¿Qué tal la vida? (Guatemala-Mexique)

Eh bien, chère famille Riches de temps, quoi de neuf? Nous voilà déjà au Mexique! Notre traversée du Guatemala fut des plus agréable avec deux arrêts prolongés à Antigua et au Lac Atitlán. Au Mexique nous poursuivons ce circuit touristique avec une visite de San Cristóbal de las Casas. Un parcours peu original mais très doux.

2Guatemala 2015-06-22 056

Notre parcours au Guatemala et le début de notre trajet au Mexique (17 juin au 9 juillet 2015).

Guat-Mex

Nos premiers jours au Guatemala nous les passons non loin de Chiquimula dans un complexe touristique qui accueille gratuitement les campeurs. Les enfants profitent de la très belle piscine pendant que je travaille sur la mise à jour du blogue.

2Guatemala 2015-06-18 002 2Guatemala 2015-06-18 013

Nous nous permettons une parilla guatémaltèque au restaurant de la place qui offre en cette journée nationale de la fête des pères de la musique live.

2Guatemala 2015-06-17 007

Il s’agit d’un ensemble de musiciens jouant de la marimba, l’instrument musical national. C’est très joli et le groupe nous surprend par son engagement. Nous arrivons à table un peu tôt suivant l’horaire local et nous sommes les seuls clients dans la salle mais le band joue sans relâche. C’est à la fois déconcertant et amusant pour les enfants qui comptaient plutôt regarder un match de la Copa América (tournoi de soccer) qui avait lieu à cette heure.

2Guatemala 2015-06-17 004

Nous poursuivons notre route vers la laguna du Volcán Ipala. La balade ascendante pour se rendre au mirador est rustique et agréable. La végétation autour de ce lac de cratère alimenté par l’eau de pluie est dense et verdoyante.

2Guatemala 2015-06-20 004 2Guatemala 2015-06-20 006

2Guatemala 2015-06-20 012

2Guatemala 2015-06-20 013

2Guatemala 2015-06-20 0202Guatemala 2015-06-20 024

2Guatemala 2015-06-20 026 2Guatemala 2015-06-20 028

Nous passons la nuit sur les lieux et Mathieu examine ce qui aurait pu causer la perte de puissance du moteur que nous avons connue lorsque nous étions en route ce matin. Un chauffeur d’autobus en attente d’un groupe venu camper pour la nuit offre son aide et n’hésite pas à nous laisser sa tablette électronique pour que nous puissions faire une recherche sur le net concernant le code moteur qui était apparu. Nous ne restons pas insensibles face à ce geste puisque nous ne sommes pas certains que nous aurions fait de même. Combien de fois avons nous reçu un traitement préférentiel ou fait l’objet de préjugés positifs parce nous étions blancs et étrangers? (Le code faisait référence à une perte de puissance low fuel rail pressure mais il n’est pas réapparu depuis).

Enchantés par notre arrêt de la veille dans un lieu vert, nous nous arrêtons subséquemment au Parque Nacional Laguna El Pino qui se trouve sur notre parcours. L’ensemble de la zone sert de lieu récréatif à la population locale et est très animé lors de notre passage.

2Guatemala 2015-06-21 009

2Guatemala 2015-06-21 014

Notre présence détonne un peu mais nous choisissons tout de même d’y passer la journée sans toutefois oser faire trempette avec les locaux. Les pourtours du lac sont inondés et peu invitants.

2Guatemala 2015-06-21 015 2Guatemala 2015-06-21 016

Après avoir demandé l’autorisation, on s’installe près de la maison du garde-parc pour la nuit. Par mesure de prudence, le responsable des lieux contacte la police locale afin de l’informer de notre présence. Toute la nuit cette dernière fera sa ronde, balayant de ses phares puissants le chemin faisant le tour du lac et …notre campeur.

2Guatemala 2015-06-21 017 2Guatemala 2015-06-21 018

En contrebas, le lac Amatitlán situé à 25 km au sud de la capitale que nous souhaitons éviter. Ce dernier serait sérieusement pollué.

2Guatemala 2015-06-22 012

Le tour du lac est plutôt mal développé et c’est assez laid.

2Guatemala 2015-06-22 021 2Guatemala 2015-06-22 026

A l’approche de notre prochaine destination, le Parque Nacional Volcán de Pacaya.

2Guatemala 2015-06-22 028

Le Guatemala compte trois volcans encore actifs (Pacaya, Fuego et Santiaguito). Le Pacaya est le plus facile à observer de près.

2Guatemala 2015-06-22 029

En compagnie d’un guide (qui est soit disant obligatoire mais certainement pas nécessaire à la réalisation de cette randonnée puisque nous restons loin du cratère) nous nous rapprochons du volcan Pacaya pour en avoir une meilleure vue.

2Guatemala 2015-06-22 043

La première partie du trajet se déroule sous une couverture végétale et par la suite nous émergeons à un mirador avant de redescendre vers une coulée de lave encore chaude qui permet de faire griller des guimauves.

Pour des raisons de sécurité nous dit le guide, il ne serait plus possible d’atteindre le 2e mirador plus près du cratère. On insiste pas trop puisqu’il fait chaud. En même temps, c’est un peu décevant de ne pas aller plus loin même si l’ensemble de la randonnée est très agréable.

2Guatemala 2015-06-22 050 2Guatemala 2015-06-22 061

2Guatemala 2015-06-22 077

2Guatemala 2015-06-22 087

Lors de la dernière éruption qui date de janvier 2014 cette dépression de 150 mètres de profondeur a été complètement remplie de lave et dégageant toujours de la chaleur.

2Guatemala 2015-06-22 091

2Guatemala 2015-06-22 104

2Guatemala 2015-06-22 107

Les enfants du village de San Francisco Sale sont bien intéressés par notre présence. Ils suivent tous nos faits et gestes. La veille, le volcan était actif et il était possible de voir le sommet embrasé de rouge. Nous demandons aux enfants de venir nous avertir si pareil spectacle se produit ce soir mais nous ne serons pas chanceux.

2Guatemala 2015-06-22 114

Nous sommes au sud d’Antigua et les trois volcans de la zone (Agua, Fuego et Acatenango) seront visibles pendant tout le trajet.

2Guatemala 2015-06-23 001

La ville de Palín et le volcan de Agua.

2Guatemala 2015-06-23 005

2Guatemala 2015-06-23 009

De l’autre côté du volcan Agua, Ciudad Vieja l’ancienne capitale.

2Guatemala 2015-06-23 015

Stationnés en plein cœur d’Antigua, sur le terrain de la police touristique, nous profitons d’un lieu idéal pour découvrir la ville. Facile de s’attarder dans cette ville conviviale et c’est ce qu’on fait. Cette fois-ci, on se sent moins bousculés qu’à l’aller, alors que nous étions mus par un désir infreinable de courir vers la prochaine destination.

Les supermarchés sont bourrés de tous les produits rêvés pour cuisiner, les cafés internet sont légion et les enfants peuvent suivre leur Copa América sans trop de contraintes puisque des écrans sont présents dans beaucoup de restaurants.

2Guatemala 2015-06-25 001 2Guatemala 2015-06-25 007

2Guatemala 2015-06-25 017

Les enfants ne nous accompagnent pas tout le temps, même pas souvent, mais Mathieu et moi prenons grand plaisir à parcourir une bonne partie des rues du centre. Églises, ruines, musées, écoles de langue, boutiques de jade, d’artisanat, de tissus ou d’articles décoratifs, hôtels de charme, restaurants, places et marchés animés. Antigua est une destination incontournable.

2Guatemala 2015-06-25 012 2Guatemala 2015-06-25 0242Guatemala 2015-06-25 0312Guatemala 2015-06-25 032

2Guatemala 2015-06-25 034

2Guatemala 2015-06-26 0092Guatemala 2015-06-26 006

A partir du Cerro de la Cruz, une vue d’ensemble de la ville et du volcan Agua.

2Guatemala 2015-06-26 010

2Guatemala 2015-06-26 018

2Guatemala 2015-06-26 022

2Guatemala 2015-06-26 0262Guatemala 2015-06-26 032

2Guatemala 2015-06-27 012 2Guatemala 2015-06-27 0162Guatemala 2015-06-27 019

2Guatemala 2015-06-27 021

Le volcan Fuego qui laisse échapper quelques fumeroles est visible à partir de notre lieu de bivouac.

2Guatemala 2015-06-27 005

2Guatemala 2015-06-27 010

Nous sommes d’ailleurs plusieurs à partager ce campement. Il y a trois équipages argentins. Tout d’abord deux jeunes couples, Nachi et Mauro ( Dondole Vuelta) et Joel et Magali ( Amerikombiando).

2Guatemala 2015-06-28 004

Il y a aussi une famille voyageant avec leur puce de 5 ans et deux chiens. Ayant débuté en Californie pour se procurer un véhicule, ils présentent des pièces de théâtre de marionnettes (Teatro La Compasiva) sur la route. Nous avons d’ailleurs la chance d’assister à l’une de leur représentation dans un café.

2Guatemala 2015-06-28 002

2Guatemala 2015-06-26 039

Il y a aussi un couple de Californiens (Paula et John), un jeune homme de l’Ohio, Eugene, voyageant seul avec son chien Forrest et le couple de la Nouvelle-Zélande rencontré à Copán. Nous trouvons intéressant d’observer que le nombre d’Argentins ici présent surpasse celui des autres voyageurs. Cela est tout à fait cohérent avec ce que nous avons constaté lors de nos rencontres durant la dernière année. Vivement que cette tendance se poursuive pour favoriser les échanges nord-sud!

Afin de rejoindre le lac Atitlán nous évitons la panaméricaine et empruntons la route vers Patzicia, Patzún, Godinez et enfin Panajachel. Les paysages sont ruraux et intéressants et la route à travers ces petites villages nous fait parfois retenir notre souffle jusqu’à leur sortie.

2Guatemala 2015-06-28 012

2Guatemala 2015-06-28 017

2Guatemala 2015-06-28 022

2Guatemala 2015-06-28 024

2Guatemala 2015-06-28 029

2Guatemala 2015-06-28 033

A Panajachel, c’est aussi un retour en lieu connu. Notre arrivée par le sud nous fait éviter le marché de Sololá mais nous arrivons tout de même dans un Panajachel bien embourbé par l’affluence du week-end.

2Guatemala 2015-06-29 0042Guatemala 2015-06-29 006

On se fait plaisir et retournons à San Pedro la Laguna avec le prétexte d’aller saluer la famille qui nous avait accueillis lors de notre passage en 2012.

Notre rencontre avec Señor Chema dans une ruelle étroite, pentue et bondée me semble maladroite. Je trouve difficile de résumer en quelques mots, à quelqu’un qui n’a pour ainsi dire jamais quitté le lac, tout ce qui nous est arrivé en 3 ans de voyage. Evidemment qu’il ne fallait pas s’attendre à de grands cris de sa part. Nous avions à peine échangé quelques mots avec lui jadis, en raison de notre espagnol naissant et aussi de sa personnalité réservée.

2Guatemala 2015-06-29 013

Nous avons toutefois une bien belle surprise lorsque nous nous retrouvons à l’endroit où nous avions séjourné. Celle de découvrir que la famille de Señor Chema, inspirée par notre passage a transformé son terrain en café/camping!

2Guatemala 2015-06-29 015

A l’endroit où nous étions stationnés, il y a aujourd’hui une piscine qui est louée par le  “club” des expats de San Pedro pour son BBQ dominical. (L’ancien emplacement de La Piscina, qui existait depuis 2005 et qui avait été fondé par un Québécois est aujourd’hui condamné par la montée des eaux.)

2Guatemala 2015-06-29 018

2Guatemala 2015-06-29 017

Bilson et son épouse Sara s’occupent du Café Chuasinayi. Bilson, plus volubile que son père, nous raconte l’évolution de son projet.

2Guatemala 2015-06-29 022

2Guatemala 2015-06-29 028

Après cette rencontre nous poursuivons notre tournée de San Pedro et beaucoup de souvenirs nous reviennent.

2Guatemala 2015-06-29 030

2Guatemala 2015-06-29 032

2Guatemala 2015-06-29 041

2Guatemala 2015-06-29 045

2Guatemala 2015-06-29 0522Guatemala 2015-06-29 059

2Guatemala 2015-06-29 075

Au moment de reprendre la lancha vers Panajachel, nous recroisons Señor Chema. Nous sommes contents de lui dire que nous sommes impressionnés par le travail accompli. Alors que je n’avais pas eu l’esprit de le faire un peu plus tôt je lui demande de poser avec nous. Finalement, c’est lui qui en redemande!

2Guatemala 2015-06-29 079

2Guatemala 2015-06-29 081

Toujours à partir de Panajachel, mais en autobus, nous partons explorer le marché de Sololá. Sur le parvis de l’église, des hommes et des femmes en habits traditionnels se prosternent devant un Christ noir.

2Guatemala 2015-06-30 001

Le marché de Sololá est authentique. Il n’y a pas de touristes.

2Guatemala 2015-06-30 0062Guatemala 2015-06-30 010

2Guatemala 2015-06-30 013

2Guatemala 2015-06-30 014

2Guatemala 2015-06-30 017 2Guatemala 2015-06-30 020

On se laisse attirer pendant quelques instants par cet homme tenant un serpent. Son discours interminable pour attirer la foule ne nous laissera pas le temps de savoir ce qu’il avait à vendre.

2Guatemala 2015-06-30 022

La vie du marché est très colorée mais très calme aussi.

2Guatemala 2015-06-30 026

2Guatemala 2015-06-30 029

2Guatemala 2015-06-30 034

Cérémonie à la place centrale de Sololá pour le jour de l’armée.

2Guatemala 2015-06-30 0422Guatemala 2015-06-30 046

Le Lago Atitlan vu d’un mirador de Sololá.

2Guatemala 2015-06-30 053

2Guatemala 2015-06-30 051

A Panajachel on se la coule douce aussi un petit moment. Il faut dire que c’est fabuleux comme décor. Il y a aussi cette foutue Copa América qui nous occupe deux soirs de suite…

2Guatemala 2015-07-01 006

Aussi, une rencontre intéressante avec Peter, un Allemand qui a fait le tour du monde en solitaire et qui a lui même aménagé sa dernière monture, qu’il nomme Lady Grey. Mathieu ne se gêne pas pour inspecter la construction du camion. Il prend des notes et consigne le tout dans son carnet…

2Guatemala 2015-07-02 0012Guatemala 2015-07-02 004

Après Panajachel, nous convenons qu’il est temps de rejoindre le Mexique, même s’il reste toute la région des Hautes Terres à explorer. Cela demanderait beaucoup de temps et sûrement un véhicule plus adapté. Nous parcourons la route qui nous sépare de la frontière en une seule journée. De plus, voulant à tout prix éviter le marché frontalier du vendredi nous n’hésitons pas à traverser au Mexique en fin de journée même si cela n’a jamais été dans nos habitudes.

Cette région au nord de Huehuetenango, la Cordillera de los Chuchumanes est très verte et encore peu développée sur le plan touristique.

2Guatemala 2015-07-02 018

Sans autre cérémonie nous quittons l’Amérique Centrale.

2Guatemala 2015-07-02 025 2Guatemala 2015-07-02 026

Les formalités sont rapides, mais nous restons surpris par les frais liés à notre entrée au Mexique. Les cartes touristiques, le dépôt pour l’importation du véhicule et les frais de traitement du dossier, la fumigation et l’assurance que nous avons choisie de prendre, tout cela s’additionne rapidement. Vivement qu’on se réajuste aux prix de l’Amérique du Nord sous peine de déprimer ben raide.

2Guatemala 2015-07-02 027

Première nuit dans un Pemex. Il n’y a pas de sécurité sur place mais c’est tranquille.

2Mexique 2015-07-03 002

Dans une petite station de remplissage de propane, Philippe pose devant le pavillon mexicain qui flotte au loin.

Nous le découvrirons plus tard, il s’agit d’un immense centre d’inspection douanière tout neuf. Il n’y a pas moyen de l’éviter et bien entendu, on nous signale d’emprunter la file pour l’inspection. A notre amusement, et après plusieurs minutes de circulation à l’intérieur de corridors routiers, on ressort sans avoir rencontré personne.

2Mexique 2015-07-03 006

Parce qu’elles ont l’air attrayantes et que le lieu est décrit en terme élogieux dans nos guides de voyage nous nous rendons aux Lagunas de Montebello, une région dotée d’une soixantaine de lacs colorés. Malheureusement, le temps froid et maussade fait en sorte que nous sommes peu enclin à nous lancer dans l’exploration des différentes lagunes. Nous écourtons même notre séjour.

Nous campons au bord du lac Tziscao et non loin de là visitons le lago international qui est à la fois partagé par le Mexique et le Guatemala.

2Mexique 2015-07-03 013

2Mexique 2015-07-03 021

Encore sous l’emprise de l’horaire de la Copa América, nous sommes tenus de dénicher un poste de télévision pour la grande finale qui oppose l’Argentine au Chili. C’est dans une salle de cinéma de Comitán que les enfants trouvent leur bonheur. Les parents aussi finalement. Nous avons moins embarqué qu’eux dans ce tournoi mais la finale sur grand écran avec des prises de vues intéressantes pour le cinéma, entourés d’amateurs s’est avérée bien ludique et émotionnante.

Nous retrouvons la chaleur à El Chiflón, un centre écotouristique doté de 5 belles chutes et de piscines naturelles. Nous passons une très belle journée dans ce lieu idyllique.

2Mexique 2015-07-05 089

2Mexique 2015-07-05 0192Mexique 2015-07-05 021

2Mexique 2015-07-05 026

2Mexique 2015-07-05 0282Mexique 2015-07-05 049

2Mexique 2015-07-05 065

2Mexique 2015-07-05 083 2Mexique 2015-07-05 085

Ensuite notre itinéraire nous rapproche de San Cristobal de las Casas, un autre endroit bien confortable et agréable à visiter que nous connaissons déjà. La routine des derniers jours se répète: nous nous installons pour quelques jours dans un lieu familier et nous prenons plaisir à redécouvrir les rues de cette charmante ville coloniale.

Ici, ce sont les boutiques de chocolat et d’ambre qui sont en avant-plan, les restaurants de tous horizons, la présence d’une foule cosmopolite incluant une grande présence indigène, une animation constante, des activités marchandes et des tentations culinaires dans tous les coins de la ville.

2Mexique 2015-07-07 002 2Mexique 2015-07-08 0102Mexique 2015-07-08 011

2Mexique 2015-07-08 0152Mexique 2015-07-08 016

2Mexique 2015-07-08 020

2Mexique 2015-07-08 0232Mexique 2015-07-08 027

2Mexique 2015-07-08 030

2Mexique 2015-07-08 0362Mexique 2015-07-08 037

2Mexique 2015-07-08 0382Mexique 2015-07-08 041

2Mexique 2015-07-08 0432Mexique 2015-07-08 045

2Mexique 2015-07-08 046

2Mexique 2015-07-08 047

Au Rancho San Nicolas nous faisons la rencontre de Sylvie, Jean-Hervé et Luka.

Cette famille partie de France il y a deux ans pour un tour du monde d’une durée indéterminée, avec un camion que Jean-Hervé a lui même aménagé, a décidé de modifier son projet. Des évènements de vie difficiles antérieurs au voyage pour Sylvie et une grande expérience des voyages pour Jean-Hervé, des difficultés d’adaptation à un espace restreint, des problèmes mécaniques, un petit bonhomme qui dort mal la nuit, de la fatigue accumulée, une santé fragile, de l’ennui envers les grands enfants restés en France, bref une foule de facteurs qui ont entrainé ce changement de cap. Le camion est à vendre et le couple n’élimine pas l’éventualité d’une séparation au retour, bien que d’autres projets soient sur la table pour cette famille qui ne parle pas du tout de cette aventure comme d’un échec. Au contraire Jean-Hervé et Sylvie sont optimistes et nous éprouvons énormément de plaisir à échanger avec eux.

Passionné par les minéraux, Jean-Hervé nous montre quelques pièces de sa collection. Cette tangente a naturellement orienté les lieux qu’ils ont visité durant leur séjour aux Amériques. Il nous aurait fallu plus de temps pour épuiser les sujets de conversations qui nous animaient mutuellement.

2Mexique 2015-07-09 002

Pour nous la route devant se fait de moins en moins longue et du Mexique il est presque possible d’en voir le bout. Nous avons quitté l’Amérique Centrale avec un certain pincement au cœur. Le Mexique c’est bien chouette et nous avions très hâte d’y remettre les pieds, mais c’est tout de même en Amérique du Nord…

Publicités
Cet article a été publié dans 2015, 2015, Amérique du Nord, Guatemala, Mexique. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour ¿Qué tal la vida? (Guatemala-Mexique)

  1. Kim dit :

    Bienvenue en Amérique du Nord! Même si c’est un peu à regret…
    Profitez de chaque instant, votre aventure n’est pas terminée!
    Kim
    xxx

  2. Natasha dit :

    Profitez, jusqu’à la dernière goutte, ce n’est pas terminé!

  3. Juan Ramon Diaz Colodrero dit :

    Que bueno ya estais de camino a vuestra casa.

    Buen viaje, nos vemos en el camino.

    Abrazo grande a todos, Juanra

  4. Thomas dit :

    Greetings from Sabine and Thomas! Enjoy Mexican Food, we are missing it!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s