Mexique, ce n’est qu’un au revoir

Ce deuxième séjour au Mexique nous fait davantage connaitre l’est du pays, plus particulièrement la région du golfe et l’état de Veracruz qui a énormément à offrir. Un mois de découvertes, de sourires et d’enchantement quotidien. Le Mexique n’est pas une destination d’aventure mais d’émerveillement. Une contrée fabuleuse et amicale, facile à aimer et à visiter.

2Mexique 2015-07-18 006

 

Notre parcours au Mexique à partir de San Cristobal de las Casas (9 juillet au 5 août 2015):

Mexique-trajet

Suite à notre escale de quelques jours à San Cristobal de las Casas nous traversons les terres montagneuses du Chiapas, en passant par Zinacatan et San Juan Chamula. La culture du maïs est omniprésente et il y a beaucoup de ressemblance ici avec les paysages du Guatemala. Une majorité de la population ne parle pas l’espagnol et porte des habits traditionnels.

2Mexique 2015-07-09 006

2Mexique 2015-07-09 011

2Mexique 2015-07-09 016

Nous sommes à Villahermosa la capitale de l’état de Tabasco afin d’y visiter son atout principal, le Parque Museo La Venta, un musée archéologique en plein air consacré à la culture Olmèque.

Par chance, nous arrivons juste après une averse, ce qui fait chuter la température de quelques degrés. De voir ces célèbres têtes olmèques dans un environnement de jungle tropical est une expérience à ne pas manquer.

2Mexique 2015-07-10 007

2Mexique 2015-07-10 0152Mexique 2015-07-10 018

La civilisation olmèque née sur la côte du golfe du Mexique à partir de 1500 avant notre ère, dans une région qui comprend les états actuels de Veracruz et de Tabasco, influencera toutes les civilisations suivantes.

2Mexique 2015-07-10 0232Mexique 2015-07-10 027

2Mexique 2015-07-10 0282Mexique 2015-07-10 047

Les têtes colossales sont intéressantes par leur aspect négroïde mais aussi remarquables par leur poids : plus de 30 tonnes. Elles ont été sculptées dans le basalte provenant d’une région distante d’au moins 100 km.

2Mexique 2015-07-10 081

Sur place il y a aussi un zoo qui présente les animaux peuplant les forêts de la région.

2Mexique 2015-07-10 089

2Mexique 2015-07-10 0912Mexique 2015-07-10 092

Alors que nous roulons pour une rare fois sur une cuota (autoroute payante) vers notre prochaine destination et que l’on se croit prémunis contre les ralentissements voilà qu’on doit s’immobiliser. Il y a vraisemblablement un accident qu’on ne peut apercevoir. Après une quinzaine de minutes d’attente, certains véhicules commencent à faire demi-tour, sur l’autoroute mesdames et messieurs afin de rejoindre un accès pour la voie inverse qui n’est qu’à un kilomètre derrière. On fait de même en manœuvrant entre le bas côté et les gros camions qui ne se gênent pas non plus pour se sortir de là. C’est le bordel mais pas une si mauvaise idée quant on ne veut pas y passer la journée.

2Mexique 2015-07-11 005

Un matin Mathieu se laisse emporter par les talents littéraires de Romain Gary dans un roman qui évoque la vieillesse du personnage principal et surtout ses problèmes d’impuissance, un livre qui nous fut gracieusement offert par Jean-Hervé rencontré à San Cristobal de las Casas. Bien qu’il soit encore bien fringant mon mari me lit quelques passages de ce livre qui l’émeut :

je crains seulement que vienne bientôt le moment où la compréhension se mue en compassion et où la tendresse, le souci de me ménager se rapprochent si dangereusement de la pitié et de la sollicitude maternelle que nos rapports risquent de changer de nature

2Mexique 2015-07-12 001 2Mexique 2015-07-12 010

A Catemaco, un village qui est reconnu pour ses sorciers traditionnels (brujos), nous nous installons dans un camping tenu par un américain. L’endroit est désert à cette période de l’année et malheureusement la piscine n’est pas très invitante alors qu’elle aurait été bienvenue puisqu’il fait si chaud. Durant la haute saison, Gene, qui est marié à une mexicaine et habite à temps plein ici depuis de nombreuses années, loue ses unités à des Mexicains mais surtout à des Américains et aussi des Canadiens qui viennent passer l’hiver au chaud. Ils seraient moins nombreux à venir en VR depuis quelques années et optent pour des locations d’appartements.

Nous passons plusieurs jours ici car nous apprécions beaucoup cette petite municipalité à l’ambiance bien mexicaine.

2Mexique 2015-07-13 0042Mexique 2015-07-16 003

A tous les jours nous rejoignons le petit centre-ville qui donne sur la lagune de Catemaco et qui offre un agréable paysage de collines verdoyantes.

Une promenade en bateau sur le lac Catemaco est une activité très populaire. La balade comprend une visite à l’ile des monos, une colonie de macaques introduite par l’Université de Veracruz et au parc écologique Nanciyaga où le film Medicine Man avec Sean Connery a été tourné.

2Mexique 2015-07-12 009

2Mexique 2015-07-12 007

La fête de la Señora del Carmen se prépare à Catemaco. Les rues du villages sont remplies de kiosques d’amusement, de vendeurs de babioles, de manèges et de restos ambulants. L’offre est redondante d’un coin de rue à l’autre. C’est coloré et vivant. On adore.

En se promenant dans les rues non commerçantes on remarque que chaque demeure ou presque a quelque chose à vendre : chicharrón, chips, popcorn, jus, fruits, articles faits maison. Il y a toujours quelque chose à regarder.

2Mexique 2015-07-15 001

2Mexique 2015-07-15 0052Mexique 2015-07-15 009

Le soir, lorsque tous les restaurants de poissons du bord du lac sont fermés, c’est au tour des petits restos de tacos d’ouvrir leurs portes quand la chaleur tombe, vers 20 hres. À une intersection donnée, il peut y en avoir quatre offrant sensiblement la même chose! Difficile de comprendre comment ils peuvent tous survivre, mais ils ont sûrement chacun leurs habitués, une salsa, une petite touche personnalisée ou des accompagnements différents. Mais les tortillas de maïs eux sont incontournables. Un demi kilo de viande est accompagné d’un kilo de tortillas! C’est un goût qu’on développe et ces petites rondelles à base de farine de maïs blanche sont omniprésentes dans la cuisine mexicaine, peu importe la région et le type de plat commandé.

Notre gourmandise nous a permis d’ajouter une dimension indéniable à nos visites des dernières années. Nous n’avons pratiquement jamais été incommodés par nos explorations gustatives, à part peut-être une fois lors de notre entrée au Mexique et une autre fois ici en ce qui me concerne… Mon retour aux tacos se soldera par une diarrhée récalcitrante puisque devant les nombreuses tentations je refuserai de me mettre à une diète de récupération.

2Mexique 2015-07-15 011

En passant par San Andrés Tuxtla Mathieu s’offre quelques cigares qui sont fabriqués dans la région. Dans la petite boutique qui attire notre attention nous rencontrons le propriétaire qui nous fait faire un tour des opérations.

2Mexique 2015-07-16 010

Le choix est vaste. Mathieu en sélectionne quelques uns selon son inspiration du moment.

2Mexique 2015-07-16 011

Les feuilles de tabac sont roulées, pressées et ensuite recouvertes d’une feuille de tabac très souple.

2Mexique 2015-07-16 0142Mexique 2015-07-16 016

2Mexique 2015-07-16 0172Mexique 2015-07-16 018

2Mexique 2015-07-16 012

Nous faisons un arrêt au village magique de Tlacotalpan qui a su conserver son caractère historique. Le site est tellement mignon qu’il est fréquemment le lieu de tournage de telenovelas dont raffolent les mexicains. Cette localité qui semble aujourd’hui au milieu de nulle part, entourée de lagunes et de pâturages, a déjà été le port principal du sud de Veracruz à l’époque des bateaux à vapeur. Tlacotalpan est aussi considéré comme le centre de la culture jarocho.

2Mexique 2015-07-16 049

Le village possède plusieurs rues pittoresques, des petites places romantiques, des demeures d’un seul étage avec colonnes et façades peintes aux couleurs vivantes et un zócalo bordé de terrasses.

2Mexique 2015-07-16 0272Mexique 2015-07-16 033

2Mexique 2015-07-16 035

Ce camion effectuant de la livraison d’eau dans les rues de Tlacotalpan avec sa ritournelle publicitaire annonçant son passage nous fait sourire et rappelle cette réalité incontournable: que ce soit le livreur de propane avec son refrain incessant, le vendeur de crème glacée avec sa petite sonnette ou le député en devenir qui s’est fait faire un slogan, il y aura toujours du bruit, un son, une chanson dans les rues du Mexique!

2Mexique 2015-07-16 039

Les gens d’ici nous sont apparus particulièrement accueillants, en passant par le laveur qui a toiletté notre camion, le passant qui nous suggère spontanément la visite d’un musée, un promeneur à vélo qui aborde Christophe par curiosité au sujet de son origine et même un employé des travaux publics qui vient nous souhaiter la bienvenue. Il n’est donc pas surprenant d’apprendre que le terme Jarocho qui englobe aujourd’hui les natifs de l’état de Veracruz fait aussi référence au caractère affectueux et chaleureux envers les visiteurs qui les caractérise.

2Mexique 2015-07-16 0422Mexique 2015-07-16 043

Devant le Museo Agustin Lara, un compositeur ayant écrit plus de 500 mélodies interprétées ensuite par des chanteurs tels que Frank Sinatra, Julio Iglesias, Luis Mariano et Placido Domingo et qui a passé une partie de son enfance à Tlacotalpan.

2Mexique 2015-07-16 046

Moment de petit bonheur pour moi qui se permet un tour de train touristique commenté dans les rues de Tlacotalpan.

2Mexique 2015-07-16 052

2Mexique 2015-07-16 0562Mexique 2015-07-16 0572Mexique 2015-07-16 0662Mexique 2015-07-16 073

2Mexique 2015-07-16 076

Ensuite, c’est la visite de Veracruz, une ville portuaire vivante, animée, musicale et dansante qui nous appelle. A son approche, avec les canaux et l’aménagement urbain distinct on note une ressemblance avec la Floride du sud.

La ville est propre et il est facile d’y circuler à pieds, du moins dans le centre historique. Nous laissons le campeur à Boca del Rio dans un balnéario et rejoignons le centre-ville en autobus.

Veracruz est le port le plus important du Mexique. Il n’y a pas des tonnes de choses à voir mais la ville est charmante. La promenade sur le malecón qui fait face au port est très agréable.

2Mexique 2015-07-18 0042Mexique 2015-07-18 011

2Mexique 2015-07-18 013

2Mexique 2015-07-18 017

La Fortaleza de San Juan de Ulúa, jadis construite sur l’ile Gallega pour décourager les boucaniers et maintenant accessible par un pont-jetée, est éventuellement devenue une prison. Des personnages politiques célèbres tels Benito Juarez et Santa Ana y auraient séjournés.

2Mexique 2015-07-18 012

Le grand café de la Parroquia, une institution à Veracruz pour y déguster un café con leche et une incontournable zone marchande. Les casquettes de capitaine n’échappent pas à mon regard puisque je connais quelqu’un qui les affectionne particulièrement.

2Mexique 2015-07-18 0212Mexique 2015-07-18 022

2Mexique 2015-07-18 026

Le zócalo, cœur de la ville, s’anime en fin de journée. Nous assistons à une démonstration de danse folklorique.

2Mexique 2015-07-18 036

2Mexique 2015-07-18 066

Par la suite, ce sont les amateurs de danzón, une danse traditionnelle, qui prennent le plancher. L’évènement est touristique mais avant tout social pour les locaux. Ce sont surtout des couples âgés, mais il y a quand même des jeunes. Comme c’est beau de les voir si élégamment vêtus se déplacer sur le rythme lent de cette danse d’origine cubaine.

2Mexique 2015-07-18 0582Mexique 2015-07-18 0592Mexique 2015-07-18 0702Mexique 2015-07-18 0672Mexique 2015-07-18 0712Mexique 2015-07-18 076

Les Mexicains ont du caractère. Ils ont tous un petit quelque chose de différent, d’unique. Par exemple, cet homme revêtu de vert de la tête aux pieds nous fascine. Peut-être souhaite t-il inviter une dame à l’accompagner pour quelques pas de danse? Aussi les gens de Veracruz ont la peau un peu plus foncée qu’ailleurs. Il faut se rappeler que Veracruz était le port d’entrée du commerce des esclaves durant le 16e siècle. Les africains sont arrivés avec les espagnols pour travailler avec les indiens (qui étaient proches de l’extermination) en tant que constructeurs, esclaves dans les mines d’argent et dans les plantations de canne à sucre. Plus de 500 000 africains auraient été emmenés au Mexique.

2Mexique 2015-07-18 068

Le monumento a los heroes veracruzanos est un obélisque érigé à la mémoire des citoyens de Veracruz morts au combat pour défendre la ville. Depuis sa création, en raison de sa position stratégique, la ville de Veracruz a fait l’objet de plusieurs attaques de pirates et après l’indépendance du Mexique, elle a vécu de nombreux sièges étrangers. Ces différents affrontements lui ont valu le titre de ville quatre fois « héroïque ».

La première fois ce fut en 1821 lorsque le dernier bastion espagnol a pris le Castillo de San Juan de Ulúa, suite à la déclaration de l’indépendance nationale. De là, l’armée espagnole a bombardé la ville de Veracruz pendant dix-huit jours mais les forces navales mexicaines ont réussi à faire capituler les Espagnols. La deuxième fois, en 1838, le fort et le port ont résisté aux attaques de l’armée française, dans ce qu’on a appelé la « guerre des pâtisseries ». La troisième fois en 1847, le port a reçu une attaque de l’escadre américaine. Encore une fois l’offensive a été supportée par l’ensemble de la population. La quatrième fois en 1914, le port de Veracruz a subi une autre invasion américaine et les troupes américaines ont occupé le port pendant huit mois.

2Mexique 2015-07-18 084

Construit en 1635 le Baluarte de Santiago est le dernier vestige des neuf bastions qui ponctuaient les remparts de la ville.

2Mexique 2015-07-18 093

La plazuela de la Campana est déserte en fin d’après-midi mais vers 21 heures au moment où nous prendrons notre repas du soir, il y a foule.

2Mexique 2015-07-18 0792Mexique 2015-07-18 102

Nous sommes les seuls à manger car les gens sont venus pour danser. Nous sommes aux premières loges pour admirer ce spectacle urbain qui fait partie des mœurs de la ville de Veracruz. Lorsque soudain le rythme de la musique change, les couples font une pause et s’assoient quelques minutes, le temps de s’éponger le visage avec une serviette ou de se rafraichir avec un éventail.

2Mexique 2015-07-18 108

Avec la chaleur qui sévit sur la côte et qui restreint les heures d’activités, une journée ne nous aura pas suffit pour faire le tour des attraits de Veracruz. Le lendemain, à la demande des enfants, nous nous rendons à l’aquarium de Veracruz et au musée de cire. L’autobus passe directement devant le balnéario et à notre déception, il s’agit du même chauffeur que la veille. Nous l’avions trouvé extrêmement téméraire. Heureusement ce matin il roule plus lentement mais il nous fait quand même vivre quelques émotions lorsqu’un autre autobus se met en travers de notre chemin et que son chauffeur monte à bord pour administrer une bonne baffe à notre jeune conducteur. Philippe et moi, assis juste derrière, sursautons et changeons de siège à la hâte de peur que la situation ne s’envenime encore plus. Nous ne comprendrons pas nécessairement le motif de cette altercation mais nous nous plaisons à imaginer que notre chauffeur s’est fait savonner les oreilles pour sa trop grande hardiesse au volant.

2Mexique 2015-07-18 119

Sur la promenade vers le musée, une statue représente un immigrant libanais, nombreux à s’être installés à Veracruz. Les plages grises et sales de Veracruz ne sont pas celles de Miami.

2Mexique 2015-07-18 1202Mexique 2015-07-18 121

Avant tout pour faire plaisir à Christophe qui voulait visiter un musée de cire depuis si longtemps, cette sortie, en plus d’être beaucoup plus économique que de se rendre au musée de Madame Tussaud à Londres ou à New York, finit par plaire à tous puisqu’en plus des salles aux thèmes plus généraux (grands du cinéma, vedettes artistiques et sportives, section horreur et pour enfants), une salle complète est dédiée aux personnages qui ont marqué l’histoire ou la vie des mexicains. Je vous en présente quelques uns.

Frida Kahlo et Diego Rivera, deux grands artistes. Diego Rivera est le père du muralisme mexicain et de l’art engagé. Il a été le partenaire passionné de Frida Kahlo, une artiste peintre qui a défendu la cause des femmes et qui a vécu sa vie sous le signe de la douleur. Nous nous étions fortement intéressés à ce couple lors de notre passage à Mexico City en 2012 et avions d’ailleurs visité leur demeure, la casa azul à Coyoacán.

A droite, Enrique Peña Nieto président du Mexique depuis juillet 2012. Il est membre du Parti Révolutionnaire Institutionnel (PRI), un parti qui a dominé la politique mexicaine de 1929 à 2000 et qui est revenu à la présidence après une pause de 12 ans.

2Mexique 2015-07-18 1222Mexique 2015-07-18 124

Christophe en compagnie de Miguel Herrera ancien joueur de soccer et entraineur de la Sélection mexicaine lors de la Copa America. Et un groupe de joueurs de marimba, une musique typiquement latino-caribéenne.

2Mexique 2015-07-18 1262Mexique 2015-07-18 137

Vicente Fernandez est un chanteur ultra populaire à la voix mélodramatique surnommé le «roi de la chanson Ranchera ». Hernan Cortés le conquistador espagnol qui s’est emparé de l’empire aztèque.

2Mexique 2015-07-18 1392Mexique 2015-07-18 140

Cuauhtémoc est le dernier chef aztèque, l’ultime empereur à lutter contre les conquistadors. Miguel Hidalgo, au centre, est le grand héros de l’indépendance du Mexique. En septembre 1810 c’est ce curé qui a lancé le fameux appel aux armes « Viva Mexico! » depuis le parvis de sa paroisse de Dolorès. Ce fut le début de la guerre d’indépendance. A droite, Pancho Villa et Emiliano Zapata deux grands personnages de la révolution dont le but était de récupérer la terre, détruisant de grandes haciendas avec leurs plantations, pour la rendre à ceux qui la travaillaient.

2Mexique 2015-07-18 1422Mexique 2015-07-18 1432Mexique 2015-07-18 145

Benito Juarez, le seul président du Mexique d’origine indigène.

2Mexique 2015-07-18 146

C’est ensuite la visite de l’Aquarium de Veracruz, le plus grand d’Amérique Latine et qui présente les espèces présentes dans le Golfe. Le plaisir est grandement diminué par la foule énorme. On circule à la queue leu leu devant les aquariums.

2Mexique 2015-07-18 1622Mexique 2015-07-18 181

2Mexique 2015-07-18 192

De retour à Boca del Rio les enfants s’adonnent à des activités favorites.

2Mexique 2015-07-18 2082Mexique 2015-07-18 210

La cascade de Texolo entourée de feuillage tropical a inspiré les cinématographes. C’est ici qu’ont été tourné les films A la poursuite du diamant vert et Danger immédiat. Nous ne manquons pas de visionner l’un deux après notre visite des lieux sous toutes ses coutures et la dégustation du plat local.

2Mexique 2015-07-20 002

2Mexique 2015-07-20 0092Mexique 2015-07-20 011

2Mexique 2015-07-20 0202Mexique 2015-07-20 022

2Mexique 2015-07-20 025

2Mexique 2015-07-20 0372Mexique 2015-07-20 045

2Mexique 2015-07-20 054

2Mexique 2015-07-20 0562Mexique 2015-07-20 071

Le village de Xico à proximité, entouré de plantations de café qui poussent à travers les bananiers est charmant.

2Mexique 2015-07-21 0022Mexique 2015-07-21 003

Au loin on entrevoit les neiges éternelles du Pico de Orizaba, la plus haute montagne du Mexique.

2Mexique 2015-07-21 005

Au petit matin on aperçoit des clowns qui dansent au son de la musique avant de pénétrer dans l’église. Des petits et des grands. Il s’agit de la danza de los payasos en l’honneur de Sainte Marie Madeleine. Irréel!

2Mexique 2015-07-21 014

Nous nous dirigeons vers Xalapa, capitale de l’état de Veracruz et ville universitaire de montagnes grande productrice de café, pour y visiter le Musée d’Anthropologie, réputé pour être le deuxième plus beau du Mexique après celui de Mexico City (que nous avions à peine visité en raison du piètre comportement des enfants). Le piment jalapeño, connu à travers le monde, est originaire de cette région fleurie.

2Mexique 2015-07-21 078

Cette fois-ci la visite est un succès et toute la famille apprécie, malgré les réticences initiales. Le musée est à taille humaine et met en valeur les trésors des trois civilisations pré-hispaniques majeures de la région du golfe (Olmèque, Totonaque et Huastèque). La beauté et la qualité des pièces a de quoi surprendre.

Le musée possède plusieurs têtes colossales olmèques originales.

2Mexique 2015-07-21 019

2Mexique 2015-07-21 076

Observez la tête de droite. Y voyez-vous un léger sourire qui pourrait rappeler Mona Lisa?

2Mexique 2015-07-21 0202Mexique 2015-07-21 023

2Mexique 2015-07-21 024

2Mexique 2015-07-21 0262Mexique 2015-07-21 029

2Mexique 2015-07-21 038

2Mexique 2015-07-21 0402Mexique 2015-07-21 047

2Mexique 2015-07-21 0492Mexique 2015-07-21 050

2Mexique 2015-07-21 0572Mexique 2015-07-21 061

2Mexique 2015-07-21 072

Après cette incursion dans les hauteurs de l’état de Veracruz nous regagnons la côte et sa chaleur accablante. Ici ce sont les bananes qui poussent à perte de vue et plus loin des agrumes.

2Mexique 2015-07-21 080

Nous nous arrêtons dans un camping de la Costa Esmeralda. Sur une distance d’environ 35 km se succèdent sans relâche les campings comme celui-ci. La plupart offrent, en plus de vrais emplacements pour le camping avec tous les services attendus, des chambres à louer et une piscine donnant sur la mer. Il est difficile de croire qu’ils peuvent tous afficher complet en haute saison.

2Mexique 2015-07-23 001

Un peu plus au nord, à Tecolutla on se gave encore plus de cette atmosphère mexicaine qui nous fascine tant. La plage déborde. Les tables et les parasols sont montés les pieds dans l’eau. Les vendeurs ambulants se surpassent: cocktails de crevettes, huitres, ananas et mangues préparées, bar mobile, cerf-volants, flotteurs, maillots de bain, musiciens (harpe, mariachi ou percussions), tacos, tour de banane ou de bateau. C’est la foule, c’est familial, c’est mexicain.

2Mexico 2015-07-24 011

2Mexico 2015-07-24 0122Mexico 2015-07-24 013

2Mexico 2015-07-24 016

Côté rivière, des dizaines d’embarcations attendent les baladeurs du dimanche.

2Mexico 2015-07-24 017

Le soir toute la foule se donne rendez-vous dans les rues autour du zócalo pour poursuivre la fête. On fait de même pour déguster tacos et tortas.

2Mexico 2015-07-24 0212Mexico 2015-07-24 022

Mathieu ne peut résister à gouter aux énormes esquimos préparés avec du lait condensé et des fruits.

2Mexico 2015-07-24 0232Mexico 2015-07-24 028

Il fallait s’en douter, une ville aussi festive ne cesse pas ses activités avant les petites heures du matin. La disco nous gardera bien éveillés, fin prêts pour ne pas rater la raison de notre passage à Tecolutla: la libération de tortues marines tôt le matin. Même si nous avons dormi aux premières loges, d’autres nous ont devancés.

2Mexico 2015-07-24 029

Sur les huit espèces de tortues de mer du monde, sept se reproduisent sur les plages du Mexique. La tortue lora est le plus menacée après la tortue luth. Les côtes du Mexique, entre le sud de l’état de Tamaulipas et le nord de Veracruz, font partie des rares endroits au monde où la tortue lora se reproduit.

2Mexico 2015-07-24 0302Mexico 2015-07-24 031

Fernando Manzano se dédie à la protection des tortues marines à Tecolutla depuis 1974 et le Campamento Tortuguero  survit grâce à la contribution volontaire du public qui doit faire un don en échange de la libération d’une tortue.

2Mexico 2015-07-24 037

En dépit des conditions un peu expéditives de la libération en raison de l’achalandage en cette période, cela reste toujours un moment magique.

2Mexico 2015-07-24 0422Mexico 2015-07-24 046

2Mexico 2015-07-24 053

2Mexico 2015-07-24 0592Mexico 2015-07-24 061

Nous sommes maintenant au site archéologique El Tajin, grand centre de la culture Totonaque et le site précolombien le plus important et le mieux conservé de la région littorale du golfe du Mexique. Mais avant d’entreprendre la visite nous nous permettons un petit déjeuner dans l’un des dizaines de restaurants qui longent l’entrée du site. Chacun y va selon son inspiration: chilaquiles, enchiladas, huevos chorizo, tostadas.

2Mexico 2015-07-24 0832Mexico 2015-07-24 0842Mexico 2015-07-24 0852Mexico 2015-07-24 087

Sur place, nous avons droit à une démonstration des spectaculaires voladores, un rituel Totonaque.2Mexico 2015-07-24 097

Le chef de danse et ses quatre acolytes grimpent au sommet d’un poteau de 30 mètres. Debout sur une plate-forme le chef joue une musique à la flûte et au tambour, sautant en direction des 4 points cardinaux tandis que les quatre voladores se jettent dans le vide retenus par une corde attachée à la ceinture.

2Mexico 2015-07-24 1002Mexico 2015-07-24 101

Chacun des voladores tourne tête première 13 fois autour du poteau, symbolisant le cycle de 52 ans du calendrier aztèque.

2Mexico 2015-07-24 1072Mexico 2015-07-24 110

2Mexico 2015-07-24 115

Avant d’accéder au site les touristes et les vendeurs se bousculent. Des allées sont remplies de kiosques offrant les produits de la région, dont des vêtements, des jouets en bois et de la vanille.

2Mexico 2015-07-24 117

Nous débutons la visite par la Plaza del Arroyo. Le regroupement des visiteurs sous le seul arbre donne un indice de la température ambiante.

2Mexico 2015-07-24 120

La caractéristique architecturale d’El Tajin, ce sont les niches qui recouvrent de nombreux bâtiments et pyramides.

2Mexico 2015-07-24 124

2Mexico 2015-07-24 133

La pyramide des Niches est le clou du site. Elle comporte sept niveaux et compte au total 365 niches célébrant le calendrier solaire. Les niches étaient peintes en noir et la pyramide en rouge.

2Mexico 2015-07-24 136

2Mexico 2015-07-24 139

2Mexico 2015-07-24 1402Mexico 2015-07-24 146

2Mexico 2015-07-24 149

2Mexico 2015-07-24 153

2Mexico 2015-07-24 156

Une autre particularité d’El Tajin est le grand nombre de terrains de jeu de pelote: au moins 17 ont été recencés. A droite, un bas-relief illustrant les rituels de ce jeu sacré.

2Mexico 2015-07-24 1592Mexico 2015-07-24 162

2Mexico 2015-07-24 165

Notre séjour sur la côte et dans l’état de Veracruz est terminé. Nous rentrons vers l’intérieur des terres pour remonter vers le nord.  Nous passons un après-midi à Real de Monte une ancienne petite ville minière. Des mineurs originaires de Cornouailles ont travaillé ici au milieu du 19e siècle et laissés des traces de leur présence, telle la spécialité culinaire de la région, les pasties des chaussons fourrés aux pommes de terre et aux haricots qui sont maintenant déclinées en différentes variétés locales.

2Mexico 2015-07-26 001

2Mexico 2015-07-26 0072Mexico 2015-07-26 0092Mexico 2015-07-26 0142Mexico 2015-07-26 0172Mexico 2015-07-26 0222Mexico 2015-07-26 032

En quittant Real de Monte nous passons par Pachuca la capitale de l’état d’Hidalgo et un ancien centre minier successivement exploité par les aztèques, les espagnols et les anglais.

2Mexico 2015-07-27 001

Nous nous arrêtons à San Miguel de Allende pour quelques jours. Le village est charmant et nous le redécouvrons cette fois-ci par beau temps. Il est frappant de voir à quel point ce sont les américains qui dominent ici. Tout est luxueux dans cette ville au penchant artistique. Nous utilisons notre temps pour découvrir la ville mais aussi rendre visite au dentiste qui nous reçoit sans attente et à peu de frais.. Mathieu part également à la recherche d’une nouvelle paire de lunettes, mais un peu tard puisque le délai d’attente ne nous convient pas.

2Mexico 2015-07-29 004

2Mexico 2015-07-29 006

2Mexico 2015-07-29 011

2Mexico 2015-07-29 012

2Mexico 2015-07-29 0162Mexico 2015-07-29 001

Le panneau dans le parc affichant une règlementation trahit la présence d’étrangers…nous n’avons jamais vu d’affiches interdisant quoique ce soit ailleurs au pays.

2Mexico 2015-07-29 022

Au camping grand luxe de San Miguel nous faisons la connaissance d’une famille Suisse-allemande qui après avoir vécu dix ans à Boston part pour une tournée des Amériques avec l’intention de retourner s’établir en Suisse.

2Mexique 2015-08-01 003

Non loin de San Miguel, le village de Pozos qui a longtemps été abandonné reprend vie depuis qu’il a été redécouvert par des investisseurs américains. Les bâtiments restaurés côtoient ceux qui sont encore en ruine en donnant au village une allure bien pittoresque. Le village est tout petit dans un environnement désertique.

2Mexique 2015-08-01 0092Mexique 2015-08-01 014

2Mexique 2015-08-01 018

2Mexique 2015-08-01 026

2Mexique 2015-08-01 028

2Mexique 2015-08-01 0312Mexique 2015-08-01 034

Sur la route entre San Luis Potosi et Matehuela.

2Mexique 2015-08-02 001

2Mexique 2015-08-02 006

2Mexique 2015-08-02 008

Avant de quitter le Mexique nous réalisons une dernière visite. Nous laissons notre véhicule à Cedral et prenons l’autobus tôt le matin afin de nous rendre au village de Real de Catorce. Pour accéder au village il faut parcourir une route de pierres et traverser un tunnel de 2,5 km dont la hauteur ne nous aurait pas permis de passer. Finalement, on constate que le chemin de pierres qui rejoint le village est très bien et qu’avoir su, nous aurions pu l’emprunter jusqu’au tunnel.

2Mexique 2015-08-03 0022Mexique 2015-08-03 115

Real de Catorce est une ancienne ville minière située à l’ouest de Matehuela, dans le désert. L’emplacement, le long d’une vallée, est remarquable. Ce village devient de plus en plus populaire et des hôtels de luxe sont en construction.

Des mines d’argent ont commencé à être exploitées dans les collines environnantes à partir de 1772 et à son apogée en 1898, la ville comptait 40 000 habitants. En 1905 la production a cessé et la population a pratiquement disparue pendant 50 ans. La légende dit que Real de Catorce a été redécouverte dans les années 1970 par un hippie Italien à la recherche de peyote et plus particulièrement dans les années 90, alors qu’un afflux d’artistes, de vendeurs d’artisanats, de riches Mexicains et des étrangers ont redonné un second souffle à la ville.

2Mexique 2015-08-03 003

Vous ne serez pas surpris d’apprendre que dans ce décor évocateur des films ont été tournés, comme Bandidas et The Mexican.

2Mexique 2015-08-03 089

2Mexique 2015-08-03 008

2Mexique 2015-08-03 0102Mexique 2015-08-03 0112Mexique 2015-08-03 0142Mexique 2015-08-03 020

2Mexique 2015-08-03 015

Le peuple Huichol qui habite le Nayarit, un état à l’ouest touchant le Pacifique, fait traditionnellement un pèlerinage annuel dans la région qui est riche en peyote, un cactus et précieux hallucinogène, qu’il considère une nourriture pour l’âme. Après la cueillette les Huichols se rendent au Cerro Quemada, près de Real de Catorce, un site sacré.

2Mexique 2015-08-03 017

2Mexique 2015-08-03 0212Mexique 2015-08-03 023

Nous empruntons le sentier à coté du tunnel qui mène au village fantôme qui surplombe le village de Real de Catorce.

2Mexique 2015-08-03 086

2Mexique 2015-08-03 0282Mexique 2015-08-03 038

Les enfants s’amusent à lancer des roches dans un ancien puits de mine. La profondeur est inquiétante.

2Mexique 2015-08-03 0452Mexique 2015-08-03 050

2Mexique 2015-08-03 061

2Mexique 2015-08-03 066

De retour au village nous visitons l’église de San Francisco qui attire énormément de pèlerins mexicains en raison des miracles qui ont été rapportés. Le plancher de l’église est fait de panneaux de bois qui peuvent être soulevés pour voir les catacombes. Dans une pièce adjacente à l’autel sont affichés des retablos, des peintures faites sur des plaques de métal à titre d’offrandes à Saint François pour son intervention dans des causes désespérées.

2Mexique 2015-08-03 097

2Mexique 2015-08-03 0982Mexique 2015-08-03 102

Les enfants se préparent à un duel dans le Palenque de Gallos où des batailles de coqs ont déjà eu lieu.

2Mexique 2015-08-03 107

2Mexique 2015-08-03 113

Une journée complète à rouler sur de belles routes secondaires et un dernier repas en terre mexicaine.

2Mexique 2015-08-04 0042Mexique 2015-08-04 005

2Mexique 2015-08-04 008

Voilà, notre séjour au Mexique est arrivé à sa fin. Mais nous sommes convaincus qu’un jour où l’autre, tôt ou tard, nous y reviendrons.

2Mexique 2015-08-05 001

 

Publicités
Cet article, publié dans 2015, Amérique du Nord, Mexique, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s