande au Paraguay, dont trois importantes colonies mennonites justement dans le Chaco.

Paraguay 2014-09-26 025

Paraguay 2014-09-26 035

Paraguay 2014-09-26 038

Lorsque la première voiture de course arrive, nous sommes très surpris de sa trajectoire, c’est à dire droit sur nous, alors qu’elle reprend de la vitesse après la courbe.

Tout le monde a la frousse. Bien que je ne sois pas asthmatique, j’ai soudain une petite quinte de toux et Christophe se met à trembler! Philippe monte sur le toit du campeur pour avoir une meilleure vue mais surtout pour se sentir en sécurité. Il prendra bien soin de nous crier de nous reculer à la venue de chaque nouvelle voiture alors que Christophe filme et que je prends des photos. Tout ça est extrêmement thrillant!

Paraguay 2014-09-26 041

Paraguay 2014-09-26 043

Paraguay 2014-09-26 057

Paraguay 2014-09-26 062

Paraguay 2014-09-26 068 Paraguay 2014-09-26 075

Cette voiture-ci a perdu son pare-brise! Plus de 70 voitures ont pris le départ et moins de la moitié termineront la course qui compte un total de 2 358 kilomètres répartis en trois jours.

Paraguay 2014-09-26 100

Différents budgets, différentes machines…

Paraguay 2014-09-26 167

Paraguay 2014-09-26 106

Paraguay 2014-09-26 135

Paraguay 2014-09-26 145

Paraguay 2014-09-26 157

Pour les mesures de sécurité, il faudra repasser…

Paraguay 2014-09-26 159

Dans un rallye il est bien difficile pour les spectateurs d’assister à plus d’une épreuve par jour puisque la course continue entre les épreuves spéciales. Par exemple, après cette dernière épreuve, les voitures ont encore 132 km à parcourir avant d’atteindre leur objectif du jour. Elles auront complété 650 km lors de cette première journée.

Ainsi, tout de suite après l’épreuve, tout le monde -sauf nous- remballe son matériel pour aller se positionner en vue de la journée du lendemain, à plus de 230 km d’ici, dans le secteur de Mariscal Estigarribia, jusqu’à la frontière bolivienne. Nous décidons plutôt d’attendre à dimanche dans ce même secteur puisque l’itinéraire du retour est identique.

En soirée, bien longtemps après que la dernière voiture soit passée nous entendons un son rauque, propre aux voitures de course. Une voiture de rallye très modeste arrive à contre-sens et s’immobilise non loin de l’endroit où nous sommes garés. La lampe de poche allumée dans l’habitacle nous laisse croire que l’équipage est égaré. Nous allons vers eux afin de les aider. Nous sommes attendris devant ce duo -qui pourrait être celui d’un père (co-pilote) et de son fils (pilote)- qui tente de faire du sens de son carnet de route.

Paraguay 2014-09-26 244

Partout dans le Chaco aux abords des champs, des sauterelles géantes (de la taille d’un petit oiseau) et qui volent.

Paraguay 2014-09-26 186

Nous profitons de cette journée “libre” pour aller visiter le site de Fortin Boquerón, le plus célèbre des sites historiques de la Guerre du Chaco (1932-1935), une guerre de territoire mais surtout de pétrole, qui fit plus de 100 000 morts (35 000 Paraguayens et 65 000 Boliviens).

Paraguay 2014-09-27 002

Différents monuments rendent hommage aux combattants.

Paraguay 2014-09-27 004Paraguay 2014-09-27 011Paraguay 2014-09-27 014

Paraguay 2014-09-27 015

Paraguay 2014-09-27 016

Le 29 septembre est un jour férié au Paraguay puisqu’il souligne la victoire de Boquerón, date où le fort est repassé aux mains des Paraguayens après avoir été occupé par les Boliviens. Il s’agissait d’un lieu stratégique en raison de son point d’eau, ressource vitale dans cette zone hostile.

En préparation pour le long weekend de commémoration à venir, des militaires habituellement en fonction à Asunción sont présents sur le site. Ils serviront des repas aux milliers de jeunes attendus et feront un rappel historique du rôle de l’armée.

Philippe caché dans un arbre bouteille (samu’u en guarani) utilisé par les francs-tireurs.

Paraguay 2014-09-27 026Paraguay 2014-09-27 030

Un sentier suit les anciennes tranchées.

Paraguay 2014-09-27 032

Paraguay 2014-09-27 037

Paraguay 2014-09-27 041

Trois colonies mennonites importantes sont installées dans le Chaco Central depuis la fin des années 1920. Grâce à un modèle coopératif efficace, elles connaissent une croissance économique importante dans les domaines des produits laitiers, de la viande et des produits agroalimentaires.

Neuland, la plus jeune de ces colonies, fondée en 1947 est à quelques kilomètres de Boqueron. Le groupe fondateur est originaire de Russie.

Paraguay 2014-09-27 045

Nous arrivons à Neuland à l’heure du dîner. Nous sommes samedi et tout est fermé jusqu’à mardi, après le jour férié. Les rues sont désertes.

Paraguay 2014-09-27 047Paraguay 2014-09-27 050

Il s’agit de la première colonie que nous visitons et nous sommes frappés par l’ordre, la propreté et l’aménagement. Cela n’a rien à voir avec le reste du pays.

Paraguay 2014-09-27 052

Paraguay 2014-09-27 055

Paraguay 2014-09-27 057

Paraguay 2014-09-27 059

Ayant eu vent que l’épreuve spéciale du rallye passant à proximité du fort serait annulée en raison du rassemblement de jeunes prévu pour le weekend à Fortin Boquerón, nous décidons d’explorer les environs dans l’espoir d’apercevoir des signes pouvant nous indiquer à quel endroit le circuit sera dévié.

Nous ne disposons pas de cartes détaillées de tous ces rangs qui sillonnent cette partie du Chaco et le GPS n’est d’aucune utilité. De plus, le plan du rallye que nous avons en main est trop grossier pour nous permettre d’identifier le tracé exact.

En nous fiant aux ronds de feu et aux cannettes de bière jonchant le sol, on déduit quel fut l’itinéraire emprunté la veille…

Chemin faisant, nous avons la chance de voir des zones d’habitation de communautés indigènes. Jamais nous n’aurions circulé ici en d’autres circonstances.

Paraguay 2014-09-27 062

Les conditions de vie et les habitations sont nettement plus modestes que ce que nous avons vu à Neuland.

Paraguay 2014-09-27 070

Lorsque nous faisons demi-tour après avoir emprunté un cul-de-sac, un gentil monsieur sur sa moto nous fait signe de le suivre pour nous aider à regagner le chemin principal. Il fait ce détour de quelques kilomètres simplement pour nous guider. Merci!

Paraguay 2014-09-27 065

Un peu plus loin, Mathieu donne un petit coup de main à un jeune mennonite qui a besoin d’eau dans son radiateur.

Paraguay 2014-09-27 071

Incertains du tracé nous décidons de retourner à Boquerón pour la nuit et par chance un homme dont l’ami coureur vient de lui confirmer l’annulation de l’épreuve de Boquerón nous donne de nouvelles directions.

Si on veut assister à l’étape du lendemain matin, il faut aller se repositionner à une cinquantaine de kilomètres. Conduite de nuit dans des rangs de sable profond, c’est notre petit rallye à nous! On se fait éblouir et dépasser à vive allure par des 4×4 plus légers mais on finit par y arriver.

Une fois sur place, on met encore du temps pour se trouver une bonne place dans une courbe. Lorsque Mathieu trouve un endroit convenable mais déjà occupé, il demande la permission pour se stationner derrière le premier véhicule et, surprise, c’est le jeune homme qu’il a aidé plus tôt près de Boquerón! Il s’agit d’un chemin privé et oui nous pouvons nous installer pour la nuit.

Paraguay 2014-09-28 005

Même scénario que la première fois, durant la nuit, d’autres viennent gonfler les rangs des futurs spectateurs de cette courbe particulière. Des indigenos se joignent également au groupe de spectateurs, arrivant de tous côtés à motos mais aussi à pied.

Paraguay 2014-09-28 004

Paraguay 2014-09-28 012

Impossible de ne pas remarquer que les indigenos se placent majoritairement derrière la clôture et que les blancs sont devant.

Paraguay 2014-09-28 015

Paraguay 2014-09-28 016

Paraguay 2014-09-28 188

Paraguay 2014-09-28 059

Le passage d’un hélicoptère nous averti que la première voiture arrive!

C’est d’ailleurs celle de Diego Dominguez et de son co-pilote Héctor Peki Nunes! Ils ont dominé la course jusqu’à maintenant et seront ultimement les champions de cette 41e édition du rally Transchaco.

Paraguay 2014-09-28 020

Paraguay 2014-09-28 023

Paraguay 2014-09-28 028

Ce nuage de poussière, c’est pour nous qui sommes à l’extérieur de la courbe. Capoté!

Paraguay 2014-09-28 032

Paraguay 2014-09-28 034

Paraguay 2014-09-28 040

Paraguay 2014-09-28 042

Paraguay 2014-09-28 043

Paraguay 2014-09-28 051

Paraguay 2014-09-28 123

Paraguay 2014-09-28 137

Après le premier groupe de voitures plus rapides, nous avons le temps de retourner chercher quelques rafraichissements. A 7 hres du matin, nous ne sommes pas très loin du 38 degrés Celcius.

Paraguay 2014-09-28 146

Tout comme la première journée, Christophe réalisera un joli petit film de cette épreuve. Il positionnera sa caméra vraiment très près de la piste pour des effets intéressants! Quant à Philippe, fasciné de pouvoir lire le nom des pilotes et des co-pilotes avec leur groupe sanguin sur la porte arrière des voitures, il prendra à partir de l’intérieur de la courbe toutes les voitures en photo.

Paraguay 2014-09-28 153Paraguay 2014-09-28 243

Suite à cette première épreuve spéciale de la journée,  les coureurs retournent vers Asunción et parcourront 844 km. Nous suivrons le reste des étapes via la radio. Cette expérience de rallye a ravi toute la famille!

Paraguay 2014-09-28 183

Cette course nous a tenu l’esprit bien occupé durant les derniers jours, mais la température extérieure est accablante. Nous avons le goût de trouver un endroit pour fuir la chaleur et les moustiques et prendre une bonne douche! Nous expérimentons pour la première fois et de manière soutenue des températures très élevées qui ne baissent pratiquement pas la nuit.

Nous nous dirigeons vers Filadelfia dans l’espoir de trouver un endroit propice mais la première tournée de cette autre colonie mennonite avec ses rues vides est peu encourageante. En dernier recours, comme il nous arrivait souvent de le faire en Amérique centrale, je m’adresse à l’Hôtel Villa Florida qui possède une piscine. On peut dormir dans le stationnement et nous avons accès à tous les services!

Paraguay 2014-09-29 001

C’est la première fois depuis la Colombie que nous regrettons la perte de notre air climatisé! Il fait tellement chaud que nous ne savons pas mieux faire que de ne rien faire. Bien que très bien installés, nous n’avons pas beaucoup de vent dans ce petit coin.

Paraguay 2014-09-29 005

A la boulangerie on s’adresse à nous en allemand puisque nous sommes blancs.

Les produits offerts sont de qualité et sont également vendus à la coopérative.

Paraguay 2014-09-29 014

Filadelfia a été fondée en 1930 par un groupe de mennonites venant de Russie, fuyant la révolution bolchévique qui leur interdisait de pratiquer leur foi. Tout comme les deux autres colonies mennonites du Chaco, il s’agit d’une colonie moderne et progressiste. La prospérité des lieux a incité d’autres groupes à venir se greffer à la communauté de Filadelfia pour obtenir du travail: des populations indiennes mais aussi des paraguayens latinos de la région orientale et des Brésiliens.

Les trois colonies mennonites fonctionnent sous le modèle de la coopérative. Elles fournissent aux citoyens (moyennant une part sociale inaccessible aux non mennonites en raison de critères difficiles à rencontrer) tous les services nécessaires (écoles, hôpitaux, pensions pour personnes âgées, assurances, banques, commerces, industries). Ce système est géré de manière optimale et a engendré une richesse évidente dans les colonies.

Comme l’indique cette carte, l’aménagement de la ville, planifiée dès les premiers jours de sa fondation est très uniforme.

Paraguay 2014-09-29 015

Avec le vent, le soleil, la chaleur et les rues désertes en ces journées de long weekend, nous avons une drôle d’impression à déambuler dans les rues de Filadelfia. Les jours suivants, la ville s’anime aux heures d’ouverture des commerces. La première longue conversation que nous aurons avec un mennonite dans le stationnement de l’hôtel nous permettra de poser toutes sortes de questions et d’assouvir notre curiosité. Le message de notre interlocuteur est clair : même si la communauté fonctionne en allemand (entre eux les mennonites parlent le « plattdeutsch » mais l’instruction se fait en « hochdeutsh ») et est relativement isolée, il se sent entièrement Paraguayen. Il nous raconte la venue de ses grands-parents comme si c’était lui qui l’avait vécue!

Les mennonites sont très fiers de ce que leurs ancêtres ont accompli sans aucune aide du gouvernement paraguayen. Un ressentiment est palpable depuis que le gouvernement s’est introduit dans la communauté et perçoit des taxes sans offrir de services en retour.

Paraguay 2014-09-29 008

Il fait tellement chaud que nous n’avons même pas le courage de traverser la rue pour aller visiter le musée juste en face. La journée où nous nous décidons enfin à y aller, il reste moins d’une heure pour en faire le tour car les heures d’ouverture sont très matinales : 7:00 à 11:30.

Tant pis pour nous car ce petit musée est très intéressant. Et comme toutes nos interactions avec les gens de la communauté, nous sommes très bien accueillis et tout est très bien organisé.

Paraguay 2014-10-02 001

Paraguay 2014-10-01 002

Cette pièce expose différents objets apportés d’Europe par les familles fondatrices de la colonie.

Paraguay 2014-10-01 005

Paraguay 2014-10-01 006Paraguay 2014-10-01 008

Cette salle présente les types d’arbres présents dans le Chaco.

Paraguay 2014-10-01 010

Le supermarché de la coopérative est extrêmement bien garni et cela nous plait évidemment! On y trouve entre autre un énorme comptoir de viandes et de saucissons.

Paraguay 2014-10-02 002

On y fait une belle découverte : les turrons de mani. Ces barres aux arachides moulues et légèrement sucrées sont délicieuses. Nous n’hésitons pas à nous en faire une bonne réserve.

Paraguay 2014-10-03 004

Lorsqu’on reprend la route, nous n’allons pas bien loin…Nous nous arrêtons à l’Estancia Iparoma, car séduits par ses plans d’eau.

Philippe sauve un petit raton de l’eau. Le couple en charge dit que les rats sont nombreux dans les parages et que ce sauvetage n’aurait pas été nécessaire!

Les propriétaires de l’Estancia vivent à Filadelfia et y passent une fois par semaine. Pendant ce temps, un jeune couple de Caaguazu s’occupe des lieux. Ils ont deux petites filles qui restent avec la grand-maman alors qu’eux travaillent à plus de 10 heures de route de leur domicile. Dans leur village de Caaguazú, le travail se fait rare et selon les dires de la mère un organisme canadien offrirait de l’aide dans sa communauté. Au Paraguay, les travailleurs ne reçoivent même pas le salaire minimum (1 800 000 Guaranis, soit moins de 500$/mois), sauf s’ils viennent travailler dans le Chaco dans les colonies mennonites où le salaire minimum est au rendez-vous, parfois plus, mais le coût de la vie y est cependant plus élevé.

Paraguay 2014-10-03 009 Paraguay 2014-10-03 011

L’Estancia Iparoma est un site fréquenté le weekend par les gens de Filadelfia. Elle possède deux belles piscines et un tajamar, une réserve d’eau utilisée pour la baignade.

Paraguay 2014-10-03 013

Paraguay 2014-10-03 014

Paraguay 2014-10-03 016

En route vers Loma Plata, la troisième colonie mennonite du Chaco central, nous nous arrêtons quelques instants au Parque de los Pioneros qui présente quelques reliques intéressantes des débuts de la colonisation.

Paraguay 2014-10-04 010

Paraguay 2014-10-04 015Paraguay 2014-10-04 016

Paraguay 2014-10-04 017

Paraguay 2014-10-04 018

Autour des centres administratifs que sont les trois colonies principales se déploient de nombreuses aldeas ou petits milieux de vie qui anciennement possédaient tous leurs petites églises et écoles. L’ensemble du réseau routier qui entoure les colonies, soit plus de 3 000 km de chemins a été créé et est encore entretenu par les colonies sans aide du gouvernement paraguayen.

Paraguay 2014-10-04 022

Arrivant à Loma Plata – la première colonie mennonite du Paraguay fondée en 1927 par des mennonites canadiens – quelques minutes après la fermeture du centre touristique où nous devons obtenir une autorisation afin d’accéder à des lagunes naturelles un peu plus loin, nous décidons d’aller passer la journée au Balnéario Oasis. Les enfants sont contents et cela nous permet une immersion prolongée dans les communautés mennonites. De toutes façons les records de température pour cette période de l’année (nous ne sommes qu’au début du printemps et le mercure ne veut pas baisser sous les 38 degrés) nous incitent à fréquenter les piscines.

En fin de journée, nous faisons la rencontre de Ferdinand un mennonite de Loma Plata qui nous invite à stationner chez-lui pour la nuit et à l’accompagner à l’église le lendemain.

Paraguay 2014-10-04 028

Nous sommes curieux et n’hésitons pas longtemps avant d’accepter cette invitation. Nous croyons que nous aurons l’opportunité d’entrer dans l’une des grandes églises mennonites.

Même s’ils habitent Loma Plata, la famille de Ferdinand fréquente une Église évangélique de Filadelfia. Leur église, au style moderne, se veut plus ouverte et inclusive. Les réunions se déroulent simultanément en espagnol et en allemand pour que les paraguayens qui ne sont pas mennonites puissent également se sentir bienvenus.

Ceisa, l’épouse de Ferdinand, très engagée dans sa foi, déplore le fait que plusieurs membres de l’église mennonite se rendent à l’église uniquement pour maintenir leur image ou par obligation.

Paraguay 2014-10-05 008

Cette expérience est très spéciale pour nous qui ne sommes pas pratiquants. C’est la première fois que nous assistons in vivo à une célébration aussi dynamique et participative. Dans la première partie, on chante alternativement en espagnol et en allemand, accompagnés par des guitares, basse et clavier en regardant les paroles des chansons projettées sur le mur. Par la suite, des gens de l’assemblée viennent volontairement témoigner de la présence de Jésus dans leur vie. La rencontre se termine par le partage d’un repas communautaire.

Lors du repas nous faisons la rencontre du jeune pasteur qui a animé musicalement la cérémonie. Nés de parents missionnaires et marié à une femme de Filadelfia, ce jeune père de famille a vécu plusieurs années à Winnipeg au Canada.

Cette famille, en apparence semblable à la notre (citoyenne canadienne, s’exprimant en anglais, blanche) vit une réalité quotidienne bien différente de la nôtre en dédiant sa vie au service de sa communauté religieuse. Nous aurions bien aimé apprendre à les connaitre davantage. Ces mennonites nous paraissent tellement plus engagés et sérieux que nous! Alors que nous nous sentons souvent en recherche, eux semblent avoir trouvé leur chemin.

Paraguay 2014-10-05 006

Durant la rencontre nous assistons à un témoignage d’un homme de Filadelfia qui effectue un travail d’évangélisation en Chine. Il parle de sa vie et de son travail et des difficultés qu’il rencontre. Par la suite, des gens de la communauté locale viennent prier avec lui pour la poursuite de son œuvre.

Paraguay 2014-10-05 005

Au Canada, dans la province du Manitoba, une communauté mennonite habite dans la ville de Steinbach au sud de Winnipeg. Nombreux sont les mennonites de Loma Plata, originaires du Canada qui vont visiter leur famille au Canada et vice versa. Quoique dernièrement, il semble que les mennonites du Paraguay soient en meilleure posture financière pour effectuer le voyage.

Paraguay 2014-10-05 007

Loma Plata est aussi prospère et il existe d’ailleurs une certaine compétition économique entre les colonies, quoiqu’elles collaborent également pour certains projets économiques.

Paraguay 2014-10-06 002

Nous visitons le Museo Històrico de la Colonia Menno. Ce petit musée qui a l’air de rien est très informatif.

Cette œuvre d’art contient les instruments quotidiens de la vie au début de la colonie.

Paraguay 2014-10-06 019Paraguay 2014-10-06 067

Notre guide, Patrick est un jeune homme mennonite qui a vécu et étudié pendant plusieurs années à Winnipeg. Il est professeur de piano et adore voyager.

Toutes ces rencontres avec les mennonites de Loma Plata nous donnent envie d’aller au Manitoba pour en savoir plus sur la communauté mennonite canadienne.

Paraguay 2014-10-06 015

Carte des terrains appartenant aux trois colonies (bleus, verts et oranges) et en jaune les terrains laissés aux communautés indigènes. Depuis leur fondation, les colonies ont toutes pris de l’expansion. Maintenant, il reste de moins en moins de terrains disponibles puisque plusieurs membres de l’élite paraguayenne ont profité du développement du réseau routier pour acheter des terres et y installer des estancias. Le Chaco qui ne valait rien il y a moins de 50 ans est aujourd’hui très convoité.

Paraguay 2014-10-06 071

Plan cadastral au début de la colonisation. A cette époque, seule la partie près de la frontière brésilienne était exploitée pour le bois (tanin) et un petit chemin de fer qui partait de Puerto Casado avançait sur 145 km à l’intérieur du Chaco.

Paraguay 2014-10-06 080

Paraguay 2014-10-06 022

Paraguay 2014-10-06 023

La maison de Ferdinand et de Ceisa à Loma Plata.

Paraguay 2014-10-06 031

Toutes les maisons possèdent ce genre d’installation pour recueillir les eaux de pluies (réservoir souterrain de  40 000 litres). Contrairement à ce que nous pensions, il y a de l’eau en abondance dans le Chaco. Il suffit de savoir en faire des réserves comme les colons mennonites.

Paraguay 2014-10-06 032

Paraguay 2014-10-06 033

Ceisa est d’origine Brésilienne et un couple mixte est plutôt rare dans les colonies. Ceisa nous raconte qu’elle a mis du temps avant de se sentir acceptée par la communauté. Avant de s’installer à Loma Plata, ils vivaient à Brasilia avec sa famille à elle. Le couple s’est connu lors d’un séjour préparatoire pour un voyage missionnaire qu’ils ont ensuite réalisé chacun de leur côté il y a une douzaine d’années. Elle est partie pour Israël et lui sur un bateau missionnaire pendant deux ans. Ils se sont revus au retour et mariés peu de temps après.

Paraguay 2014-10-06 040

Jessica et Gaby

Paraguay 2014-10-06 050

Toute la famille réunie.

Nous avons également la chance de faire la connaissance du père de Ferdinand, un ancien professeur qui parle uniquement allemand, qui habite tout près.

Paraguay 2014-10-06 056

Ferdinand amène Jessica à la maternelle avant de se rendre au travail. Depuis quelques temps, il ne travaille plus qu’à mi-temps. Il consacre la moitié de sa semaine à l’entretien de son campo, avec sa centaine de vaches, situé à 50 km de la maison. La plupart des mennonites possède un campo en plus de leur résidence familiale, ce qui leur assure des revenus supplémentaires. Les conditions sèches du Chaco exigent un hectare (100m X 100m) de terre par vache. Avec environ 300 vaches, on peut faire vivre sa famille.

Paraguay 2014-10-06 060

Avant de quitter Loma Plata, nous effectuons la visite de la laiterie Trebol qui produit du lait, du yaourt et du beurre ainsi que l’abattoir de la coopérative Chortitzer.

Paraguay 2014-10-06 086

La laiterie Trebol est la numéro un au pays elle traite 380 000 litres de lait par jour  et emploie 300 personnes, majoritairement des indigènes et des paraguayens. L’assiduité est un problème pour ces travaux répétitifs.

Paraguay 2014-10-06 123

L’abattoir de Loma Plata apprête entre 800 et 900 vaches par jour. Pour ce faire, une énorme quantité d’eau est requise, soit un million de litres par jour!

Les champs environnants sont aménagés avec des canaux pour recueillir l’eau de pluie par gravité, avant qu’elle ne soit pompée dans d’énormes réservoirs.

Paraguay 2014-10-06 148

Paraguay 2014-10-06 151

Paraguay 2014-10-06 155

L’idée initiale était de préparer des saucisses mais la possibilité de créer un frigorifico sur place, au lieu d’acheminer les bêtes vivantes vers un abattoir d’Asuncion est vite devenue prometteuse.

Paraguay 2014-10-06 158

Les animaux séjournent de 12 à 24 heures à cet endroit, puis sont lavés avant l’abattage.

Les membres mennonites de la coopérative Chortitzer reçoivent actuellement l’équivalent de 4$ le kilo de viande résultant de l’abattage de leur animal.

Paraguay 2014-10-06 169

A l’exception de la phase de la mise à mort, nous avons vue sur l’ensemble des étapes de la préparation.

Paraguay 2014-10-06 194Paraguay 2014-10-06 202

Rien n’est perdu et tout est vendu à différents marchés et dans le format demandé. Les peaux sont traitées dans une usine avant d’être envoyées en Italie pour faire des meubles et des intérieurs d’auto de grand luxe.

Paraguay 2014-10-06 216Paraguay 2014-10-06 161

75% de la production est exportée à travers le monde dans des containers réfrigérés.

Paraguay 2014-10-06 222

Loma Plata possède elle aussi un grand supermarché. Les produits et la présentation est différente de Filadelfia.

Paraguay 2014-10-06 226

Propriété de la coopérative Chortitzer, la Laguna Capitan est à la fois un centre de développement et d’élevage de vaches et de chevaux et une réserve naturelle qui fait partie des lagunes salées de la région du Chaco. Moyennant une autorisation préalable, il est possible d’aller y camper.

Paraguay 2014-10-06 230

Avec la chaleur qui prévaut toujours, il est difficile de se motiver pour de longues balades. Nous discutons plutôt à l’ombre avec la famille mennonite qui s’occupe de l’entretien des lieux. Ce couple possède une ferme laitière et c’est avec fierté que l’homme nous fait déguster les yogourts et les flancs de la compagnie Trebol. Il s’intéresse grandement à nos commentaires, comme s’il était impliqué dans un comité de recherche et développement.

D’apparence droite et sévère, il nous semble intimidant au départ mais à le voir s’intéresser aux enfants avec tendresse, après nous avoir raconté l’éloignement de ses petits-enfants, nous modulons nos premières impressions.

Paraguay 2014-10-06 233

L’environnement est intéressant, bien que très près de l’activité humaine.

Paraguay 2014-10-06 287

Paraguay 2014-10-06 244

Paraguay 2014-10-06 266

Paraguay 2014-10-06 271

Paraguay 2014-10-06 283

Paraguay 2014-10-06 297

Paraguay 2014-10-06 306

Je ne saurais dire par temps de pluie mais les routes du Chaco, dans la région des colonies sont bonnes. En tous cas beaucoup plus agréables que la Transchaco.

Paraguay 2014-10-08 016

Nous arrivons un peu tardivement pour les rassemblements de flamants roses.

Paraguay 2014-10-08 003

Paraguay 2014-10-08 022

Campo Maria, une réserve naturelle avec lagunes d’eau douce et salée est une propriété de la coopérative Chortitzer également et pour rejoindre l’observatoire, il faut demander!

Paraguay 2014-10-08 247

Paraguay 2014-10-08 023

Paraguay 2014-10-08 242

Le lieu est superbe et nous sommes seuls. Nous passons la journée en haut de la tour d’observation. A suer et à scruter l’horizon.

Paraguay 2014-10-08 210Paraguay 2014-10-08 041

Paraguay 2014-10-08 051 Paraguay 2014-10-08 052

Paraguay 2014-10-08 059

Paraguay 2014-10-08 064

Malgré ces heures d’observation, nous avons failli manquer ce tapir traversant la rivière! C’est le premier que nous avons l’opportunité d’apercevoir dans un environnement naturel. Cette apparition bien que brève aura valu toutes les gouttes de transpiration.

Paraguay 2014-10-08 076

Paraguay 2014-10-08 077

Paraguay 2014-10-08 080

Paraguay 2014-10-08 134

Nous redescendons vers la première lagune pour la nuit pour avoir un peu d’air frais.

Paraguay 2014-10-08 220

Paraguay 2014-10-08 218

Je pensais les avoir apportés pour rien mais depuis que nous sommes en zone hostile j’ai sorti les filets anti-moustiques. Ainsi nous pouvons dormir l’esprit tranquille, sans avoir à nous couvrir les nuits de grandes canicules.

Paraguay 2014-10-08 225 Paraguay 2014-10-08 229

Paraguay 2014-10-08 235Paraguay 2014-10-08 241

Nous voilà, émergeant des pistes de sable venant des lagunas et de retour en bordure de la Transchaco que nous empruntons de nouveau en sens inverse.

Paraguay 2014-10-08 250

Escale d’une nuit à Villa Hayes avant de retraverser le pont Remanso.

Paraguay 2014-10-08 253

Paraguay 2014-10-10 014

Par la suite, nous filons directement à Colonia Independencia près de Villarica, dans le centre du pays où sont installés Toni et Gabi et leurs jeunes filles adultes. Nous avions rencontrés ce couple à Punta Arenas alors que nous étions en panne. Ils étaient venus prendre un apéro dans l’atelier d’Alejandro avec nos amis Vally et Bruno qui les avaient précédemment rencontrés sur la route. Toni et Gabi nous avaient alors lancé cette invitation. A cette époque, cette visite éventuelle du Paraguay nous paraissait encore bien hypothétique!!

Une insatisfaction grandissante envers leur vie au Luxembourg a amené ce couple à liquider tous leurs avoirs avant de venir s’installer au Paraguay après quelques mois de voyage à bord de leur camion d’expédition. Ayant obtenu leurs statuts de résidents, ils y louent une maison. Leurs deux filles sont également venues les rejoindre et ont commencé une nouvelle vie ici.

La plus vieille, Simone a une formation de jockey obtenue en Angleterre. Elle tente de percer dans ce métier à Asuncion mais le chemin n’est pas facile, surtout pour une femme étrangère.

Noémie la plus jeune adore également les chevaux et les animaux. Elle s’occupe d’ailleurs des animaux de la maisonnée : chevaux, cochons, un mouton, lapins, poules, dindes, chiens et chats.

Paraguay 2014-10-20 036

Gabi et Toni nous ouvrent grandes les portes de leur petit domaine. Nous sommes tellement bien installés dans ce petit camping maison! L’accès illimité à la douche, chaude ou froide, par ses journées ultra chaudes est un luxe extrêmement apprécié.

Paraguay 2014-10-11 004Paraguay 2014-10-18 031

Nous sentons que nous avons beaucoup à apprendre de cette famille ouverte et informée sur une foule de sujets. De plus, leur mode de vie familial, où de jeunes adultes continuent de vivre, de partager les tâches et d’apprendre avec leurs parents est intéressant.

Paraguay 2014-10-20 011

Le lendemain de notre arrivée nous faisons la rencontre de Walter, un Allemand installé à Coronel Oviedo depuis 30 ans. D’abord venu pour changer d’air et vivre une nouvelle expérience, il a fini par s’y installer et éventuellement marier une Paraguayenne. Il adore les voitures et offrait jusqu’à tout récemment des séjours en Amérique du sud avec des 2CV http://www.2cv-tours.de/.

Walter pose fièrement à coté de sa 2 CV bi-moteur 4×4 qu’il a lui même réalisée.

Paraguay 2014-10-11 001

Colonia Independencia est de fondation allemande, débutée en 1919 après la première Guerre mondiale. Et plus récemment, il y a également eu une nouvelle vague d’immigration de gens provenant de pays germanophones. Encore aujourd’hui il est  possible de vivre sa vie à Independencia sans parler l’espagnol.

Paraguay 2014-10-11 005

Pour rejoindre la maison de nos amis, il faut quitter le bitume et rouler environ 5 km sur des chemins de terre rouge. La première fois, on croit s’être trompés de chemin tant les routes sont étroites. Pourtant, dans cet environnement qui nous semble si retiré, nous voyons l’annonce d’une piste de go karts et les garçons veulent bien en faire l’essai.

Paraguay 2014-10-12 043

Toni nous prête sa camionnette pour que nous puissions nous y rendre lors des journées d’ouverture le week-end. Il s’agit d’un vrai circuit avec des freinages et de petites sorties de piste possibles.

Christophe est très content d’avoir un volant entre les mains! Il nous parle souvent du moment où il aura son permis de conduire.

Paraguay 2014-10-12 007

Philippe donne tout ce qu’il peut car sa grandeur est vraiment limite pour pouvoir toucher les pédales.

Paraguay 2014-10-12 027

Un autre jour, Toni doit aller aider des amis à déplacer un veau chez des voisins et Mathieu et les enfants l’accompagnent. Dani et Sylvie sont également des Luxembourgeois vivant au Paraguay depuis 9 ans. Ils ont des animaux, dont des singes ayant été abandonnés et maltraités.

Paraguay 2014-10-13 002

Paraguay 2014-10-13 003

Paraguay 2014-10-13 020Paraguay 2014-10-13 023

Paraguay 2014-10-13 012

Une petite gâterie…

Paraguay 2014-10-13 026

Le veau sera transféré de pré. La famille de Toni prend bien soin des animaux et à plus d’une reprise ils sont venus au secours d’animaux mal en point dans la colonie. Actuellement, ils soignent un petit agneau qui a perdu sa mère et qui a quasiment brulé au soleil ainsi qu’un cheval blessé à la patte.

Paraguay 2014-10-13 029

Une autre journée, nos hôtes nous invitent à les accompagner à Coronel Oviedo. Toni et Gabi veulent y visiter quelques maisons car ils songent à s’installer en ville.

Nous passons tout d’abord chez Walter qui tient un hostel pour les voyageurs de passage, les motocyclistes et les petits véhicules surtout, qui peuvent monter une tente dans la cour intérieure. Il dispose d’un très bel atelier mécanique et sa femme s’occupe de sa boutique de vêtements usagés.

Paraguay 2014-10-15 002

L’une des deux Land Rover de Walter.

Paraguay 2014-10-15 006

Paraguay 2014-10-15 007

Une 2 CV camionnette adaptée camping-car!

Paraguay 2014-10-15 009Paraguay 2014-10-15 010

La pause dîner au resto Noémi tenu par un Argentin. Certains membres du groupe essaient les milanaises de yacaré.

Paraguay 2014-10-15 015

Paraguay 2014-10-15 018

Entre deux visites, une pause tereré s’impose!

Paraguay 2014-10-15 023

Le carrefour de Coronel Oviedo, réputé pour être le plus important du Paraguay

Paraguay 2014-10-15 027

Mathieu fait un peu d’entretien sur le campeur : il remplace une batterie et ouvre le dessous du campeur pour localiser la fuite que nous avons dans notre réservoir d’eau fraiche. Un petit trou qu’il tente de colmater mais rien de sûr car il est bien malaisé de vider et d’assécher complètement le réservoir sans ouverture de l’intérieur. A suivre…

Paraguay 2014-10-16 001

Soulever le campeur est toujours une opération délicate que nous espérons toujours la plus brève possible. Pour bien faire la réparation il nous faudra construire un support. Philippe donne un coup de main et même quelques conseils à son père.

Paraguay 2014-10-16 003

Simone qui monte un de ses chevaux de la maison. Vous pouvez consulter le site de Christian un voyageur Autrichien qui a assisté à sa première course à l’hippodrome d’Asunción.

Paraguay 2014-10-16 005

Nous avons droit à une belle démonstration d’abattage et de préparation de petits animaux, alors que la famille prépare poules et lapins.

Paraguay 2014-10-18 007Paraguay 2014-10-18 002

Paraguay 2014-10-18 014

La tête est directement pour le cochon.

Paraguay 2014-10-18 019

Paraguay 2014-10-18 028Paraguay 2014-10-18 043

Gabi prend ensuite la relève à la cuisine.

Paraguay 2014-10-18 045Paraguay 2014-10-18 055

C’est maintenant le tour du lapin.

Paraguay 2014-10-18 060 Paraguay 2014-10-18 064

Paraguay 2014-10-18 067 Paraguay 2014-10-18 072

Paraguay 2014-10-18 080 Paraguay 2014-10-18 078

Nous ne voulions nous arrêter que pour quelques jours et c’est deux semaines que nous séjournerons. Il faut dire que la vie est simple et agréable ici…Le temps passe tellement vite au Paraguay!

Paraguay 2014-10-18 087

Comme si cela n’était pas suffisant, Gabi et Toni nous invitent au meilleur restaurant de Villa Independencia tenu par Klaus, un allemand à l’histoire de vie hors de l’ordinaire.

Paraguay 2014-10-18 098

De bons tournedos au bacon, préparés avec de la viande du Chaco, accompagnés de croquettes de manioc. Délicieux.

Paraguay 2014-10-18 104 Paraguay 2014-10-18 106

Dimanche Simone et Noémie nous invitent à les accompagner à un rodéo qui a lieu dans un village voisin. Difficile de refuser cette invitation! Ce sera notre premier rodéo!

Paraguay 2014-10-19 309

L’horaire est flou…il reste encore du temps pour manger une petite bouchée avant le début des activités. On opte pour un petit resto pas très loin.

Paraguay 2014-10-19 002

Paraguay 2014-10-19 006Paraguay 2014-10-19 009

Nous ne sommes pas étonnés de pouvoir observer de très près l’action!

Paraguay 2014-10-19 167

Paraguay 2014-10-19 031

Trois épreuves sont au programme: montée de taureaux à la brésilienne.

Paraguay 2014-10-19 032

Paraguay 2014-10-19 015Paraguay 2014-10-19 017

Paraguay 2014-10-19 027Paraguay 2014-10-19 039

Paraguay 2014-10-19 046Paraguay 2014-10-19 051

Paraguay 2014-10-19 053

Paraguay 2014-10-19 056

Paraguay 2014-10-19 069Paraguay 2014-10-19 071

Paraguay 2014-10-19 074

Une ambiance festive et colorée.

Paraguay 2014-10-19 096Paraguay 2014-10-19 024

Paraguay 2014-10-19 107

Paraguay 2014-10-19 144Paraguay 2014-10-19 115

En deuxième lieu, les toreros paraguayens.

Paraguay 2014-10-19 139

Paraguay 2014-10-19 156

Paraguay 2014-10-19 160

Paraguay 2014-10-19 162

Paraguay 2014-10-19 166

Paraguay 2014-10-19 169Paraguay 2014-10-19 170

Paraguay 2014-10-19 174

Paraguay 2014-10-19 181Paraguay 2014-10-19 183Paraguay 2014-10-19 216

Le rodéo est un sport très dangereux…

Paraguay 2014-10-19 192

En préparation pour la prochaine activité, on démonte en quelques minutes l’arène et on improvise une échelle pour attacher un fil gênant.

Paraguay 2014-10-19 219

Et pour terminer, le moment le plus spectaculaire, la montée des chevaux sauvages.

Paraguay 2014-10-19 228

Paraguay 2014-10-19 231

Paraguay 2014-10-19 242

Paraguay 2014-10-19 245

Paraguay 2014-10-19 251Paraguay 2014-10-19 266

Paraguay 2014-10-19 280

Paraguay 2014-10-19 284

Pitch, le doyen des chiens de la famille.

Paraguay 2014-10-20 007

Il est temps de dire au revoir à nos amis… ils s’en vont en Argentine pour renouveler les papiers du véhicule. Il était trop couteux de faire l’importation du véhicule puisqu’il est à vendre (avis aux intéressés). A tous les trois mois ils doivent repasser les frontières.

Paraguay 2014-10-20 020

Paraguay 2014-10-20 024

Bon voyage!

Paraguay 2014-10-20 031

Paraguay 2014-10-21 002

Cette visite prolongée dans le Chaco paraguayen nous aura permis de sortir de notre zone de confort à de nombreuses reprises. Non la chaleur et la transpiration excessives ne font pas mourir (ni maigrir) moyennant une hydratation adéquate. Et si on veut vraiment aller à la rencontre de l’autre il est indispensable de laisser tomber ses a priori.

Quant à nos nouveaux amis Luxembourgeois, grâce à leur générosité et leur authenticité ils nous ont rappelé l’essence des relations humaines.

Cher Paraguay, tu nous fais vivre des moments uniques…merci.

Publicités
Cet article, publié dans 2013-2015, Paraguay, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Vivre le Paraguay

  1. frangine_lyne dit :

    On vous aime!

  2. Den dit :

    Quelles belles expériences variées et enrichissantes vous vivez dans ce pays que nous connaissons si peu.

  3. Cliff dit :

    Nice pictures! Enjoy your time in Paraguay!

  4. AL. dit :

    Chère Pascale,
    Vous êtes les bienvenus en Floride….
    Ici, nous avons l’air climatisé

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s