Pour Brésil, dites « Brasiou »

Nous n’éprouvons pas de choc culturel en traversant au Brésil mais nos premiers contacts avec le portugais brésilien nous surprennent. Cette langue chantée qui a pourtant des ressemblances avec l’espagnol et le français nous est initialement incompréhensible! Même si nous sommes désarçonnés dans la sphère des communications, nous amorçons notre traversée du Brésil par la visite des incontournables Chutes d’Iguaçu et poursuivons ensuite vers la côte Atlantique afin de retrouver la mer que nous n’avions pas vue depuis belle lurette.

Brésil 2014-11-25 085

Arriver au Brésil en provenance du Paraguay permet de noter sur le champ de multiples différences en terme de développement et d’infrastructures. Avec ses 201 millions d’habitants, le Brésil est en voie de devenir une super puissance mondiale sur le plan économique: il est le plus grand, le plus riche et le mieux armé de tous les pays d’Amérique du Sud. Dès la traversée de la frontière, nous constatons un réseau routier imposant, une signalisation surabondante, des commerces omniprésents, une densité de population oppressante et un coût de vie enflammé. Ce retour dans la “modernité” nous agace un peu mais nous mettons nos premières appréhensions de côté en allant nous réfugier pendant quelques jour au camping Paudimar à Foz do Iguaçu.

Ce camping est bien connu des voyageurs et possède un emplacement tout près du parc des Chutes d’Iguaçu. Il s’agit à la fois d’un camping et d’un hostel et les services offerts sont de qualité. Le petit-déjeuner est même inclus dans le tarif qui est assez élevé en comparaison à ce que nous avons connu mais qui sera au final compétitif avec ce que nous verrons ailleurs au pays. Il faut donc remettre nos pendules à l’heure en terme de coût de vie et cette étape demande toujours une période d’adaptation…

Durant notre séjour, nous faisons la connaissance de Bruno, Murielle et Kendra. Cette famille a quitté la Martinique de manière définitive et amorce à bord d’un beau camion rouge un long voyage autour du monde. Elle met le cap vers le sud pour le moment mais sait qu’elle est attendue chez-nous lorsqu’elle visitera le Canada dans quelques années!

Nous échangeons également avec d’autres voyageurs, dont un jeune couple de retraités de l’Allemagne de l’est voyageant à bord d’une petite fourgonnette aménagée. Ils sont tous les deux fort sympathiques et leur profil diffère grandement des Allemands voyageant à bord de gros camions d’expédition blindés.

Brésil 2014-11-24 002

Alors que les enfants s’amusent à la piscine et aux tables de billard et de ping pong et que Mathieu socialise, je profite de l’internet pour mettre à jour le blogue et coordonner la venue de mes parents qui nous ont agréablement surpris en acceptant tout de go notre invitation à venir nous rejoindre au Brésil! Les délais sont courts pour tout mettre en place et de plus, nous ne connaissons pas encore le pays, mais puisqu’ils s’enthousiasment eux aussi à voir Rio nous ne leur donnons pas la chance de se défiler!

Après un imbroglio pour l’obtention de leurs visas qui les amène à revoir leur premier choix de dates et d’itinéraire, tout se dessine finalement. Nous les cueillerons à São Paolo dans moins de trois semaines et ferons la route ensemble jusqu’à Rio!

Le meilleur moment pour aller visiter Iguaçu est sous un ciel dégagé afin de voir les arcs-en-ciel se dessiner au dessus des chutes. Les gens qui ont du temps (comme nous) surveillent cette possibilité et organisent leur visite en conséquence. Pourtant, lorsqu’il y a une fenêtre de beau temps, nous restons à discuter et à profiter des installations du camping…Et quant nous y allons en nos termes, il ne pleut pas mais le ciel est couvert.

Cette affiche fait référence aux « 7 merveilles du monde naturel » choisies lors d’une sélection controversée en 2011 pour faire suite à l’élection des « 7 merveilles du monde moderne » ayant eu lieu en 2007 mais sans aucun lien avec l’Unesco.

Brésil 2014-11-25 116

A partir du centre des visiteurs, de beaux autobus nous conduisent à travers le parc jusqu’aux passerelles d’observation, 10 kilomètres plus loin. En chemin différents points d’arrêts sont réservés à ceux qui ont choisi une excursion particulière (tour d’hélicoptère; balade en jeep, kayak, vélo, véhicule électrique ou bateau à moteur; escalade; tyrolienne).

Brésil 2014-11-25 109

En plus de s’amuser à tenter de déchiffrer cette nouvelle langue qui nous explique les consignes au micro, nous sommes excités à l’approche des chutes, puisqu’au même titre que le Machu Picchu, elles font partie des incontournables pour les voyageurs en Amérique du Sud…

Brésil 2014-11-25 112 Brésil 2014-11-25 002

L‘Hotel das Cataratas, une option d’hébergement luxueuse à l’intérieur du parc des chutes.

Brésil 2014-11-25 008

Brésil 2014-11-25 007

Premier panorama qui s’offre à nous.

Brésil 2014-11-25 010

La visite des chutes du coté Brésilien prend environ une demie journée. Nous n’irons malheureusement pas du coté Argentin pour compléter notre visite puisqu’il nous faudrait en principe repayer la taxe de réciprocité. Le parc du coté Brésilien a l’avantage d’offrir une vision d’ensemble des chutes alors que le coté Argentin , plus spectaculaire, permet de s’en approcher de plus près.

Brésil 2014-11-25 021

Le Sheraton International Iguazú Resort (coté argentin) promet des vues spectaculaires sur les chutes et l’ensemble de la forêt tropicale.

Brésil 2014-11-25 035

De ce point de vue il est possible d’apercevoir les passerelles du coté Argentin.

Brésil 2014-11-25 046Brésil 2014-11-25 048

On fait la file pour obtenir son cliché devant les chutes.

Brésil 2014-11-25 058

Brésil 2014-11-25 055

Les chutes d’Iguaçu sont quatre fois plus étendues que celles de Niagara et totalisent plus de 275 chutes différentes lorsque l’eau est à son débit le plus élevé.

Brésil 2014-11-25 075

La Garganta del Diablo est la plus impressionnante de toutes avec son nuage perpétuel de bruine.

Brésil 2014-11-25 081

Brésil 2014-11-25 092

A la fin du sentier, une passerelle s’avance jusqu’au milieu de la rivière Iguaçu, au pied de la chute Floriano.

Brésil 2014-11-25 098

Brésil 2014-11-25 102

On peut enfiler un petit ciré ou se laisser mouiller.

Brésil 2014-11-25 143

Juste au dessus de la chute, l’eau se précipite sous nos pieds. Le point le plus exaltant de la visite.

Brésil 2014-11-25 141 Brésil 2014-11-25 152

Brésil 2014-11-25 161

Il est également fascinant d’observer les oiseaux qui virevoltent à travers les chutes et les nuages de gouttelettes.

Brésil 2014-11-25 156

A la fin du parcours, une tour d’observation nous permet un dernier regard vers ce spectacle plus grand que nature.

Brésil 2014-11-25 206Brésil 2014-11-25 221

Lorsque nous faisons face à une manifestation de la nature aussi puissante il faut beaucoup plus qu’une demie-journée pour en apprécier toute la magnificence. Nous n’avons pas été renversés/émus par les chutes au premier regard comme nous nous l’imaginions. Nos attentes initiales, la foule et le peu de temps consacré à la contemplation nous aurons joué des tours. Il n’en reste pas moins que le spectacle est grandiose et déroutant pour d’humbles mortels comme nous…

Brésil 2014-11-25 215

Après cette excursion nous prenons immédiatement la route pour nous diriger vers la côte. Nous avons hâte de découvrir enfin le pays! Le sud du Brésil est la zone la plus riche et développée (industries et agriculture) et pour la traverser d’ouest en est il n’y a pas d’autre choix que d’emprunter les autoroutes -et de payer les tarifs élevés des péages routiers qui s’appliquent à nos roues doubles. La première nuit nous la passons dans une station-service. Au Brésil les voyageurs utilisent souvent cette option pour dormir en sécurité puisque les camionneurs sont nombreux et les stations disposent de grands stationnements avec douches, restaurants et surveillance pour la nuit. La deuxième journée, nous nous arrêtons à Iria et nous dormons dans la cour d’un petit supermarché où nous faisons notre première épicerie. Un moment que nous aimons toujours! Mathieu découvre les nouvelles sortes de bières, les enfants leurs petites douceurs, salées pour l’un et sucrées pour l’autre et moi, les nouveaux produits à cuisiner.

Nous voici à Matinhos dans un petit camping en bord de mer. Rien de très chic mais nous sommes soulagés d’avoir trouvé un petit coin de tranquillité!

Brésil 2014-11-27 001

Revoir la mer…Philippe s’était trempé les orteils à Puerto Madryn en Argentine en mars dernier. Sinon notre dernière baignade dans la mer remonte à notre visite de l’Equateur à l’hiver 2013.

Brésil 2014-11-27 004

En octobre cette destination est envahie par les surfers pour une compétition mais à cette période et un peu excentrés, il n’y a pas de soucis. La mer est chaude et nous nous baignons.

Brésil 2014-11-28 011

Le week-end quelques familles brésiliennes viennent séjourner à la Pousada et nos quelques tentatives de communication s’avèrent décevantes! Ce n’est pas une illusion : nous ne comprenons presque rien lorsqu’on s’adresse à nous et nos connaissances en espagnol ne sont pas d’une très grande utilité. Même si d’autres nous avaient prévenus, nous expérimentons cet état de fait avec étonnement. Après quelques jours, nous parvenons à déchiffrer quelques mots mais rien qui puisse nous permettre d’entretenir une conversation sensée. Cette situation me fait penser à notre entrée au Mexique alors que nous ne comprenions que quelques mots d’espagnol…

Tout n’est pas dramatique puisqu’au niveau de l’écrit il est assez facile de saisir l’information et à l’oral, les Brésiliens nous comprennent généralement lorsque nous nous exprimons en espagnol et certains d’entre eux parlent l’anglais.

La particularité du Portugais qui nous déroute autant vient donc du fait que dès que les mots sont prononcés ils ont une sonorité tout fait différente de ce qui apert à l’écrit. Quelques exemples: la syllabe ão qui est omniprésente se prononce « aow » avec une intonation nasale; de et te font “dji » ou « dgé » et “tchi » ou « tché”; le r devient souvent un “h” et le l en fin d’un mot est éludé, se prononçant comme un « ou »!

Brésil 2014-11-30 003

Le portugais est la seule langue officielle du Brésil et grâce aux influences venues des langues indigènes et de celles des dialectes des esclaves africains, elle diffère de celle parlée au Portugal. Au Brésil la prononciation est plus nasale et plus chantante et il existe des différences au niveau du lexique et de l’orthographe.

Avec la place grandissante du Brésil sur le marché international et la présence du portugais dans plusieurs autres pays (Cap vert, Mozambique, Guinée-Bissau, Angola, São Tomé et Principe) le portugais est une langue importante, notamment dans le monde scientifique, économique et littéraire. Il s’agit de la 5e langue la plus parlée sur la planète. Vaut donc mieux s’y mettre!

Brésil 2014-11-30 009

Depuis notre arrivée au Brésil, le ciel est souvent nuageux et il y a régulièrement des averses, comme lors de cette journée à Morretes, une charmante petite ville coloniale fondée en 1721.

Brésil 2014-11-30 018

Brésil 2014-11-30 019

Brésil 2014-11-30 036

Brésil 2014-11-30 024

Brésil 2014-11-30 027

Brésil 2014-11-30 031

Morretes est le point de départ d’une série de randonnées dans les montagnes de la Serra da Graciosa.

Brésil 2014-11-30 032Brésil 2014-11-30 033

Un peu plus loin, Antonina qui donne sur la baie de Paranaguá, est tout aussi charmante mais moins achalandée.

Brésil 2014-11-30 044

Brésil 2014-11-30 045

Bivouac devant l’église et l’Hôtel Camboa. Au Brésil, nous prenons au sérieux les avertissements concernant la sécurité et nous optons pour des lieux gardés ou surveillés pour la nuit, même si nous ne nous sommes jamais sentis épiés ou menacés.

Brésil 2014-11-30 043

Brésil 2014-11-30 041

Il y a de grosses motos qui circulent sur les routes du Brésil et c’est la première fois que nous en voyons autant depuis les USA…

Brésil 2014-11-30 051

Brésil 2014-11-30 056

Brésil 2014-11-30 062

Brésil 2014-11-30 065 Brésil 2014-11-30 069

Brésil 2014-11-30 071 Brésil 2014-11-30 075

Brésil 2014-11-30 076 Brésil 2014-11-30 079

Brésil 2014-11-30 081

Brésil 2014-11-30 104

Dans les environs, l’Estrada da Graciosa. Une jolie route de montagne qui traverse le parc Marumbi.

Brésil 2014-11-30 115Brésil 2014-11-30 118

Brésil 2014-11-30 120

Brésil 2014-11-30 131

Brésil 2014-11-30 134

La BR-116 nous fait passer à travers un décor vert et vallonné.

Brésil 2014-11-30 136

Casse-croûte en bordure de la route principale qui sert une cuisine maison sans artifice: viande grillée, riz, salade et haricots.

Brésil 2014-11-30 143

Toujours à la recherche de destinations paisibles, nous tentons notre chance vers Cananéia, l’une des plus vieilles villes du pays qui tombe un peu en ruines. Nous n’aurons finalement pas le temps de la découvrir puisqu’aussitôt arrivés à la praça, nous embarquons sur le traversier qui part à l’instant vers Ilha Comprida, à 5 minutes de là. Je ne sais pas pourquoi mais lorsqu’il y a un traversier, sans grandes réflexions, je dis toujours “oui”  et Mathieu n’a souvent pas le choix!

Brésil 2014-11-30 145

Brésil 2014-11-30 146Brésil 2014-11-30 147

Les gens circulent librement entre Cananéia et l’Ilha Comprida pour accéder aux plage de Boqueirão Sul car il n’y en a pas du côté de Cananéia.

Brésil 2014-11-30 154

Tel que souhaité, l’Ilha Comprida est plus que tranquille.

Brésil 2014-11-30 157

Pour le temps et l’effort investi, la prise est bien maigre pour ce pêcheur.

Brésil 2014-11-30 164

Comme dans les films, les plages du Brésil ont souvent en arrière plan de belles montagnes à la végétation dense.

Brésil 2014-12-02 001

Nous rejoignons l’extrémité nord de l’île en empruntant une route de plage. Les autobus et les camions l’utilisent quotidiennement. En prenant soin de rouler à marée basse pour ne pas s’enliser dans les petites traversées de cours d’eau rencontrés, nous passons tout près des vagues. C’est chouette comme expérience!

Brésil 2014-12-02 010

Brésil 2014-12-02 016

Nous apprenons par courriel cette journée-là que la Société d’assurance automobile du Québec refuse de renouveler notre permis de conduire à distance. Cette contrainte administrative nous frustre tous les deux. Mathieu peste contre le manque d’ouverture des fonctionnaires québécois (nous avons été en mesure de renouveler nos passeports à distance en un tournemain il y a quelques mois) alors que je me sens les mains liées pour faire valoir notre position alors que nous sommes à l’extérieur (impossibilité de communiquer par courriel, temps d’attente au téléphone, absence de responsable de dossier).

Il est difficile de savoir si nous sommes dans nos droits ou capricieux d’espérer un meilleur traitement mais ce refus nous offense, surtout que l’unique exigence de ce renouvellement n’implique que la prise d’une nouvelle photo. Malgré l’insistance de notre représentant au Québec (mon beau-père) le verdict est catégorique: il faut rentrer pour aller faire prendre une photo si on souhaite avoir un nouveau permis de conduire.

Brésil 2014-12-02 037

Au moment du départ nous ne connaissions pas la durée totale de notre absence et si nous reviendrions avec le camion, et notre permis de conduire était encore valide pour deux ans. Nous avions téléphoné à la SAAQ pour prendre des informations mais on ne savait pas quoi nous dire puisque notre situation était unique. Au Québec, le permis de conduire a une validité de 4 ans. Il est possible de faire renouveler une fois son permis de conduire à distance, qui est alors émis sans photo ni signature. Nous avions fait cette demande l’an dernier mais on ne nous avait accordé qu’une seule année d’extension. Cette année, la demande de prolongation jusqu’à notre retour a été refusée.

Habitués à détenir des documents en règle, nous avons toujours remplis nos obligations sur tous les plans et même plus (assurances, immatriculations, documents, droits). Alors que nous pourrons nous en tirer avec un document contrefait (nos lecteurs habiles en la matière pourraient peut-être nous aider?) en Amérique Latine, ce sera une autre affaire sur le territoire des USA. A cet égard, nous ne savons pas encore ce que nous ferons mais il nous faut continuer à avancer et peut-être nous endurcir un peu devant l’autorité!

Brésil 2014-12-02 034 Brésil 2014-12-02 044

Ces montagnes que nous apercevons en fond appartiennent à la Mata Atlântica ou forêt Atlantique. Elle ne représente malheureusement plus que 5% de son territoire initial, tel qu’il est apparu aux Portugais au 17e siècle. Cette bande côtière est constamment dévastée pour faire place à des développements immobiliers et des zones de cultures.

Brésil 2014-12-03 002

Brésil 2014-12-03 005

Brésil 2014-12-03 011

Puisque nous avons encore plusieurs jours devant nous avant l’arrivée de mes parents, nous avons le goût de nous installer pour quelques jours dans le coin de Peruibe. Nous roulons jusqu’à la praia Guarau, à l’écart du centre.

Même si nous sommes en pleine semaine et que c’est désert, on hésite longuement avant de nous laisser stationner dans le grand espace herbeux en face de la plage. On nous recommande de nous installer dans l’un des 4 campings de la place, mais un seul d’entre-eux nous est accessible en raison de la hauteur et tous proposent des tarifs prohibitifs. Cet accueil nous déçoit et ravive notre aversion pour les lieux trop populaires.

Brésil 2014-12-03 025

L’endroit est très joli, avec accès à la mer dans une jolie baie et à la rivière qui se jette dans la mer un peu plus haut.

Brésil 2014-12-03 029

Les rues du village sont en sable et il n’y a que quelques restaurants au bout de la plage.

Brésil 2014-12-03 032

Brésil 2014-12-03 036

Brésil 2014-12-03 046

Brésil 2014-12-03 047

Même si la grosse bestiole dénichée par Philippe peut paraitre impressionnante, le pire demeure la présence de petites mouches de sable qui piquent sans remord toutes les surfaces non couvertes dès la tombée du jour.

Brésil 2014-12-03 051Brésil 2014-12-03 053

Brésil 2014-12-05 003

A Itanhaém nous tentons l’expérience dans un camping appartenant au Camping club do Brasil qui nous offre un tarif réduit grâce à notre carte de membre de la fédération des campings du Québec. L’emplacement face à la plage est idéal et le terrain gazonné est ombragé.

Brésil 2014-12-05 016

A l’entrée du camping, il y a un petit restaurant qui sert le plat national le samedi, appelé feijoada. Il s’agit d’un plat mijoté à base de haricots noirs, de bœuf séché, de saucisses fumées et de porc salé. On le sert accompagné de farine de manioc grillée, de chou kale et de tranches d’orange. Il s’agit d’un plat assez lourd…nous sommes contents d’y avoir gouté et aussi de l’avoir commandé en demi portion.

Brésil 2014-12-06 012

Sur ce tronçon de plage, la popularité des activités de vols légers est frappante.

Brésil 2014-12-06 002

Brésil 2014-12-06 016

Brésil 2014-12-06 017

A mesure que nous nous rapprochons de São Paolo, le bord de mer devient entièrement occupé par des constructions. Les agences de location/vente de maisons et d’appartements sont omniprésentes dans les quartiers de bord de plages ainsi que les entreprises de matériaux de construction et de rénovation en tous genre.

Brésil 2014-12-08 001

Nous traversons rapidement la région de Santos qui est en fait le port de São Paolo. Les industries sont nombreuses et il y a beaucoup de pollution.

A partir de Santos, la côte devient tout à coup inaccessible. Les plus belles plages sont protégées par la présence de guérites où des condominiums de luxes et des communautés privées sont installées.

Partout sur les routes la vitesse est contrôlée par radar à des postes de fiscalização.

Brésil 2014-12-08 004

A l’approche de São Sebastian où nous allons prendre un ferry pour Ilhabela.

Brésil 2014-12-08 013

Ilhabela est la plus grande île du Brésil et est rejointe après une traversée de 15 minutes. Cette île n’est développée que d’un côté et le reste est recouvert d’une dense forêt. Une route étroite et sinueuse longe l’île du côté faisant face au continent, donnant accès à de nombreuses petites plages.

2014-12-23 002

Brésil 2014-12-08 019

Brésil 2014-12-10 001

Brésil 2014-12-08 022

Il s’agit d’une destination luxueuse qui ne convient pas vraiment aux voyageurs comme nous…Les endroits pour se stationner sont précaires ou inexistants. Mais tant qu’à y être, vaut mieux en profiter, surtout que nous célébrons une occasion spéciale.

Mathieu a 41 ans aujourd’hui!

Brésil 2014-12-09 028

Même s’il aimerait le laisser croire par cette petite mise en scène montée et photographiée par lui-même, Christophe ne fait pas très souvent la vaisselle. Pas plus pour la fête de son cher petit papa!

Brésil 2014-12-09 027Brésil 2014-12-09 024

Congé de vaisselle pour tout le monde en cette journée festive puisque nous passons la journée les pieds dans le sable pour profiter d’une magnifique journée ensoleillée. Au programme: baignade, balade sur les rochers et dégustation de calmars et de boules de poisson frits.

Brésil 2014-12-09 036

Brésil 2014-12-09 055

Brésil 2014-12-09 044

Brésil 2014-12-09 073

Brésil 2014-12-09 083

Brésil 2014-12-09 086

Le stand up paddle board est une activité nautique très populaire au Brésil.

Brésil 2014-12-09 108 Brésil 2014-12-09 088

Brésil 2014-12-09 098 Brésil 2014-12-09 113

Brésil 2014-12-09 105

Ihlabela est un lieu de vacances pour les riches (bons restos, belle marina, hôtels 5 étoiles) et tout y coûte très cher….mais les prix sont aussi gonflés partout au Brésil. Depuis la coupe du monde et avec la venue prochaine des jeux olympiques, la situation ne changera pas. Le sujet est certes ennuyeux et peut paraitre déplacé pour nous qui voyageons depuis des années déjà mais il demeure important.

Nous avons mis de côté nos principes pour le diner de fête de Mathieu mais il nous en aura quand même couté 75$ pour s’offrir une frite, deux paniers de poissons frits, deux bières et des rafraichissements pour les enfants. Le camping de l’île nous demandait 100$ afin d’y passer la nuit. Par chance un des espaces de stationnement de plage était suffisamment ample pour notre véhicule…

Brésil 2014-12-10 009

Nous disons au revoir à la belle Ilhabela qui aurait mérité quelques jours de plus d’exploration, mais le temps couvert et notre rendez-vous à l’aéroport qui arrive à grands pas nous incitent à reprendre la route.

Brésil 2014-12-10 017

Dernière journée à Caraguatatuba pour finaliser nos préparatifs.

Brésil 2014-12-11 007

Brésil 2014-12-11 012

En route vers l’aéroport international de São Paolo à Guarulhos, nous faisons une pause à Paraibuna pour le diner qui présente une architecture coloniale. Comme dans n’importe quelle petite ville de montagne, la circulation et le stationnement dans les rues pentues sont toujours des opérations délicates.

Brésil 2014-12-11 033

Brésil 2014-12-11 034

Brésil 2014-12-11 015Brésil 2014-12-11 021

Brésil 2014-12-11 028

A la veille de l’arrivée des grands-parents que nous n’avons pas vu depuis 20 mois, toute la famille est fébrile. Nous avons très hâte de les retrouver. Leur venue est tellement inattendue qu’elle nous semble encore incroyable!

Vous connaitrez les moments forts de cette rencontre la prochaine fois.

Publicités
Cet article, publié dans 2013-2015, Brésil, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour Pour Brésil, dites « Brasiou »

  1. Juan Ramon dit :

    Muy buena etapa Pascale!!!!!!Abrazos y Felices Fiestas, Juan Ramon

  2. Serge Lafreniere dit :

    sl1949.sl@gmail.co toujours aussi fascinante,des photos merveilleuse. Je vous suis toujours ,bonne fête Mathieu de je 4.1 ce n’est pas croyable de vous voir grandir car vous nous faites vieillir.Sur ce… Passez un beau Noël sablonneux.A plus…

  3. Bruno dit :

    Génial. Mais il vous faudra vous mettre au portugais cette fois ci

  4. Claude dit :

    Allô les amours. J’espère que vous avez connu un beau Noël. Aussi bonne et merveilleuse année.On vous lit, vous avez toujours notre soutien moral inconditionnel. Personnellement je suis comme vous autres, j’aime tous les endroits, mais 24 hres allée + 24 hres retour, le courage et le timing n’étaient pas au rendez-vous. Félicitations + une tonne d’amour

  5. PENY Patricia dit :

    Bonjour, je suis tombée tout à fait par hasard sur votre site (recherche Brésil = Brasiou). Magnifique ! Photos superbes, plein de détails (j’ai adoré la microscopique mouche de sable, surtout par rapport au « bombardier » de la photo précédente). Je vais mettre un lien pour revenir visiter et prendre connaissance de vos « crapahutages ». Mes félicitations pour ce superbe travail (le site je veux dire) !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s