Choyés au Panama et au Costa Rica

Puisqu’il s’agit de notre deuxième passage en Amérique Centrale – nous y avons séjourné plus de 7 mois en 2012 – tout nous semble familier. A cette étape-ci de notre parcours notre regard et nos attentes ne sont pas les mêmes qu’à l’aller et cela ne nous empêche pas de vivre des instants mémorables. Chaque kilomètre en avant nous rapprochant de la fin, nous nous efforçons plus que jamais de faire fi du temps et de saisir le jour.

2Costa Rica 2015-05-18 019

Notre parcours au Panama et au Costa Rica (22 avril au 20 mai 2015):

P-CR

La traversée express avec le ferry ne nous laisse pas de temps pour être nostalgiques de cette fantastique Amérique du Sud que nous laissons derrière, non plus ne nous permet-elle pas d’anticiper notre retour en Amérique Centrale. Aussitôt débarqués, le voyage se poursuit.

Étant donné que nous avons déjà fait un bon survol de chacun des sept pays qui composent l’Amérique Centrale nous prendrons pour le retour une trajectoire plus directe, tout en privilégiant lorsque faire se peut des endroits que nous n’avons pas visités ou encore ceux qui nous ont enchantés à l’aller.

Notre première escale au Panama nous mène à La Guaira, située à l’est de Colón. La route longe la mer des caraïbes et est panoramique.

2Panama 2015-04-23 010

Sur le quai, des militaires attendent un bateau. Ils viennent à intervalles réguliers faire le plein de vivres avant de regagner leur base située sur une île avoisinante. Plus loin derrière c’est Isla Grande qui attire les locaux et les touristes en quête de farniente.

2Panama 2015-04-23 013

A cette période de l’année l’endroit est tranquille et nous trouvons un bel emplacement sur la plage. La mer est calme et la baignade et le snorkeling y sont des activités de premier choix.

Le village minuscule est charmant. Le petit super tenu par des asiatiques nous permet de nous nourrir pour quelques jours. La petite rue qui longe la mer et qui passe entre deux rangées de maisons nous donne un aperçu du rythme de vie de ce coin isolé du Panama.

2Panama 2015-04-24 003

2Panama 2015-04-24 005

Nous retrouvons quelques uns de nos compagnons de traversée installés à l’extrémité du village sur un terrain vacant. De plus, nous faisons connaissance avec un jeune couple argentin voyageant en combi ayant traversé la semaine précédente et qui offre chemin faisant des ateliers de sciences aux jeunes qu’ils rencontrent (kombipalnorte.com). Tous ces voyageurs au budget modeste, y compris deux beaux motocyclistes brésilien (Eduardo) et argentin (Javier) ont l’intention de rouler jusqu’en Alaska. Si jamais vous les croisez, invitez les à dîner! Ils sont fantastiques.

Luis Carlos et Marcela, des Chiliens, sont aussi des voyageurs d’exception. Nous les avions croisés il y a deux ans en Équateur à la mitad del Mundo et les avons retrouvés à Carthagène avant la traversée! Après une pause d’une année à Santiago suite à leur cavale en Amérique du Sud, ils mettent maintenant le cap vers le nord et se donnent trois ans pour visiter l’Amérique Centrale et du Nord.

Luis Carlos a lui-même construit son véhicule. Il est un professeur retraité de l’Université Catholique de Santiago, spécialisé dans l’identité culturelle des peuples indigènes d’Amérique latine, tout particulièrement le peuple Mapuche. Ayant souffert d’un cancer à l’âge de 19 ans qui fut traité par de fortes doses de radiation il doit composer avec une panoplie de soucis reliés à sa santé, surtout depuis qu’il a subit une trachéotomie qui ne s’est pas cicatrisée, ce qui ne l’empêche pas de vivre sa vie à fond. Nous passons de très bons moments avec lui et sa compagne, surtout qu’il est un excellent conteur et ses récits extrêmement riches et passionnants.

2Panama 2015-04-24 014

Une partie des ruines de PortoBelo. Il est difficile d’imaginer que ce petit village fut jadis l’un des ports les plus importants de l’empire espagnol. C’est ici que la plupart des trésors Incas, en provenance d’Amérique du Sud, étaient amenés. La côte caribéenne était une cible pour les pirates attirés par la présence de toutes ces richesses.

2Panama 2015-04-25 003

Nous traversons les écluses de Gatún localisées côté caraïbes et à l’ouest de Colón, afin de nous rendre au fort San Lorenzo.

Nous remarquons que les travaux d’expansion du canal qui visent à augmenter le nombre quotidien de navires en transit sont encore en cours d’exécution. En 2014 on célébrait le premier siècle de la construction du canal de Panama et on avait initialement prévu qu’ils seraient complétés pour cette date mais des conflits ouvriers et financiers en ont décidé autrement.

2Panama 2015-04-25 005 2Panama 2015-04-26 002

Le Fuerte San Lorenzo est en ruines. Il fait partie d’une zone protégée, tout comme l’ancienne base militaire Fort Sherman qui inclue quatre types de forêts. Avec le départ des militaires américains le dernier jour de décembre 1999 la vie sauvage a repris son cours et ce corridor est très beau. Sera-t-il l’objet de développement immobilier dans un futur proche?

2Panama 2015-04-25 011

2Panama 2015-04-25 022

Le fort siège sur un promontoire rocheux donnant sur la mer des caraïbes et sur l’embouchure du rio Chagres. Il a justement été construit à cet endroit par les Espagnols pour en protéger l’entrée. Toutefois, le boucanier Henri Morgan a gagné une bataille sanglante ici même qui a duré 11 jours en 1671 avant de rejoindre et de détruire la ville de Panama. Au fil des années et des batailles le fort a été détruit et reconstruit. La présente structure date de 1779.

2Panama 2015-04-25 013

2Panama 2015-04-25 025

Stationnés sous un arbre magnifique et imposant qui offre un refuge pour des centaines d’oiseaux.

2Panama 2015-04-25 039

Le pont des Amériques, à partir du Balboa Yacht Club de la ville de Panama City qui fut notre repère pendant plusieurs jours en décembre 2012. Cette fois-ci, c’est beaucoup plus tranquille en terme de présence de véhicules étrangers. Nous croisons nos amis Chiliens, un campeur américain immatriculé au Panama mais qui semble abandonné et un gros camion d’expédition jaune Anglais. Ce même camion était stationné à côté de nous lorsque nous sommes arrêtés au méga centre commercial Albrook à la demande des enfants.

2Panama 2015-04-27 005

Dans ce gigantesque centre commercial on pourrait se croire en tous points aux États-Unis. Alors que nous nous en tenons à notre liste de quelques objets utilitaires au centre d’achats, nous nous laissons tenter au supermarché par certains produits alimentaires importés et notre panier déborde de cochonneries.

2015-05-31 003

Boom de développements immobiliers en s’éloignant de Panama City:  complexes de vacances tout inclus, condominiums, terrains de golf, centres professionnels et commerciaux. Les nombreux Américains qui vivent au Panama peuvent le faire sans parler un mot d’espagnol.

2Panama 2015-04-27 010

Pause de quelques jours au camping XS Memories de Santa Clara afin de nous remettre à jour sur toute la ligne avant d’entreprendre les quelques 10 000 km qui nous séparent de notre cher Québec.

2Panama 2015-04-30 010

Nous partageons le camping avec un architecte de Cincinnati qui y est depuis décembre. Après avoir travaillé à Dubaï à gros salaire, il est venu au Panama dans l’espoir d’y trouver du boulot et de vivre sur un bateau à la marina. Ses mois de recherches l’ont amené à modifier son projet puisque les règles du jeu sont un peu différentes ici. Les architectes ne sont pas aussi bien payés qu’il le pensait et il aura du mal à faire reconnaitre son titre professionnel. Même si sa clientèle cible est américaine il devra s’associer à des architectes locaux et c’est ce qu’il compte faire lorsqu’il reviendra.

2Panama 2015-04-29 001

Dans les boites de livres du bazar laissées à la disposition des visiteurs du camping, Christophe fait une trouvaille bien appréciée: des magazines de cuisine de Ricardo! Il les épluche un à un avec délectation et plus tard les enfants sélectionnent les recettes qui les font saliver et leurs choix inspirent mes menus depuis ce temps. Souvent les gens nous ont demandé de spécifier ce qui caractérisait la cuisine Québécoise ou Canadienne et nous ne savions pas toujours quoi répondre. J’aurais du penser à Ricardo et nommer en plus de la soupe aux pois et de la tourtière les plats suivants: fajitas, gâteaux aux bananes, poulet aux ananas, monkey bread, soupe asiatique ou à l’orge, chili, biscuits aux pépites de chocolat, sous-marins aux boulettes de viande, crêpes…

2Panama 2015-04-29 006

Ce camping emmuré, tenu par des Américains maintenant âgés (avis aux intéressés: il est à vendre) est situé près de l’autoroute mais il propose tout ce qu’il faut pour faire une pause agréable avec tous les services attendus dans un camping nord-américain. La piscine et le grand palapa offrent beaucoup de confort. Même le pauvre cacatoès est très divertissant.

2Panama 2015-04-29 0082Panama 2015-04-30 002

Un parmi les trop nombreux parc d’éoliennes croisés en Amérique Latine. Personnellement, ces structures d’aciers géantes me donnent le tournis et m’induisent un malaise innommable. Existe t-il un nom pour cette phobie? J’ai fait une recherche rapide et il existe effectivement des données sur l’impact des éoliennes sur la santé.

2Panama 2015-04-30 013

Passés la péninsula de Azuero  nous empruntons une route parallèle à la panaméricaine pendant quelques heures. C’est un peu plus long mais plus agréable.

2Panama 2015-04-30 021

2Panama 2015-04-30 019

En route vers la longue plage de sable gris de la Playa Las Lajas de bons souvenirs nous reviennent. Malheureusement il pleut et nous ne profiterons en rien de notre nuitée à ce même endroit qui nous avait comblés auparavant. Comme quoi il ne sert à rien de tenter de recréer des moments du passé, aussi bons fussent-ils.

2Panama 2015-05-01 011

2Panama 2015-05-01 016

A David, stationnés inconfortablement sur le bord de la route et devant le concessionnaire Ford depuis plus de deux semaines, nous apercevons à la dernière minute la famille Globulle. En attente d’une pièce et ensuite d’un outil spécial qui a mis plus de temps que prévu à rentrer, elle a manqué le ferry et doit changer son itinéraire.

2Panama 2015-05-01 029

Voulant profiter de notre dernière chance de voir la mer des Caraïbes, c’est à David que nous bifurquons vers les montagnes afin d’entrer au Costa Rica par Sixaola. Nous passons notre dernière nuit au Panama sur la ligne de partage des eaux (Continental Divide) dans la réserve Bosque Protector de Palo Seco dans les nuages et sous la pluie. Nous aurons passé 10 jours au Panama.

2Panama 2015-05-02 002

Bien que nous soyons les seuls avec un véhicule à traverser à la frontière de Sixaola cet après-midi là, il s’agira d’un de nos passages les plus laborieux jusqu’à ce jour et possiblement l’un des plus comiques, si le terme peut se jumeler à une telle entreprise. Le mérite de cette épopée humoristique revient à l’agent douanier responsable de délivrer le permis d’importation temporaire du véhicule. Si nous n’avions pas pris le temps de discuter avec ce charmant Monsieur nous aurions pu croire qu’il effectuait cette tâche pour la première fois, surtout après qu’il m’ait demandé de le seconder devant l’écran en me laissant superviser son travail par dessus son épaule, ait démontré d’énorme difficultés à opérer son logiciel informatique et laissé entrevoir qu’il ne savait pas comment faire fonctionner le photocopieur.

Nous avons souvent fait affaire avec du personnel frontalier nonchalant ou désintéressé et dans ces instances, l’impatience tend à nous envahir rapidement mais cette fois-ci, devant la bonne humeur et la jovialité de cet individu notre mauvaise foi aurait été déplacée. Après tout, ce n’est pas tous les jours qu’un fonctionnaire nous offre d’aller prendre une marche avec lui jusqu’à la pharmacie afin de réaliser des copies nécessaires à son dossier et que nous devons payer pour lui, se frotte les mains de satisfaction devant la rédaction d’une simple ligne ou la mémorisation d’une touche de clavier ou se prend la tête à deux mains lorsque le numéro de permis émis est à connotation diabolique (65666) ou encore dispose de suffisamment de temps pour s’émerveiller devant le doux ronron de notre moteur diésel lorsque ses instincts d’ancien mécanicien reprennent le dessus.

2Panama 2015-05-02 010

Nous passons ensuite quelques jours à Punta Uva au sud de Puerto Viejo, en bordure de mer, sous les cocotiers. Ce superbe endroit est parfait pour le camping sauvage. Il est anormalement achalandé en ce long weekend mais redevient calme dès les célébrations passées. Le premier soir, nos voisins nous offrent en quittant leur baril et leur grille de parilla, des briquettes et du bois, des tortillas, du thon et un bon kilo de bœuf mariné!

Un peu plus tôt nous sommes interpelés par un Tico (le nom commun des habitants du Costa Rica) très sympathique qui nous offre d’échanger son véhicule neuf contre notre campeur. La conversation se poursuit avec ses compagnes, dont une Albertaine habitant San Ramon depuis quelques années. Lorsqu’il nous quitte, Sergio nous invite tout bonnement à aller faire notre lessive chez-lui si nous passons dans son secteur!

2Costa Rica 2015-05-03 020

Peu de temps après notre arrivée à Punta Uva, deux équipages français voyageant en tandem depuis un bout de temps font leur apparition. L’un d’eux s’ensable et Mathieu le tracte hors de sa fâcheuse position. Il s’agit de la famille de Clarisse et de Manuel et de leur trois garçons, qui achève leur voyage en Amérique. L’autre famille, celle de Stéphane et de Florence et de leurs deux filles, voyage avec un gros campeur américain, le Joly Camper, acheté pour moins de 9 000$ aux États-Unis au début du périple et qui comble les besoins de cette famille voyageuse qui a connu beaucoup de péripéties depuis son départ.  Ils rentrent en France pendant quelques mois afin de revoir famille et amis (ils sont sur la route depuis deux ans) et pour régler quelques affaires. Si tout se passe comme prévu ils comptent poursuivre leur voyage vers l’Amérique du Sud par la suite.

Nos échanges avec eux seront limités puisque les deux familles sont occupées à faire le tri et du ménage avant leurs retours mais Philippe partagera du temps de jeu fort apprécié avec la troupe d’enfants qui décide de se construire un abri.

2Costa Rica 2015-05-03 022

2Costa Rica 2015-05-03 0432Costa Rica 2015-05-03 041

Toujours à l’affut des bonnes noix de coco fraiches, Mathieu sonde toutes celles rencontrées mais la plupart de celles qui sont au sol ont déjà trouvé preneur ou sont fendues.

2Costa Rica 2015-05-03 027

La végétation à Punta Uva est abondante et verdoyante et les hôtels en bordure de plage sont quasi inexistants. Cela n’empêche pas les touristes de s’y rendre à vélo à partir de Puerto Viejo ou les expatriés qui habitent dans la montagne derrière d’y venir avec leur véhicule 4×4 et leurs toutous pour leur marche quotidienne.

2Costa Rica 2015-05-03 034

Bien sur, nous sommes au Costa Rica et tous les luxes sont permis, tels ce golf kart tout terrain garni de voiles blancs.

2Costa Rica 2015-05-03 037

Nous avions l’habitude de faire des crêpes minces –presque plus jamais depuis que nous avons épuisé nos réserves de sirop d’érable il y a de ça belle lurette-mais depuis que nous avons été inspirés par Ricardo, nous jetons maintenant notre dévolu sur les crêpes dodues et Christophe les prépare avec grand soin pour s’assurer de leur uniformité.

2Costa Rica 2015-05-04 024

2Costa Rica 2015-05-04 029 2Costa Rica 2015-05-04 032

Il n’est pas bien difficile par pareil décor de se lever avec le soleil afin d’aller marcher sur la plage.

2Costa Rica 2015-05-04 003

C’est donc très tôt le matin que je fais connaissance avec un couple costaricien qui prend une marche avec ses chiens. La discussion débute naturellement. Je suis surprise de rencontrer des locaux dans un coin envahi par les étrangers. J’en profite pour leur poser quelques questions de mon crû au sujet de leurs perceptions de l’impact de tant d’étrangers sur la population locale. Le couple tire très bien son épingle du jeu dans les circonstances car il a repris la propriété familiale et fait des locations de cabanas. La grand-mère de l’homme dont j’ai oublié le nom qui a toujours vécu ici a jadis vendu une partie de son terrain à des promoteurs qui y ont construit un hôtel. Puisqu’il ne respectait pas les normes il a été démoli il y a quelques années. Cette parcelle de terrain qui a été expropriée ne leur appartient plus…

2Costa Rica 2015-05-04 011

L’homme m’explique que le jour où il a compris que le Costa Rica était un petit paradis convoité par des milliers d’étrangers, il a décidé d’y revenir alors qu’il vivait à l’étranger. Il ne s’oppose pas au développement touristique mais veut s’assurer d’avoir son mot à dire et sa part du gâteau. Le couple a vécu en Caroline du Sud et aussi à Curaçao, lui travaillant comme interprète dans le système judicaire et elle comme secrétaire bilingue. Sans enfant et Evangélistes ils s’impliquent beaucoup auprès des enfants du village pour les sensibiliser entre autre à l’environnement. Difficile à croire pour un pays qui nous parait si proche de la nature, mais même les enfants costariciens ne savent pas d’où viennent les aliments et n’ont pas une grande conscience environnementale.

Guidés par leurs croyances religieuses et leurs valeurs personnelles, ce couple affable a des projets d’expansion pour leur propriété de Punta Uva mais aussi le désir de mettre en marche un projet d’agriculture dans les montagnes avoisinantes.

2Costa Rica 2015-05-04 036

2Costa Rica 2015-05-04 0392Costa Rica 2015-05-04 038

Nous avions beaucoup aimé le rythme quasi immobile de Manzanillo et du refuge Gandoca-Manzanillo adjacent, ambiance que nous retrouvons encore deux ans plus tard, comme si ce bout de route avait encore été négligé par les investisseurs et les touristes.

2Costa Rica 2015-05-07 002

Lors d’une petite randonnée dans la réserve nous croisons un serpent, des lézards, de nombreux toucans et des petites grenouilles.

2Costa Rica 2015-05-05 003

Peu importe l’endroit où nous sommes, ce sont souvent nos petites journées tranquilles, vécues au rythme des demandes du quotidien qui nous donnent le plus de satisfaction et d’équilibre.

2Costa Rica 2015-05-06 0032Costa Rica 2015-05-06 010

A Manzanillo nous faisons une rencontre remplie d’émotions avec une jeune famille Québécoise qui vient de débuter une nouvelle tranche de vie en Amérique Centrale. Elle a quitté le Québec avec l’intention de trouver un lieu de vie qui correspondrait davantage à ses aspirations.

Pour l’instant les membres de cette famille sympathique se la coulent douce dans une maison isolée de Manzanillo, un petit coin de paradis avec une plage privée, mais au cours des prochains mois ils comptent visiter des communautés intentionnelles au Costa Rica et au Nicaragua dans le but de s’y établir. Ces communautés, présentes partout dans le monde regroupent des individus d’origines diverses mais qui ont choisi de vivre ensemble sous une forme organisationnelle définie, que ce soit au niveau architectural, religieux, alimentaire, occupationnel  ou un mélange de ces éléments.

2Costa Rica 2015-05-06 024

Marianne, Marc-Etienne et leurs deux jeunes demoiselles sont beaux et réfléchis. Ils ont réalisé que leur existence doit être nécessairement composée d’autre chose que le modèle qu’on leur propose au Québec. Avec ce départ, ils posent un geste osé et bien concret. Nous leur souhaitons le meilleur et nous nous sentons honorés de les avoir rencontrés et d’avoir pu échanger sur autant de sujets en si peu de temps.

2Costa Rica 2015-05-06 025

En retournant au camping Maria nous croyions naïvement y revivre le même accueil mais notre passage à Cahuita ne se révèlera pas être à la hauteur de nos aspirations initiales. Maria est demeurée fidèle à elle même mais cette fois-ci elle était plus occupée que lors de notre première visite où nous avions eu droit à un traitement personnalisé.

2 Costa Rica 2015-05-08 003 2 Costa Rica 2015-05-08 009

Par contre, la balade au Parc National Cahuita nous enchante. Ouais, sauf peut-être Christophe qui met un peu plus de temps à s’enthousiasmer que nous au départ de cette balade en forêt tropicale.

2 Costa Rica 2015-05-09 008

Ce jeune homme qui monte dans un cocotier pour en détacher les noix fait preuve d’un bon contrôle de soi lorsqu’il se fait piquer la tête par des guêpes.  Il y avait un nid sur une rame adjacente.

2 Costa Rica 2015-05-09 0052 Costa Rica 2015-05-09 101

Le sourire revient vite pour Christophe qui adore s’amuser dans les grosses vagues.

2 Costa Rica 2015-05-09 015

2 Costa Rica 2015-05-09 020

2 Costa Rica 2015-05-09 0212 Costa Rica 2015-05-09 028

2 Costa Rica 2015-05-09 0302 Costa Rica 2015-05-09 040

2 Costa Rica 2015-05-09 051

2 Costa Rica 2015-05-09 0542 Costa Rica 2015-05-09 059

2 Costa Rica 2015-05-09 043

2 Costa Rica 2015-05-09 064

2 Costa Rica 2015-05-09 078

Quel beau pays ce Costa Rica qui recèle des plages magnifiques et de belles opportunités pour les voyageurs comme nous! Pour combien de temps encore? on ne sait pas…mais ce corridor Cahuita-Manzanillo est définitivement pour nous un coup de cœur qui se confirme pour une seconde fois!

2 Costa Rica 2015-05-09 0942 Costa Rica 2015-05-09 097

En route vers les montagnes et arrêt à la seule zone archéologique significative du Costa Rica au Monumento Nacional Guayabo sur le flanc sud du volcan Turrialba.  Ce site pré-colombien (1000 b.c. jusqu’en 1400) entouré d’une belle forêt tropicale humide présente peu de choses (monticules de pierre, aqueducs et chemins de pierres) en comparaison aux sites Mayas ou Aztèques des pays voisins.

2Costa Rica 2015-05-10 001

2Costa Rica 2015-05-10 0052Costa Rica 2015-05-10 009 2Costa Rica 2015-05-10 010

2Costa Rica 2015-05-10 013

Puisque la visite est courte on trouve à s’occuper autrement. Philippe nous invite à personnifier un individu de petite taille. Avouez que c’est lui le meilleur!

2Costa Rica 2015-05-10 0382Costa Rica 2015-05-10 0442Costa Rica 2015-05-10 0472Costa Rica 2015-05-10 049

Nous passons la nuit dans la cour d’une ferme avoisinante qui produit un excellent fromage au lait frais. Le fromage de Turrialba est très prisé et s’écoule avec facilité à chaque semaine au marché central de San José.

2Costa Rica 2015-05-11 003

2Costa Rica 2015-05-11 007

La suite du parcours se déroule en hauteur parmi des paysages bucoliques au nord de Cartago; Santa Cruz, Pacayas, Llano Grande, Rancho Redondo,

2Costa Rica 2015-05-11 008

La vie des Ticos, telle qu’elle se déroule en périphérie des activités touristiques.

2Costa Rica 2015-05-11 010

2Costa Rica 2015-05-11 017

2Costa Rica 2015-05-11 018

Heredia, une dizaine de kilomètres au nord de San José est bien garnie en terme de chaînes américaines.

2Costa Rica 2015-05-11 022

Nous y passons pour nous rendre à Barva, un village historique entouré de cultures de café situé 2 km plus loin. C’est pratiquement la première fois que nous donnons suite à ce type d’invitation lancée à la volée mais nous nous rendons chez Sergio rencontré à Punta Uva. Sa demeure est localisée dans un lieu peu usuel mais dispose d’une vue intéressante sur les montagnes et les volcans environnants. Il partage l’espace avec son cousin qui est propriétaire d’une entreprise de transport. Des camions en provenance de partout en Amérique Centrale font escale ici avant de reprendre la route avec de nouvelles charges.

2Costa Rica 2015-05-11 029

2Costa Rica 2015-05-12 001

Sergio est architecte et se spécialise depuis une quinzaine d’années dans la construction de  maisons à partir de containers recyclés. Cet homme que nous avons croisé pendant moins de 3o minutes sur un bout de plage nous ouvre toutes grandes les portes de sa maison et nous en remet même les clés lorsqu’il part travailler. Nous rattrapons le retard en lavant du linge presque toute la journée. En soirée Sergio nous fait faire une visite guidée des villages de Barva et de San Joaquin de las Flores à bord de sa voiture.

2Costa Rica 2015-05-12 008

Au retour de cette balade il nous fait goûter à un légume racine que nous ne connaissions pas. Voulant élargir notre répertoire végétal il nous offrira le lendemain un sac rempli de légumes et de trois variétés de bananes!

2Costa Rica 2015-05-12 019  2Costa Rica 2015-05-14 002

Le deuxième soir Sergio se fait un devoir de rentrer plus tôt et nous invite au restaurant! Un très bon en plus et nous nous régalons.

2Costa Rica 2015-05-12 026

Sergio est un artiste de talent qui sait faire des sculptures, des meubles en fer forgé, de la peinture sur toile, de la carrosserie et même de la publicité pour les cigarettes (lorsqu’il était jeune)!

2Costa Rica 2015-05-12 027 2Costa Rica 2015-05-12 040

Comme si cela n’était pas suffisant, il offre à Mathieu de faire des démarches à San José pour trouver le filtre à fuel que Mathieu cherche depuis un bon bout de temps déjà.

2Costa Rica 2015-05-13 0062Costa Rica 2015-05-13 003

La veille de notre départ, alors qu’il sort en compagnie d’amies, il nous installe un écran dans sa maison afin que les enfants puissent suivre une partie de soccer qui a lieu en direct de San José, non sans nous avoir préalablement offert un autre panier de légumes.

Y a t-il quelque chose de plus touchant, plus marquant que ces rencontres fortuites -qui nous le croyons maintenant ne le sont pas vraiment- qui vous bouleversent le cœur et vous font rencontrer des êtres extraordinaires?

2Costa Rica 2015-05-13 008 2Costa Rica 2015-05-13 010

Nous reprenons la route vers Zarcero une localité de montagnes qui possède un jardin d’art topiaire.

2Costa Rica 2015-05-14 005

2Costa Rica 2015-05-14 006

2Costa Rica 2015-05-14 008

À côté du lago Arenal à Nuevo Arenal, nous apercevons un cheval et son cavalier qui s’entrainent au trote pour une fête patronale. Nous avions effectué ce même parcours autour du lac Arenal (il s’agit en fait d’un réservoir de 32 km de long)  avec grand-papa Claude en septembre 2012 et de belles images nous reviennent…

2Costa Rica 2015-05-14 014

Un beau bivouac juste au bord du lac mais le volcan qui se dresse à l’est demeure invisible. Entre mai et décembre le volcan est souvent obstrué par les nuages et la pluie, surtout en fin d’après-midi.

2Costa Rica 2015-05-15 002

A la Playa Brasilito, un superbe coucher de soleil et une autre plage merveilleuse nous attend. Mathieu n’aura pas le temps de s’en laisser éblouir puisqu’il s’affaire à dépanner un couple de Français vivant à Tamarindo dont la batterie s’est déchargée alors qu’ils étaient venus admirer la fin du jour.

Alors que Brasilito est encore accessible aux backpackers, sur la playa Conchal juste à gauche, se dresse un immense complexe résidentiel et hôtelier exclusif.

2Costa Rica 2015-05-15 006

Nous campons à coté de Daniel un Tico de la région d’Upala qui vient souvent à Brasilito. Il s’agit de son endroit favori. Il est très jovial et passionné de camping. Il compte se procurer un nouveau véhicule lors d’un prochain voyage au Canada/USA et déborde donc de questions.

2Costa Rica 2015-05-16 001

Comme nous nous en doutions, Daniel est évangéliste. Nous en croisons de plus en plus sur notre chemin et avons appris à les reconnaitre même s’ils ne nous en glissent pas tous mots. Est-ce le signe que nous devenons plus ouverts à entendre différents discours ou l’indication que l’évangélisme gagne du terrain partout en Amérique? Nous avons une conversation intéressante avec lui sur le sujet et il devient intarissable. Lui aussi nous invite chaleureusement chez-lui mais nous déclinons car sommes attendus ailleurs.

2Costa Rica 2015-05-16 004

Nous avons rendez-vous avec le cousin de Mathieu à Tamarindo. Ce dernier a pris une pause de six mois depuis janvier afin de venir rejoindre son épouse et ses deux fillettes. Ces dernières y sont depuis l’été dernier pour y apprendre l’espagnol et vivre une nouvelle expérience.

Cette rencontre n’était pas planifiée mais elle était vraisemblablement destinée à se réaliser étant donné le timing parfait avec laquelle elle s’est rapidement concrétisée.

2Costa Rica 2015-05-16 008

2Costa Rica 2015-05-16 016

Tamarindo est la plus développée et la plus vivante de toutes les stations balnéaires de la péninsule de Nicoya. Elle est très populaire auprès des surfeurs. Sa plage est intéressante. La partie nord touche au Refugio Tamarindo tandis que l’autre extrémité donne sur une plage plus huppée, la playa Langosta.

Malgré le boom touristique des dernières années, la plupart des rues sont non pavées. L’expérience vécue au cours de l’année par la famille de Dominique nous fait voir cette localité sous un autre jour et nous permet d’entrevoir le style de vie que peuvent avoir certains expatriés qui y ont élu domicile en permanence.

2Costa Rica 2015-05-16 018 2Costa Rica 2015-05-16 020

Les enfants sont contents de “découvrir” un cousin de leur père. Ils trouvent des ressemblances et cela les fait bien rire.

2Costa Rica 2015-05-17 004

2Costa Rica 2015-05-17 0052Costa Rica 2015-05-17 009

La magie des rencontres qui se déroulent hors du contexte familier, hors du temps, opère une fois de plus. Alors que nous nous fréquentions moins d’une fois par année au Québec nous avons tous l’impression de s’être quittés la veille. Les échanges sont fluides et directs. La rencontre ne pouvait être plus sympathique.

Dominique et sa famille nous offrent le meilleur sans hésiter. Nous les trouvons extrêmement généreux. Une bien belle famille, avec qui j’espère nous oserons cultiver le lien.

2Costa Rica 2015-05-18 007

Avant de traverser la frontière nous nous arrêtons à La Cruz, la dernière localité avant la frontière avec le Nicaragua, à la Finca Caña Castilla. Un site digne de mention pour la beauté des lieux, la qualité de l’aménagement des sentiers et la présence de nombreux animaux et d’oiseaux. Il s’agit d’un endroit rustique mais tenu avec soin. L’accueil est attentif mais discret.

La famille Suisse Allemande qui est propriétaire s’est établie ici il y a 18 ans. Elle cultive actuellement la moringa un super aliment qu’on retrouve dans les magasins de produits naturels. Elle offre aussi de l’hébergement en cabañas, des excursions à la Bahia Salinas et des tours guidés au Nicaragua.

2Nicaragua 2015-05-21 014

Mathieu et les enfants observent un oso perezoso de dos dedos ou paresseux à deux doigts. Ce jeune paresseux a été retrouvé au sol il y a un an. On lui prodigue de bons soins mais il ne semble pas vouloir atteindre un poids normal et gagner la force attendue. En attendant, les efforts de réhabilitation se poursuivent.

2Costa Rica 2015-05-18 0132Costa Rica 2015-05-18 015

2Costa Rica 2015-05-19 004

2Costa Rica 2015-05-19 014 2Costa Rica 2015-05-19 0192Costa Rica 2015-05-19 020

Un bel arbre de vie qui permet de soutenir de nombreuses espèces végétales et animales.

2Nicaragua 2015-05-21 002

2Nicaragua 2015-05-21 006

Philippe tente sa chance à la pêche. Son sourire dit tout et est à l’image de notre expérience costaricienne des dernières semaines.

2Costa Rica 2015-05-19 0222Costa Rica 2015-05-19 025

Pura Vida! Star

Publicités
Cet article, publié dans 2015, Costa Rica, Costa Rica, Panama, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour Choyés au Panama et au Costa Rica

  1. Kim Girard dit :

    Wow! Magnifique! Je ne sais pas si c’est ton enthousiasme, tes photos ou ton récit (ou l’ensemble), mais c’est contagieux! Ça donne vraiment envie de découvrir l’Amérique Centrale! Profitez bien!

  2. Den dit :

    Chers riches de temps,
    C’est un blogue riches d’expériences vécues et de rencontres inoubliables…
    Wow! Phil, quelle belle prise…..
    Christophe, c’est super de te voir parcourir les magazines de Ricardo.

  3. AL. dit :

    Pura Vida! de vous lire, et, de vous voir si heureux,même sur le chemin du retour…

  4. Claude dit :

    D’aventure en aventure
    Mois après mois
    Mille après mille nous sommes tristes
    Mille après mille vous ne pouvez imaginer
    Mille après mille jusqu’à quel point vous êtes aimés et admirés
    Vivre pleinement un retour n’est pas une fin en soi c’est un tremplin …
    Nos souvenirs nous appartiennent, ils sont imperméables … tant que coulera la rivière nous vous aimerons.

  5. Marie-Josée dit :

    Le jardin de Zarcero a vraiment l’air magnifique! Et toutes tes photos animalières m’impressionnent, tu as vraiment beaucoup de talent! Merci encore de partager votre voyage!

  6. nous avons aussi connu ces deceptions à vouloir reproduire des moments idylliques… mais cette nostalgie, nous l’avons aussi tous les jours en pensant à l’Amérique du sud… dépèchez-vous de rentrer qu’on ait le plaisir de vous revoir d’ici la fin de l’année…quoique ? !!!
    Bises à vous quatre et bon vent !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s