Costa Rica

 

  • 22 août au 21 octobre 2012 (61 jours)
  • 2675 km parcourus

Costa Rica

Il est difficile de ne pas aimer le Costa Rica. La nature, mise au premier plan partout au pays est facilement accessible, que ce soit via les nombreux parcs, refuges ou domaines privés. Les plages sont belles, nombreuses, variées, des deux côtés du pays. La végétation est magnifique. Le sentiment de sécurité est excellent. Le pays est propre. L’anglais est d’usage partout. Les services offerts nombreux.

Le coût de la vie est plus élevé. Nous avons évité les restos systématiquement et les tours organisés. Toutefois, nous n’avons pas hésité à visiter les parcs de notre choix malgré leurs hauts tarifs. En bout de ligne nous avons réussi à maintenir un budget équilibré.

Le réseau routier est l’un des pires de l’Amérique Centrale. Même dans les zones développées, telle la péninsule du Nicoya, l’accès est très difficile. Il n’y a pas de revêtement et beaucoup de trous. Les ponts sont absents ou précaires.

Les possibilités de bivouacs sauvages sont nombreuses et l’accueil général envers les voyageurs en VR est positif. Le concept de camping en tente est connu et certains endroits offrent des services aux campeurs.

L’envers de la médaille est qu’en raison de sa popularité et de son développement, le Costa Rica offre une expérience moins authentique ou dépaysante que les autres pays d’Amérique Centrale. Les rencontres avec la population locale, que nous avons sentie moins curieuse, nous sont apparues plus difficiles. Les Ticos sont tellement habitués à côtoyer les étrangers, qu’ils assument d’emblée que nous sommes des résidents du Costa Rica!

Aussi, tout se fait en anglais et la plupart des commerces sont propriété d’étrangers (hôtels, restos, domaines éco touristiques). Le Costa Rica n’est décidemment pas la destination de choix pour apprendre l’espagnol! Finalement, il ne faut pas creuser longtemps pour s’apercevoir que derrière l’image verte du Costa Rica se cachent les mêmes réalités environnementales, sociales et politiques qu’ailleurs.

Nous avons visité le pays durant la basse saison touristique, ce qui a contribué à notre appréciation. Le Costa Rica est un pays où il fait bon vivre et le confort n’est jamais loin pour celui qui en a les moyens. Nous avons eu la chance de le parcourir de long en large et de profiter de ses attraits grâce à notre façon de voyager, ce qui aurait été inabordable autrement. Le Costa Rica est le pays idéal pour se familiariser avec l’Amérique Centrale dans un cadre “nord-américain”!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s