Guatemala

  • 23 mai au 26 juin 2012 (35 jours)
  • 1770 km parcourus

Guatemala

Le Guatemala a une très bonne réputation auprès des voyageurs et nous étions anxieux de le découvrir à notre tour. Après cette première visite, nous sommes un peu surpris de constater que notre enthousiasme pour ce pays demeure mitigé.

Le Guatemala est un pays aux paysages magnifiques. Partout où nous sommes passé, la végétation est verdoyante, abondante, diversifiée.

Les routes principales sont de bonne qualité et les déplacements sont faciles sur ces grands axes.

Le Guatemala possède des richesses culturelles uniques, colorées et vivantes. L’attrait des marchés artisanaux, des textiles, des habits traditionnels et des sites archéologiques est indéniable. La visite de Tikal vaut à elle seule le détour dans ce pays Maya.

Les Guatémaltèques sont très souriants et serviables. Quoique toujours très courtois nous remarquions généralement une certaine réserve dans les échanges. Nous nous sommes toujours sentis en sécurité dans les endroits visités. Il y a une forte présence de gardiens armés surveillant les commerces et camions de marchandises et nous avons aussi été escortés par la police à quelques reprises sur les routes.

Le coût de la vie est abordable pour les produits de base. A part dans les marchés, l’offre de produits frais est peu visible et souvent redondante. Pour les activités et les transports, il existe un prix pour les Guatémaltèques et un pour les étrangers la plupart du temps.

Un aspect qui nous a déçus est l’existence d’un circuit touristique clairement établi et la difficulté d’en sortir à notre guise. Par ailleurs, le Guatemala nous est apparu très américanisé par endroits et notre sensation de dépaysement a varié pendant notre séjour. En même temps, nous avons bien aimé la convivialité de deux parcs aquatiques fabuleux et profité de l’atmosphère internationale offert à La Antigua et San Pedro.

Les déplacements en véhicule récréatif sont par moments difficiles si l’on désire s’éloigner des tracés bien établis, à moins d’avoir un véhicule adapté aux conditions hors-route et montagneuses.  La recherche de lieux de camping sécurisés s’est parfois avérée ardue puisque ce type de demande n’est pas fréquent et que les gens interpelés n’étaient pas toujours prêts à faire une exception pour nous accommoder.

Après ce séjour, nous restons un peu sur notre appétit. Nous aimerions définitivement poursuivre notre exploration du Guatemala afin de le connaitre davantage et en explorer d’autres facettes.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s